5 mythes à propos de la personnalité psychopathe

Les individus à la personnalité psychopathe ne présentent généralement pas de traits négatifs. Au contraire, ce sont des personnes sociables et aimables qui par la suite profitent de leur entourage.

Tout ce que nous avons pu écouter, lire ou voir sur la personnalité psychopathe n’est pas toujours vrai.

Pour cette raison, nous allons vous expliquer dans cet article 5 mythes donnés pour vrais, mais qui en réalité, sont seulement une fiction.

Des troubles comme la bipolarité, la dépression ou l’anorexie et la boulimie sont parfois traités, avec superficialité, en utilisant des expressions comme « tu es bipolaire » ou « tu es tellement maigre que tu ressembles à un anorexique ».

Lisez aussi : 14 troubles psychologiques étranges et méconnus

Cependant, nous ne devons pas utiliser ces paroles si souvent à la légère. Car, dans la plupart des cas, nous nous trompons sur le trouble en question.

Les mythes relatifs à la personnalité psychopathe

1. Iels n’ont aucune empathie

On considère que les personnes qui ont une personnalité psychopathe sont exemptes d’empathie. Néanmoins, cela n’est pas vrai.

Les psychopathes manipulent et pour cela iels doivent savoir comment se sent l’autre personne tout le temps et quelles réactions déclencheront leurs paroles sur la victime pour pouvoir la piéger.

Être empathique signifie connaître l’état d’esprit des autres, comment iels se sentent. Cela s’appelle empathie cognitive, et les psychopathes la possèdent.

Iels pâtissent cependant d’empathie émotionnelle. Mais, qu’est-ce que cela veut-il bien dire ?

Et bien, qu’en tant qu’individus, iels ne sont pas capables de sentir des remords, de la culpabilité ou de la douleur en manipulant les autres.

2. Iels sont fous

Ce terme, sans doute, est le moins adéquat dans le cas d’aborder quelqu’un avec une personnalité psychopathe.

Découvrez : Les troubles que peuvent provoquer les familles toxiques

Un-e psychopathe n’est pas fou/folle, car la folie implique la perte de contrôle, la déconnexion avec la réalité et les actes réalisés sans prédétermination.

Les psychopathes sont conscient-e-s de ce qu’iels font. Plus encore, iels ont un grand contrôle sur tout pour ainsi pouvoir obtenir ce qu’iels désirent.

3. Los psychopathes sont des criminel-le-s

Les psychopathes ne transgressent pas spécialement la loi. Cela n’est pas leur objectif. Iels veulent obtenir des choses, mais pour y parvenir iels ne commettent pas d’actes criminels, mais utilisent d’autres personnes.

Si une personne à la personnalité psychopathe garde des objets prêtés profitant de votre bonté et après ne vous les rend pas, ce n’est pas un délit.

Vous le lui avez permis et la personne psychopathe ne fait pas comme les autres, elle ne sait pas quand s’arrêter car elle n’est pas consciente qu’elle a dépassé les bornes.

Donc, retirons de notre esprit l’idée que les personnes psychopathes volent, tuent et réalisent de grandes malfaisances. Elles n’ont pas intérêt à devenir le centre d’attention.

4. Iels proviennent d’une famille déstructurée

Peut-être que ce grand mythe est né car, en réalité, nous ne savons rien des psychopathes. Un-e psychopathe ne se construit pas, iel nait tel-le quel-le.

Les psychopathes sont comme cela car iels possèdent des zones du cerveau altérées ou qui ne s’activent pas, une condition innée et biologique.

Lorsque le cerveau d’une personne fonctionne normalement, mais n’a pas acquit les bases nécessaires pour établir des contacts sains avec les autres, on appelle cela la sociopathie.

Ne manquez pas de lire : 6 étapes pour soigner les blessures émotionnelles de l’enfance

Dans ce cas, il s’est produit une négligence dans l’éducation : abus sexuels, manques affectifs et autres types de situations qui ont provoqué un développement déficient.

5. Iels sont très distants

S’il est vrai que les psychopathes ne ressentent pas les émotions, cela n’a rien à voir avec ce qu’iels laissent apparaître.

En général, ce sont des personnes très empathiques et agréables. Elles semblent dignes de notre confiance et font que nous nous rapprochons d’elles avec sécurité.

Bien sûr elles nous font croire tout cela. Leur amabilité est une arme pour attirer leurs victimes et ainsi pouvoir les manipuler et les utiliser pour leurs fins personnelles.

Un-e psychopathe ne se montre jamais distant-e, hautain-e ni n’essaye d’être supérieur-e aux autres.

Bien au contraire ; iel a besoin d’apparaître chaleureux-se et de confiance pour que les autres se fient à elleux.

Avant de terminer, nous vous recommandons de lire : Auto-examen : 7 astuces pour apprécier votre propre santé mentale

Il est important de démystifier la psychopathie pour nous rapprocher d’elle d’une façon plus réaliste et la comprendre ainsi beaucoup mieux.

Les maladies ou troubles mentaux n’impliquent pas la folie, et ne sont pas non plus une caractéristique des personnes qui commettent des actes délictueux ou « bizarres ».

De nombreuses personnes à la personnalité psychopathe vivent parmi nous sans que nous le remarquions. Ce sont des personnes normales, mais qui voient les choses différemment.

Pour elles, les autres ne sont pas des personnes, mais de simples objets qu’elles utilisent pour atteindre leurs objectifs ou satisfaire leurs besoins.

La psychopathie ne peut pas se guérir mais si se faire soigner.