Quelques manières de penser qui limitent votre esprit

· 27 juillet 2017
Éviter toutes les manières de penser qui vous font du mal vous aidera à continuer à grandir. Acceptez que vous n'êtes pas parfait et permettez-vous d'échouer pour apprendre de vos erreurs.

 

Il existe différentes manières de penser qui limitent notre créativité, qui nous plongent dans l’agonie la plus intense et qui nous incitent parfois à prendre le rôle de la victime.

Lisez aussi : Dans ma vie, je veux des personnes qui m’apportent des choses, pas qui m’affaiblissent

Mais il ne s’agit que d’une manière de voir la vie et en tant que telle, elle peut être modifiée.

Mais, comment ? En étant conscient-e de ces manières de penser nocives, qui peuvent nous amener à dresser de hautes barrières autour de nous.

Manières de penser qui vous emprisonnent

« Je remets cela à demain »

Vous connaissez sûrement le mot « procrastiner » ? C’est une manie que vous avez peut-être et qui vous fait toujours tout reporter au lendemain.

Seulement, dans la plupart des cas, on continue à reporter la tâche jusqu’à ce qu’elle tombe dans l’oubli.

On trouve souvent des excuses telles que « Il faut économiser ou ne pas gaspiller d’argent dans ce voyage que j’aimerais tellement ou dans un caprice », alors que vous le pourriez. Ce sont des pensées qui vous empêchent de profiter de la vie.

Souvenez-vous : 6 mots magiques pour mieux profiter de la vie

Afin de les éviter, il faut essayer de vivre chaque jour comme si c’était le dernier, mais non pas dans le sens de tout dilapider jusqu’à plus soif, mais de profiter, de se permettre de faire ce dont on a envie.

Nous n’avons qu’une vie, qui sait où l’on sera demain ? Pourquoi ne pas commencer à profiter de l’ici et du maintenant ?

« Je ne peux pas cesser de penser à… »

Il existe ce que l’on appelle « les pensées ruminantes » qui se transforment en une boule de plus en plus grande, puis en anxiété et en douleur physique.

Quelque chose qui a provoqué chez vous un sentiment de honte, une situation qui vous a fait culpabiliser, peut faire que ces idées obsessives qui vous font ressasser les manières dont nous aurions pu agir différemment, nous harcèlent littéralement.

Soudain, vous ne parvenez plus à bien dormir, vous ne pouvez pas profiter de la vie et votre tête se transforme en un continu va-et-vient de pensées sans fin et sans issue.

Apprendre à lâcher prise face ces pensées est essentiel pour ne pas s’accrocher à des idées nocives qui ne mènent nulle part. Car, pensez-vous vraiment que vous allez réussir à résoudre quelque chose en tournant et en retournant une même situation dans votre tête ? Surtout si elle fait partie du passé…

« Je dois faire cela parfaitement »

Êtes-vous perfectionniste ? Si oui, vous saurez que souvent, cela vous bloque et vous empêche d’accepter quelque chose qui est déjà terminé.

Dans le cas où vous avez un projet entre les mains, vous lui consacrerez des heures et des heures, afin de trouver la solution parfaite.

Mais vous êtes sûrement conscient/e que tout cela est très subjectif et qu’en réalité, l’excellence n’existe pas.

Ne passez pas à côté de : 5 erreurs que font les parents exigeants

Vous avez sûrement peur d’échouer, peur de perdre ou d’être rejeté/e si vous faites mal les choses. Mais avez-vous déjà considéré que tout cela peut être bon pour apprendre et grandir ?

Avec la perfection en ligne de mire, vous ne pourrez jamais vous améliorer, alors qu’avec le test et l’erreur, si. Acceptez que vous ne serez jamais parfait-e, donnez le meilleur de vous-même et continuez à grandir.

« Je me sens coupable ou tu es le coupable »

Vous connaissez sûrement déjà la culpabilité mais il est essentiel de la présenter sous toutes ses coutures au vu de l’importance qu’elle a dans le monde actuel.

La culpabilité et les reproches envers les autres sont deux approches très nocives des choses. Elles ne vous laissent pas vivre et vous enferment dans des cases.

  • Quand vous vous culpabilisez, vous n’êtes pas capable de sortir d’où vous êtes, vous êtes paralysé-e et vous vous plongez dans des pensées ruminantes.
  • Quand vous reprochez les choses aux autres, vous échappez à la responsabilité que vous devriez prendre vis à vis d’une situation et cela ne vous apporte qu’immaturité et manque de perspective.

Il est important de trouver l’équilibre nécessaire et d’abandonner ces deux manières de penser qui limitent votre esprit.

Avant de partir, n’oubliez pas de lire : 7 permissions à vous octroyer pour être PLUS HEUREUX-SE

Beaucoup d’entre nous ressentons ces manières de penser qui nous font du mal, qui nous paralysent et qui nous empêchent de vivre heureux-ses et comblé-e-s.

Maintenant que vous en êtes conscient-e, consacrez vos efforts à ne pas tomber à nouveau dans les griffes de ces pensées.

Nous ne méritons pas tout cela et nous nous mettons pourtant nous-même dans ce genre de problèmes.

Souvenez-vous que les pires tempêtes sont celles qui se forment dans notre esprit, et non pas celles qui sont en réalité en train de se dérouler.