6 situations lors desquelles vos muscles vous alertent que quelque chose ne va pas

· 21 avril 2017

Bien souvent, lorsque nous sommes sur le point de tomber malade, nous remarquons à quel point certains muscles nous font souffrir. Cela est dû à la diminution de l’activité de notre système immunitaire.

Dans tous les mouvements volontaires et involontaires que nous faisons au quotidien, se produisent des contractions musculaires.

Le système musculaire complexe, est composé dans sa totalité de plus de 650 muscles qui, avec le système osseux, soutiennent le corps.

Son activité est étroitement liée aux fonctions métaboliques et, de fait, même s’ils ne font pas d’effort, brûlent des calories.

Plus loin encore, ils sont indispensable pour toutes les activités qui impliquent le déplacement et la force du corps, c’est pourquoi il est bon de le maintenir en bonne santé.

De la même manière, lorsque quelque chose ne fonctionne pas bien, ils envoient des signaux d’alerte qui permettent d’éviter des problèmes plus complexes.

Si de nombreuses personnes n’en tiennent pas compte, les douleurs et les symptômes dont ils souffrent signifient pourtant quelque chose.

Découvrez-les !

  1. Vous avez un déséquilibre en électrolytes

Les déséquilibres en électrolytes sont fréquents chez les sportifs et les personnes ayant des professions physiquement très exigeantes.

L’excès de transpiration généré pendant ces activités signifie également l’expulsion des sels minéraux qui, plus tard, peuvent provoquer ce type de déséquilibre.

  • Bien que l’eau aide à équilibrer les liquides perdus, il est toujours bon de recharger les minéraux à travers des aliments sains et des boissons enrichies.
  • Ignorer cette situation augmente en général le risque de lésions musculaires et, la plupart du temps, elle est la cause de douleurs et de crampes.

Voir également : 6 remèdes maison pour combattre les crampes nocturnes

2. Vous avez souffert d’une déchirure

L’apparition soudaine d’une sensation de douleur en faisant certains mouvements spécifiques du muscle indique souvent qu’une déchirure se produit.

  • A la différence des douleurs typiques après un entraînement, celles-ci se manifestent presque immédiatement et seulement en faisant certaines activités.
  • Leur intensité peut varier en fonction du niveau de gravité, bien qu’en général, elle augmente lorsque l’on réalise un effort significatif.

3. Vos défenses ont diminué

Les douleurs et la faiblesse musculaire sont les premiers à alerter de la diminution de l’activité des mécanismes de défense du corps.

  • Les muscles se sentent souvent fatigués lorsque le système immunitaire ne réagit plus face à certains agents qui provoquent des maladies.
  • Sentir son corps endolori sans raison apparente et souffrir d’une fatigue musculaire peut indiquer que vous êtes sur le point de tomber malade.

Cela est dû au fait que l’organisme commence à utiliser les procédés inflammatoires pour attaquer les virus et les muscles en sont donc affectés.

4. Vous êtes déshydraté-e

Bien que l’on nous répète souvent l’importance de boire de l’eau, de nombreuses personnes continuent de ne pas en boire assez.

  • Ce liquide vital participe aux processus les plus vitaux pour le corps et, parmi eux, la santé musculaire est l’une des plus compromises.
  • L’eau est nécessaire pour une oxygénation optimale des cellules du tissus musculaire et, lorsqu’elle n’est pas assez consommée, cela augmente la fréquence des crampes musculaires.

Bien que ce symptômes puisse dériver vers de nombreux autre problèmes, un grand nombre de cas sont provoqués par la déshydratation.

5. Vous avez besoin de repos

Après votre entraînement de forte intensité, les muscles souffrent de micro-déchirures qui se manifestent par la douleur.

Le processus de récupération de cette situation est ce qui permet d’augmenter la masse musculaire en plus de l’alimentation.

Cependant, pour que cela soit optimal, le corps a besoin de temps pour se reposer.

Continuer de s’entraîner, malgré la douleur, peut engendrer des lésions qui, à l’avenir, affecteront la force musculaire et la possibilité de mouvement.

Nous vous recommandons de lire : Mieux se reposer la nuit grâce à ces exercices

6. Vous êtes anémié-e

La sensation de fourmillement, les crampes nocturnes et la faiblesse musculaire sont souvent les causes d’une anémie.

Cette maladie qui se caractérise par la diminution de production de globules rouges, réduit la capacité du corps à oxygéner les tissus et, à cause de cela, affecte la santé des muscles.

  • Son apparition est liée à la déficience en fer, bien qu’elle puisse également être provoquée par la réduction d’autres nutriments importants.
  • La consommation d’aliments riches en ce minéral, en plus des sources d’acides aminés essentiels, sont bons pour accélérer la récupération.

De fait, ces nutriments augmentent le niveau d’énergie de tout le corps, tout en participant à la récupération de la force musculaire.

Maintenant que vous connaissez les situations d’alerte des muscles, essayez de les analyser plus profondément à chaque fois que vous ressentirez une douleur.

Si elles ne sont pas graves et sont souvent épisodiques, il est toujours bon de consulter votre médecin pour savoir si vous avez besoin d’un traitement.