4 remèdes aux herbes qui aident à diminuer les varices et les araignées vasculaires

4 remèdes aux herbes qui aident à diminuer les varices et les araignées vasculaires

Dernière mise à jour : 26 février, 2019

Quand une une personne souffre d’un trouble dans la circulation sanguine, des varices et des araignées vasculaires ont tendance à apparaître. Il est parfois difficile de diminuer les varices.

Ces dernières apparaissent presque toujours lorsque la superficie des veines dans les jambes est fragilisée, et empêchent que le flux sanguin retourne facilement jusqu’au coeur.

Depuis toujours, cela a été considéré comme un problème esthétique, à cause des formations veineuses sous la peau, qui sont visibles à l’oeil nu.

Pourtant, au-delà de cet aspect, il s’agit d’un trouble de santé qui demande un contrôle nécessaire, car si les varices ne reçoivent pas de traitement, elles peuvent provoquer une inflammation, des douleurs et des crampes

Heureusement, il est possible de réduire l’apparition des varices et d’éviter qu’elles n’affectent la santé.

Dans certains cas, elles demandent un traitement chirurgical pour une élimination complète, mais la plupart du temps, il suffit de les soigner avec des remèdes naturels.

Pourquoi les varices et les araignées vasculaires apparaissent-elles ?

Ce problème de circulation sanguine peut être le résultat de plusieurs facteurs qui affectent les jambes.

Parmi leurs causes principales on trouve :

  • L’obésité
  • La grossesse
  • Le tabac
  • Le fait de rester longtemps assis ou avec les jambes croisées
  • La mauvaise alimentation
  • Les facteurs génétiques
  • La rétention d’eau

Pour réduire les risques qu’impliquent ces altérations, il est bon d’essayer certains des remèdes aux herbes qui permettent d’atténuer leurs effets.

Avant de commencer à les tester, il est préférable de consulter un médecin pour savoir s’il existe une contre-indication ou si l’on a besoin d’un autre type de traitement.

1. Le marronnier d’Inde

Marronnier pour diminuer les varices.

Le marronnier d’Inde est devenu un élément très connu dans les traitements alternatifs, car il permet de diminuer les varices.

Son extrait améliore la santé des parois artérielles, grâce à un composé actif connu sous le nom d’escine.

Au vu de ses propriétés, il est conseillé pour calmer les symptômes comme la douleur, l’inflammation et les démangeaisons dans les jambes. 

Après avoir découvert son pouvoir anti-inflammatoire, de nombreuses compagnies de produits cosmétiques l’utilisent pour l’élaboration de crèmes ou d’onguents à usage topique.

Comment préparer ce remède ?

Pour ne pas dépenser trop d’argent dans les remèdes commerciaux, il est intéressant de réaliser un traitement avec la plante du marronnier d’Inde.

Ingrédients

  • 1 cuillerée d’écorce de marronnier d’Inde (10 g)
  • ½ tasse d’huile de lavande (125 ml)

Procédé

  • Mélangez les deux ingrédients et faites-les chauffer à feu moyen pour qu’ils s’associent bien.
  • Une fois que le mélange a reposé et qu’il est prêt à être appliqué, frottez-le sur les zones affectées en réalisant des massages circulaires doux.

2. L’hamamélis

Hamamelis pour diminuer les varices.

Utilisé sous forme topique, l’hamamélis est un grand allié pour diminuer l’inflammation et activer la circulation sanguine dans les jambes. 

Ses feuilles contiennent des tanins, des saponines et des flavonoïdes qui renforcent les vaisseaux et améliorent le flux sanguin.

De plus, il a des propriétés astringentes, vasoconstrictives et réductrices d’hémorragies, qui agissent sur les veines déjà formées pour diminuer les varices.

Comment préparer ce remède ?

L’infusion de feuilles d’hamamélis est une manière efficace de profiter de toutes les vertus de cette plante.

Ingrédients

  • 1 cuillerée de feuilles sèches d’hamamélis (4 grammes)
  • 1 tasse d’eau bouillante (250 ml)

Procédé

  • Mettez à bouillir une tasse d’eau avec les feuilles d’hamamélis et laissez reposer.
  • Pour un effet optimal, il est conseillé d’en consommer 2 fois par jour.

On peut également utiliser l’extrait de la plante de manière externe, pour faire des massages sur les zones affectées.

3. Le cyprès pour diminuer les varices

Le cyprès est l’une des plantes médicinales les plus connues pour contrôler les problèmes de l’appareil circulatoire, notamment les inflammations des veines.

Il a des propriétés hémostatiques, veinotoniques et vasoconstrictives qui aident à améliorer la circulation sanguine des jambes au coeur, pour éviter la formation de thrombus et de veines varices.

Comment préparer ce remède ?

Une infusion de la plante peut être utile pour profiter de ses propriétés aussi bien au niveau topique qu’interne. 

Ingrédients

  • 2 cuillerées de feuilles séchées de cyprès (20 g)
  • 1 litre d’eau

Procédé

  • Préparez une décoction des feuilles séchées de cyprès dans un litre d’eau, pendant 10 minutes.
  • Filtrez et prenez 7 cuillerées par jour.
  • Faites-y tremper un linge et appliquez des compresses sur les zones enflammées et douloureuses.

4. Le romarin

Romarin pour diminuer les varices.

La consommation de romarin exerce une action veinotonique sur l’organisme, grâce à son apport en diosmine.

Comment préparer ce remède pour diminuer les varices ?

Pour améliorer l’état des veines varices et freiner leur apparition dans les jambes, il est conseillé d’en préparer une infusion tous les jours. 

Ingrédients

  • 1 cuillerée de romarin sec (10 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Procédé

  • Mettez à bouillir une tasse d’eau et ajoutez-y le romarin sec.
  • Consommer trois fois par jour.
Cela pourrait vous intéresser ...
Remèdes au romarin pour améliorer la circulation sanguine
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Remèdes au romarin pour améliorer la circulation sanguine

Le romarin est une plante médicinale excellente, qui dispose de propriétés digestives et circulatoires pour améliorer la circulation sanguine.



  • Study on the composition of the volatile fraction of Hammamelis virginiana. Planta Med 2000; 64 (3): 258.
  • Ribeiro-Santos, R., Carvalho-Costa, D., Cavaleiro, C., Costa, H. S., Albuquerque, T. G., Castilho, M. C., … Sanches-Silva, A. (2015). A novel insight on an ancient aromatic plant: The rosemary (Rosmarinus officinalis L.). Trends in Food Science and Technology45(2), 355–368. https://doi.org/10.1016/j.tifs.2015.07.015
  • Ghasemian, M., Owlia, S., & Owlia, M. B. (2016). Review of Anti-Inflammatory Herbal Medicines. Advances in Pharmacological Sciences. Hindawi Limited. https://doi.org/10.1155/2016/9130979
  • Newall C, Anderson LA, Phillipson JD. Herbal Medicines: A Guide for Health-Care Professionals . London, England: Pharmaceutical Press; 1996:166.
  •  Kreysel HW, Nissen HP, Enghoffer E. A possible role of lysosomal enzymes in the pathogenesis of varicosis and the reduction in their serum activity by Venostatin. Vasa . 1983;12:377 – 382.
  •  Bougelet C, Roland IH, Ninane N, et al. Effect of aescine on hypoxia-induced neutrophil adherence to umbilical vein endothelium. Eur J Pharmacol . 1998;345:89 – 95.
  • Sirtori CR. Aescin: pharmacology, pharmacokinetics and therapeutic profile. Pharmacol Res . 2001;44:183 – 193.
  • Fonseca, Rosa María. (2011). Los cipreses. Ciencias 101, enero-marzo, 12-14. [En línea]