Que faire contre l’usure des articulations ?

Il est recommandé de changer de position toutes les 5 ou 10 minutes, surtout si vous passez beaucoup de temps debout ou assis.

Si vous ressentez des douleurs au niveau des genoux ou des poignets, n’attendez plus pour consulter un spécialiste. En effet, la prévention et le traitement anticipé sont les meilleures solutions contre l’usure des articulations, car elle peut dégénérer en arthrite ou arthrose, beaucoup plus douloureux et complexes à traiter. Le mieux est donc d’en apprendre le plus possible sur ce fléau si problématique !

Quelles en sont les causes ?

Voici les causes les plus fréquentes de l’usure des articulations :

  • L’âge : Au fil du temps, l’usure des articulations est inévitable, et plus les années passent, plus il est difficile de traiter ou éliminer la douleur, car l’usure devient alors chronique.
  • La génétique : D’après certaines études, les femmes souffrant d’arthrose au niveau des mains pourraient avoir hérité d’un gène qui déclenche cette maladie. Environ 10% des personnes touchées ont des antécédents familiaux.
  • Le surpoids : L’obésité endommage les articulations, notamment au niveau des genoux et des hanches, car tout le poids du corps pèse sur les membres inférieurs.
  • La surchage : Transporter des objets lourds de manière répétée et prolongée, porter de lourds sacs toujours du même côté du corps… Toutes ces activités font travailler certaines articulations plus que d’autres.

articulations

 

  • L’activité professionnelle : En fonction de notre métier, nous sommes plus ou moins enclins à développer une arthrite ou une arthrose au fil du temps.
  • Des lésions : Chaque blessure et accident au niveau d’une articulation augmente le risque de souffrir d’usure, car personne ne récupère vraiment à 100%.
  • L’humidité : Nous parlons dans ce cas de l’humidité globale en fonction de la région où l’on vit, mais également de notre lieu de travail. Attention également si vous passez beaucoup de temps au contact de l’eau.
  • L’alimentation : Les aliments qui produisent trop d’acide urique forment des cristaux qui attaquent les parties blanches des articulations, puis les os, provoquant arthrite ou arthrose.

Quels en sont les symptômes les plus fréquents ?

Faites bien attention à ces symptômes, car ils vous aideront à déterminer s’il s’agit d’une usure des articulations et à consulter un spécialiste.

  • Sensation de rigidité au lever, ou manque de souplesse lors de mouvements simples ou lorsqu’il faut soulever un objet.
  • Douleur articulaire précise et habituelle. Cela signifie que si vous avez toujours mal au même endroit, il peut simplement s’agir d’un faux mouvement ou d’un problème plus grave, d’où la nécessité de consulter.
  • Faiblesse et fatigue toute la journée.
  • Douleurs violentes au niveau des os, lancinantes et aiguës au niveau des muscles (comme des décharges électriques) ou douleurs qui se déplacent rapidement. Ces douleurs peuvent s’aggraver en fonction de la température, de l’humidité, lorsque l’on sort dehors l’hiver ou en quittant sont lit le matin, etc.
  • Articulations rouges et douloureuses au moindre contact. Certaines zones peuvent également devenir violacées.
  • Transpiration excessive pendant la nuit (accompagnée d’une mauvaise odeur) et fièvre.

articulations3

Quelles sont les solutions ?

Ces quelques conseils vous aideront à traiter et à réduire la douleur provoquée par l’usure articulaire, ainsi qu’à améliorer votre qualité de vie :

  • Remuez les jambes avant de vous lever (du lit, par exemple), pour que le poids du corps ne retombe pas brutalement sur les genoux après un repos. Après une station assise prolongée (au travail, en voyage, devant un film), il est recommandé de bouger et de remuer plusieurs fois ses jambes avant de se lever complètement.
  • Faites des pauses tous les jours : Il est recommandé de faire des pauses de 5 à 10 min tout au long de la journée, que vous soyez au travail ou lors de n’importe quelle activité, surtout si vous passez beaucoup de temps debout ou assis(e).
  • Choisissez bien vos chaussures : Vos chaussures doivent bien tenir le pied, qui ne doit faire aucun effort pour bien rester en place. Préférez dans la mesure du possible les chaussures fermées et plates, sans talon, pour préserver vos chevilles. Vérifiez également qu’elles soient en bon état, aussi bien du côté droit que du côté gauche.
  • Étirez vos jambes lorsque vous restez en position assise : Faites-le souvent et étirez-les le plus possible si l’espace vous le permet. De cette façon, la rotule exercera moins de pression sur le fémur.
  • Attention si vous portez du poids : Si votre travail consiste à porter de lourdes charges ou si vous portez souvent des sacs de course bien remplis, essayez tout de même d’équilibrer le poids des deux côtés et ne portez pas tout à la fois (faites plusieurs voyages si possible). Pour ramassez un objet, pliez vos genoux et descendez en douceur en maintenant votre dos bien droit.
  • Montez et descendez les escaliers : Le mouvement doit être doux et lent. Aidez-vous de la rampe et ne sautez pas de marche.

articulation4

Quel type d’alimentation adopter ?

Une alimentation spécifique peut également vous aider et complètera les conseils mentionnés ci-dessus. Pour cela :

  • Buvez, buvez et buvez, mais de l’eau bien sûr ! Cela vous permettra de rester hydraté(e) et de maintenir un bon niveau de liquide au niveau des articulations.
  • N’oubliez pas les vitamines. Ainsi, la vitamine C vous aidera à produire du colagène, de la matière osseuse et du cartilage, la vitamine A régénèrera vos tissus, et la vitamine D vous permettra de mieux absorber le calcium et le phosphore, qui permettent d’éviter l’ostéoporose et d’autres problèmes osseux.
  • Consommez des aliments riches en mucopolysaccharides, comme le porc ou le boeuf, afin de renforcer vos articulations. N’en abusez pas non plus, car ces éléments apportent beaucoup de graisses et de cholestérol.

Photographies reproduites avec l’aimable autorisation de handarmdoc, midwestnerd et Dan Eckert.