6 facteurs qui influencent l’augmentation du cholestérol

Bien que nous ne puissions pas contrôler certains aspects du cholestérol, nous pouvons toujours améliorer certaines habitudes de vie et rester actif-ve-s pour favoriser son équilibre et ainsi éviter des problèmes majeurs.

L’augmentation du cholestérol, également connu sous le nom d’hypercholestérolémie, est un état qui altère la santé cardiovasculaire, puisque la substance reste retenue dans les parois des artères.

Ce lipide, sécrété naturellement par le foie, participe à l’activité cellulaire de l’organisme entier et, en outre, est nécessaire à la formation des acides biliaires, à la production d’hormones et à d’autres tâches importantes.

Le problème se produit lorsque le corps absorbe trop de mauvais cholestérol (LDL), ou diminue sa capacité à le synthétiser et à l’utiliser correctement.

En conséquence, le risque d’artériosclérose augmente et, dans les cas plus graves surviennent des infarctus du myocarde, des problèmes de foie et d’autres réactions qui diminuent la qualité de vie.

Le plus inquiétant est que beaucoup de personnes ne sont pas conscientes de la maladie et ignorent quels sont les déclencheurs de l’augmentation de leurs taux de cholestérol.

Pour cette raison, nous allons énumérer dans cet article 6 facteurs qui, d’une certaine manière, influencent les déséquilibres des taux de cholestérol.

1. Habitudes alimentaires

les matières grasses et transformées augmentent le risque de cholestérol

Les habitudes alimentaires sont étroitement liées avec l’augmentation ou le contrôle du taux de cholestérol dans le corps.

Alors que la consommation démesurée de graisses et de produits transformés peut entraîner une accumulation excessive de cholestérol, une alimentation riche en légumes et en graisses saines peut faciliter son contrôle.

  • Il est essentiel de réviser notre régime alimentaire et, bien sûr, d’identifier les aliments qui augmentent ce lipide dans le sang.
  • Pour cela, nous devrions augmenter la consommation d’oméga 3, de vitamine E et d’acides aminés essentiels.

Lisez aussi : 5 aliments qui vous aideront à combattre et à éliminer les graisses saturées

2. Sédentarisme

Le fait de mener un mode de vie sédentaire est l’une des principales causes de l’accumulation excessive de mauvais cholestérol dans les artères.

L’inactivité réduit la capacité du corps à transformer les sources de graisse en énergie et, par conséquent, conduit à sa rétention.

  • L’activité physique régulière, pendant au moins 30 minutes, est une habitude qui favorise le contrôle de ce lipide.
  • L’exercice cardiovasculaire, comme la marche ou le vélo, aide à le réduire considérablement.

3. Surpoids et obésité

le surpoids et l'obésité influencent l'augmentation du cholestérol

Les personnes souffrant de surpoids et d’obésité sont plus susceptibles de subir un excès de cholestérol que d’autres personnes qui ont un poids stable.

L’accumulation de graisse dans le corps diminue la capacité à éliminer ce lipide des artères et, à cause de cela, augmente la tendance à la formation de plaques dans ces artères.

  • Il est essentiel de surveiller en permanence le poids corporel et, en cas d’excès, d’adopter un mode de vie sain qui facilite son contrôle.
  • La réduction d’au moins 10% de l’indice de masse corporelle aide à prévenir les troubles cardiovasculaires graves.

4. Stress

Une mauvaise gestion des épisodes de stress peut devenir une cause potentielle d’hypercholestérolémie et de maladies cardiovasculaires.

En plus de nuire à la santé émotionnelle, cet ennemi du corps peut affecter les processus qui aident à éliminer le lipide des artères.

D’un autre côté, il convient de mentionner que les personnes qui en souffrent tendent à choisir des aliments malsains pour canaliser le stress.

Pour cette raison, il est important d’adopter des techniques de relaxation quotidiennes et des exercices de respiration.

Vous pouvez également envisager de consommer des aliments sains qui favorisent le bien-être mental, car ils améliorent l’humeur sans augmenter la présence de ce lipide nocif.

Ne manquez pas cet article : Réduisez le stress de manière naturelle grâce à ces 5 remèdes maison

5. Consommation excessive d’alcool

la consommation excessive d'alcool influence l'augmentation du cholestérol

La consommation excessive de boissons alcoolisées est un facteur associé au risque d’hypercholestérolémie, car ses toxines affectent le bon fonctionnement du cœur, la santé artérielle et le foie.

Cela empêche la synthèse optimale du cholestérol dans les cellules et, en outre, génère une accumulation de graisses nocives dans les artères.

  • Évitez la consommation de ce genre de boissons au maximum, quelle que soit l’occasion.
  • Si vous avez des problèmes d’addiction, demandez l’aide à un-e professionnel-le pour les surmonter.

6. Antécédents familiaux

L’un des autres facteurs que nous devons prendre en compte comme possible cause de l’hypercholestérolémie sont les antécédents familiaux ou génétiques.

Une personne dont les membres de la famille ont souffert de ce trouble a plus de deux fois le risque d’en souffrir à un moment de sa vie.

  • Pour cette raison, un mode de vie sain devrait être adopté dès le plus jeune âge, limitant au maximum les sources externes de cholestérol.
  • Cela devrait être complété par des examens médicaux réguliers, qui peuvent déterminer la gravité du problème.

Identifiez-vous ces causes ? Êtes-vous inquiet-e-s de souffrir de l’accumulation de cholestérol ? Évitez complètement les aliments qui en contiennent et, en plus de cela, restez actif-ve-s physiquement et essayez de maintenir de bonnes habitudes de vie.

Avant de terminer, ne manquez pas : Réduisez le mauvais cholestérol avec ces 5 remèdes naturels

Le mauvais cholestérol peut causer des artères obstruées et d’autres problèmes cardiovasculaires. Réduisez-le avec ces conseils à la maison ! Grâce aux propriétés diurétiques, nettoyantes et antioxydantes de l’infusion de prêle, nous pouvons lutter contre les taux élevés de cholestérol et améliorer la circulation sanguine de manière simple.

 

A découvrir aussi