5 symptômes précoces de la fibromyalgie

Même si la symptômatologie de la fibromyalgie peut être similaire à d'autres affections, si plusieurs symptômes sont présents en même temps, il est préférable de consulter un spécialiste pour obtenir un diagnostic précoce.

La fibromyalgie est une maladie reconnue par toutes les organisations médicales (et par la propre OMS, Organisation Mondiale de la Santé depuis 1992) et dont la prévalence est bien plus élevée chez les femmes.

Aujourd’hui, la fibromyalgie est tout un défi pour la science et la médecine, puisque les symptômes cliniques qu’elle présente sont très divers et peuvent aller de la douleur chronique musculo-squelettique au côlon irritable, en passant par une vessie hyperactive, des altérations du sommeil, du bruxisme…

L’hypersensibilité à la douleur et les altérations du moral que cette affection chronique provoque sont des réalités auxquelles les patients doivent aussi faire face.

La souffrance paralyse, et il est très complexe d’apporter un traitement complet et fonctionnel à la personne pour qu’elle récupère une bonne qualité de vie. 

Cependant, comme cela arrive toujours avec les maladies chroniques, il est important d’avoir les meilleures informations possibles, de faire partie d’une association et d’essayer différents traitements.

Ici, dans cet article, nous vous invitons à découvrir les 5 symptômes précoces de la fibromyalgie.

Fibromyalgie : symptômes précoces

Commençons par quelque chose d’important : en général, une personne atteinte de fibromyalgie met du temps à recevoir un diagnostic adapté à sa maladie.

Il est très fréquent de passer par tout un périple, ponctué de médecins et de spécialistes, jusqu’à ce que l’un d’entre eux pose le diagnostic.

Les professionnels croient souvent à des maladies rhumatismales ou arthritiques. Pourtant, cette maladie a une dimensionnalité très large.

Lisez aussi : Douleur chronique : traitements naturels et stratégies pour améliorer votre qualité de vie

De fait, la neurologie nous a révélé qu‘il ne s’agit pas d’une affection rhumatismale mais d’un problème du système sensoriel, qui trouve son origine dans le système nerveux central.

C’est pour cela qu’il est toujours important d’être bien attentifs aux symptômes qui, s’ils sont persistants, vous convaincront de la nécessité de consulter un médecin.

points sensibles de la fibromyalgie

L’ankylose

L’ankylose est l’impression de perdre la mobilité articulaire ou le fait de ressentir des douleurs dans les articulations. 

  • La sensation d’être « ankylosé » apparaît surtout le matin et c’est l’un des symptômes les plus précoces de la fibromyalgie.
  • Après être resté assis ou allongé pendant une période prolongé, ou même lorsqu’on est longtemps debout, notre corps et les articulations ne réagissent pas de la même manière.
  • Nous pouvons aussi percevoir ce symptôme quand des changements dans la température ou dans l’humidité apparaissent.

Voici un exemple : vous êtes dans une chambre climatisée. Lorsque vous sortez à l’extérieur et que vous remarquez la différence de température, vous ressentez un mal de tête et une ankylose dans les muscles du cou et des épaules.

Les troubles du sommeil

Les patients qui souffrent de cette maladie ne dorment pas suffisamment. Ils peuvent se réveiller et se sentir encore fatigués, comme s’ils n’avaient dormi que quelques heures.

Lisez aussi : L’arthrite : les 6 mesures à prendre pour soulager son impact

Diverses études sur le sujet nous indiquent que pendant la phase la plus profonde du sommeil (l’étape delta), il y a plusieurs interruptions dans les ondes cérébrales qui ont un impact sur le sommeil tranquille et réparateur.

On peut donc dire que, même si l’on est endormi, on ne se repose pas.

De petites failles cognitives

Femme-mal-de-tete-500x334

Les personnes qui souffrent de fibromyalgie affirment que l’un des premiers symptômes est la difficulté à se concentrer, c’est à dire une lenteur un peu gênante pour se concentrer sur des tâches en particulier.

  • Ces problèmes sont caractérisés par de petits troubles de mémoire, notamment pour se souvenir des données ou même un certain épuisement lorsqu’il faut faire plusieurs choses en même temps.
  • Il est important de signaler que ce type de symptômes peut être lié à des épisodes de stress : il faut donc tenir compte de nombreux symptômes (articulaires, fatigue etc.) lorsqu’on fait un examen.

Le mal être abdominal

Beaucoup de gens qui souffrent de fibromyalgie ont tendance à vivre des troubles digestifs, avec les symptômes suivants :

  • Les douleurs abdominales, des journées de constipation ou de diarrhée.
  • Le syndrome du côlon irritable.
  • Les digestions lourdes ou même une difficulté à avaler les aliments. Les experts indiquent que parfois, la fibromyalgie génère aussi des problèmes dans les muscles de l’œsophage.

Le syndrome myofascial douloureux

Le syndrome myofascial douloureux est une affection neuromusculaire qui fait ressentir des douleurs extrêmement fortes (points hypersensibles) dans les muscles et les tissus connectifs.

  • À chaque fois que nous faisons des mouvements répétitifs, apparaît une surcharge douloureuse impossible à prévenir et qui peut survenir dans des lieux et des moments les plus inattendus.
  • Parfois, on peut tout simplement porter son sac sur l’épaule pendant un moment et une douleur aiguë apparaît dans la zone du cou, de l’épaule et même du coude. Il faut le savoir.

Nous vous recommandons de lire : Mal de dos : causes et remèdes naturels

 

Pour-la-douleur-musculaire

Il ne faut pas oublier que la fibromyalgie affecte chaque personne de manière particulière et a une symptômatologie très large.

Sachez cependant que ces symptômes ici exposés peuvent être des points de référence et ils doivent nous encourager à demander de l’aide s’ils sont persistants et qu’ils affectent notre qualité de vie.

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi