6 choses à savoir sur l’ostéoporose

L'un des problèmes de l'ostéoporose c'est qu'elle ne présente aucun symptôme contondant jusqu'à ce qu'elle atteigne un stade avancé et que se produisent des fractures qui nous alertent de sa présence.

L’ostéoporose est une maladie du système osseux qui peut se produire à cause d’une décalcification des os, d’une carence en vitamine D ou de facteurs génétiques.

Elle survient lorsque les os souffrent de dommages dans leur microstructure interne, ce qui diminue leur densité et leur capacité de soutien.

C’est la raison pour laquelle le risque de fractures augmente ainsi que des réactions inflammatoires et des douleurs sévères.

S’il s’agit bien d’un trouble fréquent au troisième âge, certaines personnes peuvent en souffrir de manière prématurée à cause de lésions ou de mauvaises habitudes qui détériorent les os.

Le plus préoccupant c’est que de nombreuses personnes ignorent à quel point elle peut être grave et, à cause de l’absence de symptômes, ignorent qu’elles en souffrent.

C’est pourquoi il est fondamental de connaître toutes les informations à propos de son développement et au cas où vous auriez des facteurs à risques, consulter un médecin.

Ci-dessous nous souhaitons partager 6 aspects intéressantes que vous devriez connaître, pour votre santé.

  1. Les facteurs à risque

Facteurs à risque de l'ostéoporose

L’affaiblissement des os peut être causé par le manque d’absorption du calcium et de la vitamine D, surtout à l’approche de la vieillesse.

  • Une carence en ces nutriments réduit la densité osseuse et, face à des lésions ou des blessures, cela peut provoquer des fractures ou des dommages irréversibles.
  • Cette situation peut survenir à cause de facteurs génétiques, bien qu’ils soient également associés à des changements hormonaux dont on souffre à l’âge adulte.
  • La consommation excessive de tabac et d’alcool influe également sur son développement.
  • La diminution des niveaux d’œstrogènes pendant et après la ménopause sont d’autres causes qui y sont liées.
  • Il existe davantage de probabilités d’en souffrir si vous êtes anorexique ou boulimique.

Lisez également : 5 remèdes pour réguler naturellement les hormones

2. Les symptômes

Malheureusement, cette maladie est l’un des « ennemis silencieux » de l’organisme, car elle ne se manifeste pas avec des symptômes contondants jusqu’à ce qu’elle devienne un problème plus grave.

  • Souvent, on la détecte lorsqu’une personne souffre d’une fracture avant de savoir qu’elle n’est atteinte de la maladie.
  • Cette lésion peut également survenir sans avoir reçu aucun coup ni traumatisme significatif.
  • Il est possible de suspecter sa présence lorsque l’on perd 5 centimètres de notre taille.
  • Certaines personnes développent ce que l’on appelle « la bosse de la veuve », qui se caractérise par une posture courbée.

3. Le diagnostic

Diagnostic de l'ostéroporose

Pour diagnostiquer la maladie, on doit réaliser un examen médical connu sous le nom de DMO, qui consiste à mesurer la densité minérale osseuse.

  • Il s’agit d’une radiographie de faible radiation qui ne prend pas beaucoup de temps et qui est indolore.
  • La révision de la colonne vertébrale et des hanches peut montrer une fracture ou un écrasement de la colonne vertébrale.
  • Les radiographies communes des autres os ne sont pas toujours aussi précises pour savoir si vous souffrez de ce problème.

4. La prévention

S’il existe de nombreux facteurs qui peuvent amener à développer ce problème, la pratique régulière d’habitudes saines est déterminante pour réduire les risques.

  • Ainsi, il est fondamental de garantir une absorption optimale du calcium et de la vitamine D, en incluant dans votre alimentation des aliments qui en contiennent.
  • La Fondation Nationale de l’Ostéoporose (NOF, en anglais) recommande de consommer 1000 mg de calcium par jour pour les adultes, et 1200 mg par jour pour les femmes de plus de 50 ans et pour les hommes de plus de 70 ans.
  • Vous devez limiter la consommation de sodium et de graisses saturées, car ils empêchent la bonne absorption du calcium.
  • Il est important d’augmenter l’absorption du magnésium, car il aide également à conserver la densité osseuse.
  • La pratique quotidienne d’une routine d’exercice est bonne car elle sert à renforcer les os et à améliorer la coordination et l’équilibre.

Visitez cet article : 7 habitudes qui vous aideront à prévenir l’ostéoporose

5. Les médicaments pour stopper ou inverser le problème

Les médicaments pour stopper ou inverser le problème

De nos jours, il existe des médicaments dont les propriétés combattent la perte de la densité osseuse, en évitant des conséquences graves comme les fractures.

  • Parmi ces derniers se trouvent les bisphosphonates, dont l’objectif est d’éviter les dommages osseux par l’inactivation de certaines cellules connues comme ostéoclastes, qui ont pour but d’absorber le tissu osseux.
  • Sont également recommandés les compléments en calcium et en vitamine D, surtout lorsque l’absorption des aliments est difficile.
  • Les traitements à base d’œstrogène aident à prévenir et à combattre la maladie chez les femmes ménopausées.

6. Les effets secondaires du traitement

Même si les médicaments pour le traitement de cette maladie peuvent être efficaces, il est important de savoir que dans la majorité des cas, leur consommation sur du long terme peut provoquer des effets secondaires.

Parmi ces effets se trouvent :

  • Douleur articulaire et musculaire
  • Dommage œsophagique
  • Brûlures d’estomac
  • Arythmies et palpitations cardiaques

D’autre part, il faut mentionner que, même s’il existe un traitement, les médicaments mentionnés ont « une date limite » pour faire effet.

C’est-à-dire que, 3 ans plus tard, vous devez analyser à quel point ils ont été utiles et quels effets négatifs ils ont provoqué.

Dans certains cas il est nécessaire de faire des pauses durant le traitement et passer plusieurs périodes sans médicaments, car une prise prolongée peut devenir dangereuse.

Le meilleur outil pour faire face à ce problème est la prévention.

C’est pourquoi, si vous présentez des facteurs à risque, nous vous conseillons de réaliser une densitométrie osseuse régulièrement.

 

 

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi