6 habitudes alimentaires qui provoquent anxiété et dépression

30 juin 2017
Bien que vous n’établissiez pas de lien entre eux, vos habitudes alimentaires sont étroitement liées à votre santé émotionnelle. Pour cela, si vous avez des problèmes d’anxiété ou de dépression, vous devriez revoir votre régime pour éviter des complications.

Généralement, beaucoup de personnes pensent qu’un régime équilibré est synonyme et résultat de corps svelte et sain.

Cependant, ceci n’est pas l’unique bénéfice que vous obtenez des bonnes habitudes alimentaires. Suivre un régime équilibré vous aidera aussi à conserver un esprit plus sain.

Bien entendu, il existe de nombreux facteurs qui interviennent quand vous traversez une journée où vous vous sentez réellement bien, plein-e d’énergie, positif-ve, connecté-e et en équilibre.

D’autres jours, vous pouvez vous sentir lent-e, fatigué-e, triste et démotivé-e sans raison apparente.

Pour cette raison, vous devez connaître la relation qui existe entre vos habitudes alimentaires et l’anxiété et la dépression.

1. La dépendance à la caféine

Le café peut être dans de nombreux cas la seule chose qui vous permette de rester actif-ve pendant toute la journée. Le matin une tasse de café avant d’aller travailler et, l’après-midi, une autre pour récupérer le tonus et continuer avec votre routine.

Malheureusement, la caféine peut avoir des effets très nocifs pour votre cerveau.

Quand vous l’incluez de façon constante et qu’elle devient un besoin quotidien, votre corps commence à l’assimiler comme quelque chose d’indispensable pour garantir son fonctionnement.

Pour cela, quand il y a un manque de caféine, la sérotonine se réduit et vous provoque anxiété, irritabilité et manque de concentration. Ceci est une des habitudes alimentaires que vous devriez abandonner le plus vite possible.

Lisez cet article : Avec caféine ou sans elle, mais du café !

2. Un régime excessif en sucre

sucre-canne

De nos jours, les personnes consomment aux alentours de 16 cuillères de sucre par jour. La consommation d’aliments avec un surplus de sucre est une des pires habitudes alimentaires pour votre santé.

Le principal effet est l’affectation des niveaux de sérotonine dans votre cerveau. La sérotonine est fondamentalement une hormone qui régule plusieurs fonctions du corps. Cela inclut :

  • Les cycles de sommeil
  • Le contrôle de la douleur
  • Le manque d’hydrates de carbone ou glucides
  • La digestion

Les faibles taux de cette hormone sont associés aux états de dépression. D’un autre côté, une augmentation de la pression artérielle, augmente également la production de cortisol.

Cela peut, à son tour, augmenter la production des hormones tyroïdes, et provoquer des problèmes dans votre système digestif.

Vous courrez également le risque de rencontrer des problèmes dans votre système reproductif, de fertilité et aussi des avortements involontaires.

3. La consommation d’alcool

boisson-alcoolisee

La majorité des gens savent déjà que l’alcool est un facteur dépresseur.

Néanmoins, nous tombons tou-te-s dans la tentation de boire quelques verres de trop sans vraiment penser à leurs répercutions, bien au-delà de la célèbre « gueule de bois » que tou-te-s savent qu’ils auront le jour suivant.

L’alcool, en plus d’être un dépresseur, est un stimulant.

Cela signifie qu’en même temps il supprime vos neurotransmissions de glutamate, et augmente vos neurotransmissions d’inhibiteurs du système immunitaire.

Pour cela vos pensées, le langage et les mouvements que vous réalisez sont ralentis. Plus vous buvez, plus grande sera la sensation de ces effets.

C’est la raison pour laquelle apparaissent les conduites agressives ou impulsives après avoir consommé un peu d’alcool.

4. Manger trop d’aliments frits

fritures-salees

Tout le monde a connu un mauvais jour dans sa vie. Il est normal que quand on se sent affligé-e, on ait recours à des choses qui nous font nous « sentir mieux ».

Les aliments les plus récurrents dans ces cas sont :

Combien de fois vous avez mangé ces choses et vous-êtes vous senti-e mieux ? C’est-à-dire, vraiment mieux et pas seulement durant cet instant, pour ensuite vous repentir de les avoir consommés.

Peut-être êtes-vous habitué-e-s à ces mauvaises habitudes alimentaires car vous ne savez pas réellement ce que ces aliments provoquent sur votre santé et votre esprit.

Les aliments frits qui se cuisinent dans des huiles hydrogénées et qui contiennent des gras trans font du mal à votre organisme en augmentant votre poids.

Ainsi, ils sont également étroitement liés avec la dépression.

5. La consommation élevée de sel

le-sel

Si vous faites partie des personnes qui adorent le sel, vous devriez déjà savoir que sa consommation excessive est très mauvaise pour votre santé en général.

Le sel augmente la pression artérielle ce qui fait que votre cœur doive s’efforcer beaucoup plus que d’habitude.

Cependant, lorsque vous consommez peu de sel, il est probable que vous développiez certains problèmes aussi bien d’ordre physiques que mentaux. Les problèmes les plus communs sont :

  • La dépression
  • Les sentiments de frustration
  • La fatigue
  • L’hostilité
  • Le ressentiment

Il est important que dans vos habitudes alimentaires vous incluez une consommation équilibrée de sel.

Même si nous savons que la nourriture faible en sel n’est pas très attrayante, vous devez savoir que changer cette habitude de façon graduelle vous sera d’une grande aide.

Lisez également : 5 choses que vous ne savez pas encore sur ma dépression : ma maladie invisible

6. Sauter le petit-déjeuner

Certaines personnes ne sont pas très amies avec le petit-déjeuner. Mais, saviez-vous que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée ?

Lorsque vous ne le prenez pas vous provoquez que le rendement de votre cerveau se fatigue du fait qu’il doive fonctionner avec une faible quantité d’énergie.

Si vous avez tendance à souffrir de dépression votre cerveau a besoin de toute l’énergie possible pour vous garder en forme.

Il est possible même que parfois vous ayez sauté le petit-déjeuner et qu’ensuite, vous n’ayez pas eu faim, et ayez fait la même chose avec le déjeuné.

La vraie raison pour laquelle vous ne ressentez pas la faim est due à ce que votre corps s’habitue à ne pas manger à cette heure de la journée quand vous prolongez cette attitude trop longtemps.

Ceci est une des habitudes alimentaires qui pourrait devenir un problème pour votre santé.

Pour cela, il serait préférable de prendre votre petit-déjeuner. Votre corps ainsi que votre esprit vous en remercieront.

 

 

 

A découvrir aussi