5 remèdes maison pour contrôler les sécrétions vaginales

6 décembre 2019
Une bonne hygiène et des habitude saines sont très importantes, mais ne sont pas toujours suffisantes pour contrôler les sécrétions vaginales et leur odeur parfois désagréable. Les remèdes que nous allons vous présenter vont mettre fin à ces problèmes.

Les sécrétions vaginales sont tout à fait normales dans la vie d’une femme, et sont même nécessaires. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si vous trouvez une petite tache dans vos sous-vêtements, mais vous devez consulter un médecin si votre vagin est complètement sec. Que faire face à l’excès de sécrétions vaginales anormales ?

La raison principale pour laquelle toutes les femmes doivent maintenir leurs sécrétions vaginales équilibrées c’est qu’elles agissent comme une protection de la zone intime, empêchant le développement d’infections ou de champignons. Elles servent également de lubrifiant pour les relations intimes.

Les sécrétions classiques sont transparentes, même si elles peuvent être légèrement blanches ou jaunâtres. En général, elles n’ont pas d’odeur et ne causent pas de problème. Cependant, à certaines occasions, ces sécrétions peuvent augmenter significativement. Leur couleur peut alors changer, et l’odeur va devenir tellement forte qu’elle est perceptible sans effort.

Si vos sécrétions ont une odeur forte, vous souffrez sûrement d’une infection causée par un champignon, qui produit une altération du pH naturel du vagin.

Fort heureusement, de nombreux traitements naturels peuvent neutraliser ces troubles. Dans cet article, nous allons partager avec vous les 5 meilleurs d’entre eux. Essayez-les sans plus tarder !

1. L’infusion de fenugrec

fenugrec pour contrôler les sécrétions vaginales

Le fenugrec est une plante aux propriétés médicinales importantes. Elle est très recommandée pour les femmes qui veulent retrouver un certain équilibre hormonal, ou stabiliser leur cycle menstruel.

Lire également : Un jus pour atténuer les effets de la ménopause

Ingrédients

  • 1 cuillerée de graines de fenugrec (10 g)
  • 1 verre d’eau (200 ml)

Que devez-vous faire ?

  • Pilez bien la cuillerée de graines de fenugrec, si possible à l’aide d’un mortier.
  • Mettez le verre d’eau à bouillir, puis versez-le sur les graines.
  • Couvrez et laissez reposer pendant 15 minutes.
  • Consommez cette infusion deux fois par jour, durant 10 jours.
  • Vous pouvez également l’utiliser pour réaliser un lavement vaginal.

2. Le yaourt nature

Le yaourt nature est l’un des meilleurs remèdes pour combattre les champignons et les bactéries qui provoquent des infections vaginales. Cela est dû à la forte teneur de cet ingrédient en lactobacilles, des bactéries saines qui ont la capacité de réguler la flore vaginale et d’altérer l’environnement propice au développement des pathogènes.

Pour éloigner les infections et les champignons de la zone la plus intime de votre corps, nous vous recommandons de consommer un demi-pot de yaourt tous les jours.

Cependant, si vous êtes déjà touchée par une infection, vous pouvez l’utiliser autrement. Plongez un morceau de coton dans le yaourt, puis appliquez-le directement sur les parties externes de votre vagin. Laissez agir pendant 10 minutes, puis rincez. Appliquez ce remède trois fois par jour, jusqu’à la disparition complète de votre infection.

3. L’ail

ail

L’ail est considéré comme l’antibiotique naturel le plus puissant. Ses composés actifs sont antibactériens. Il n’existe pas encore de preuves démontrant sa capacité à éliminer les mauvaises odeurs. Vous pouvez néanmoins tenter de vérifier cela en l’introduisant dans vos menus sous toutes ses formes.

Ingrédients

  • 1 gousse d’ail
  • 1 verre d’eau (200 ml)

Que devez-vous faire ?

  • Écrasez bien la gousse d’ail crue et puis mettez-la dans un verre d’eau chaude.
  • Laissez reposer le tout pendant 10 minutes, puis consommez l’infusion.
  • Pour de meilleurs résultats, réalisez ce traitement le matin, à jeun, pendant deux semaines au minimum.

4. Le lait au curcuma pour contrôler les sécrétions vaginales

Cette association de lait et de curcuma est un remède antibactérien sain, qui permet d’éliminer les champignons et de protéger la zone vaginale. Néanmoins, il n’existe pas suffisamment de preuves démontrant la véracité de ces informations. Le curcuma pourrait d’ailleurs irriter la peau, 

Ingrédient

  • 1 cuillère à café de curcuma en poudre (5 g)
  • 1 verre de lait

Que devez-vous faire ?

  • Faites chauffer le verre de lait, puis ajoutez le curcuma en poudre.
  • Servez ce mélange tiède, et consommez-en tous les jours jusqu’à ce que vos sécrétions se normalisent.

5. Le thé de feuilles de goyave

feuilles de goyave

Les feuilles de goyave possèdent des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et analgésiques utilisées depuis l’Antiquité dans les médecines traditionnelles du monde entier. Elles sont idéales pour combattre les crampes menstruelles chez les femmes, et sont une excellente solution contre les problèmes liés aux sécrétions vaginales excessives. Néanmoins, il n’existe pas de preuves sur le sujet, raison pour laquelle il est recommandé de consulter d’abord un médecin.

Lire cet article : Remèdes naturels pour lutter contre les crampes musculaires

Ingrédients

  • 10 feuilles de goyave
  • 1 litre d’eau

Que devez-vous faire ?

  • Mettez les feuilles de goyave dans une casserole avec un litre d’eau, puis faites chauffer à feu moyen jusqu’à ce que le mélange réduise de moitié.
  • Retirez les feuilles, laissez le liquide reposer et utilisez-le pour laver votre zone vaginale.
  • Répétez ce traitement deux fois par jour, pendant une semaine complète.

Pour conclure, gardez à l’esprit qu’il est conseillé d’utiliser qu’un remède à la fois pour combattre l’excès de flux vaginal. La combinaison de plusieurs remèdes peut provoquer l’apparition d’effets secondaires.

Adoptez une bonne hygiène et des habitudes de vie saines, en complément de ces remèdes naturels.

  • DE WATTEVILLE. (1949). Cellules cancéreuses dans les sécrétions vaginales; démonstration du test de Papanicolaou. Schweizerische Medizinische Wochenschrift.
  • Malagrida, L., Rozenberg, P., Simon, G., & Giudicelli, Y. (1995). Intérêt de la détection de la fibronectine fœtale dans les sécrétions cervico-vaginales pour la prédiction de l’accouchement prématuré. Immuno-Analyse et Biologie Specialisee. https://doi.org/10.1016/0923-2532(96)88057-4
  • MOSSORO-KPINDE, C. D. [b1] (analytic), LANGO-YAYA, E. [b1 b2] (analytic), MOSSORO-KPINDE, H. D. [b3] (analytic), YANDOUMBA, M. [b4] (analytic), NAMBEI, S. W. [b4] (analytic), KOFFI, B. [b1 b4] (analytic), & LE FAOU, A. [b5] (analytic). (2012). Sensibilité aux antibiotiques des sérotypes Typhi, Paratyphi A, B et C de Salmonella à Bangui (French). Antibiotic Sensitivity of Typhi and Paratyphi A, B and C of Salmonella in Bangui (English).