5 stratégies personnelles pour canaliser et soulager l’anxiété en 15 jours

· 5 août 2017
L'exercice physique et la méditation peuvent être deux piliers très utiles pour lutter contre l'anxiété et pour trouver le calme qui apaise et fait du bien.

 

L’anxiété, dans n’importe laquelle de ses typologies, se vit de manière très intense pour qui en pâtit. Elle peut être dévastatrice et imprévisible.

Certain-e-s la définissent comme un monstre, comme un parasite inconfortable qui, de temps en temps, visite notre esprit pour le troubler, pour prendre le contrôle de notre réalité et la désaccorder.

Ainsi, elle est capable de nous asphyxier, de tordre le cou à notre équilibre et à notre capacité à nous sentir compétent-e dans ce que nous entreprenons.

Les pensées agissent parfois comme de véritables ennemis.

C’est quelque chose que l’on découvre généralement à l’adolescence, et ce jusqu’à la maturité. Notre esprit oscille entre des moments de tranquillité et des moments où on frôle le bord de l’abîme.

Il n’est pas facile d’en prendre le contrôle, ni de prévoir à quel moment notre cerveau va anticiper une menace, et ensuite déclencher une réponse interne marquée par une augmentation de l’adrénaline.

Les palpitations, l’accélération du cœur, les sueurs froides, la négativité et les pensées catastrophistes sont souvent les réponses les plus courantes.

Aujourd’hui, dans cet article, nous vous proposons de découvrir 5 stratégies efficaces.

Elles sont faciles à appliquer, il suffit d’une bonne dose de volonté et une autre de persévérance : au bout de 15 jours, vous remarquerez les résultats.

1. Prenez de nouvelles habitudes

Les habitudes de la routine sont adaptées pour réduire l’impact de l’anxiété et son apparition. Elles nous aident à nous sentir en sécurité, à anticiper ce qui peut arriver à tout moment et avant tout, à distribuer le temps en périodes de travail et de loisir.

  • L’un des moments les plus complexes pour les personnes qui souffrent d’anxiété sont les moments centraux de la journée, quand on fait face à chacune de ses responsabilités.
  • Pour mieux les affronter, il faudra commencer la journée par des exercices de méditation ou de yoga. C’est une excellente manière d’apaiser l’esprit, de le calmer.
  • Dans vos habitudes, vous devez aussi prendre quelques heures à la fin de la journée pour vous reposer. C’est idéal si vous sortez marcher, que vous allez faire de la natation ou tout simplement, que vous vous détendez en coloriant des mandalas ou en lisant un livre.

Lisez aussi : 5 exercices de méditation consciente pour mieux dormir

2. Apprenez à rationaliser les choses

Personne ne peut affronter ses peurs s’il ne les connaît pas, s’il ne les délimite pas, s’il ne les identifie pas.

  • Il est nécessaire de suivre un bon processus de réflexion et d’introspection dans lequel on énumère ce qui nous inquiète, ce qui nous stresse et que qui nous trouble.
  • Sachez que parfois, les véritables problèmes se cachent dans les émotions adjacentes, dans un nœud de sensations confus et chaotique.
  • Pensez que des sensations tels que « Je ressens de la colère, j’ai peur, je suis énervé-e contre tout le monde » peuvent cacher des problèmes tels que : « Je n’aime pas mon corps, je me sens blessé-e à cause d’une mauvaise réaction de mon partenaire ou mon enfance traumatisante me définit encore… »

Il est donc nécessaire d’identifier le problème central.

3. Quelqu’un à qui parler

Nous avons tou-te-s besoin de quelqu’un à qui parler, quelqu’un avec qui on peut se libérer et avant tout, sentir que l’on est écouté-e et compris-e.

  • Il est nécessaire de faire bien attention aux personnes avec qui vous partagez du temps à chaque fois que vous sentez le démon de l’anxiété vous envahir.
  • Cherchez quelqu’un qui ne vous juge pas et qui ne tombe dans l’erreur courante de vous dire : « Tu prends tout mal, tu exagères… »
  • Vous n’avez pas besoin d’être jugé-e, ni que l’on renforce davantage vos émotions négatives.
  • Ce que vous devez rechercher, c’est le calme et l’équilibre, qui vous aident à rationaliser vos inquiétudes, vos peurs et qui calment vos pensées obsessionnelles.

Lisez aussi : Comment survivre aux journées noires, où il n’y a que des peines ?

4. La mindfulness dans la vie quotidienne

La mindfulness est une philosophie de vie basée, avant tout, sur la pratique de la méditation.

Mais elle regroupe beaucoup d’autres approches qui permettent de canaliser l’anxiété de manière très utile, du moment que l’on y consacre du temps et de la volonté.

  • La mindfulness nous apprend à avoir une vie plus dans le présent, à être plus conscient de ses besoins actuels.
  • Elle nous connecte à la réalité qui nous entoure, à l’ici et maintenant, là où il n’y a pas besoin d’anticiper les choses qui ne sont pas encore arrivées, ce qui est la caractéristique principale de l’anxiété.
  • La mindfulness nous propose d’apprendre à mieux manger, de manière détendue, sans stimulations.
  • Elle nous apprend à nous détendre, à connecter notre esprit à notre corps, à profiter des opportunités qui nous arrivent, sans anticiper les faits négatifs.

5. Phrases à se répéter pour calmer son anxiété

Avoir dans son quotidien une série de phrases sur lesquelles se concentrer pour trouver son point d’équilibre intérieur est sans aucun doute une bonne stratégie pour canaliser son anxiété.

Voici quelques exemples tout simples :

  • J’ai le contrôle sur les choses, rien de mal ne va arriver, mon esprit est calme et mon cœur bat lentement, détendu et sans hâte.
  • Tout va bien, je suis calme. Je suis maître-sse de mon esprit, je suis artisan-e de mes émotions, je suis capitaine de mon cœur : rien ne va me dépasser.
  • Je suis bien, rien ne me trouble. Je me sens bien, rien ni personne ne va m’ôter cette paix intérieure. Je suis important-e, je m’aime, je me respecte et je n’ai besoin à présent que de calme.

N’hésitez pas à mettre ces conseils en pratique. Ils vous seront d’une grande utilité.

 

Image principale de © wikiHow.com