7 astuces pour prévenir les maladies neurodégénératives

10 août 2017

En plus d’avoir une alimentation saine qui nous aide à obtenir les nutriments adaptés et à éviter ceux qui pourraient nous être nocifs, exercer le cerveau peut également nous aider au moment de prévenir les maladies dégénératives.

Les maladies neurodégénératives les plus connues sont l’Alzheimer et le Parkinson, ainsi que les maladies de Huntington et la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA).

Bien qu’il s’agit de maladies sans remèdes qui s’aggravent progressivement, il existe certains facteurs qui peuvent nous aider à les prévenir si nous avons des prédispositions génétiques à en souffrir.

Découvrez dans cet article 7 astuces naturelles pour prévenir ou soulager les symptômes des maladies neurodégénératives avec l’alimentation, les plantes médicinales et quelques conseils très efficaces.

En quoi consistent les maladies neurodégénératives ?

Les maladies neurodégénératives sont des troubles graves de la santé qui affectent certaines fonctions de l’organisme, comme le mouvement, l’équilibre, la parole, la respiration ou le rythme cardiaque.

Elles ont un fort composant génétique, bien que certains facteurs pourraient être décisifs, tels que :

  • L’accumulation de toxines dans le corps
  • La réaction face à certains produits chimiques
  • Les virus

Parfois, il peut également y avoir un facteur psychologique conditionnant, comme par exemple un type de choc émotionnel qui pourrait avoir eu lieu avant que la maladie n’apparaisse.

La détérioration progressive produite par les maladies neurodégénératives est très dure pour les personnes qui souffrent de la pathologie, mais également pour leur famille et leurs amis.

Voir également : 5 habitudes simples qui régénèrent vos neurones (neurogenèse)

Astuces pour les prévenir

Ci-dessous nous allons vous donner 7 astuces pour prévenir les maladies neurodégénératives, ou pour soulager leurs symptômes et améliorer la mobilité au cas où vous en souffriez.

  1. Evitez les métaux lourds

Les maladies neurodégénératives sont liées, entre autres, à la présence de métaux lourds dans l’organisme, surtout dans le cerveau.

Ces métaux entrent dans notre corps de différentes manières :

  • Consommation de poisson bleu de grande taille, comme le saumon, le thon ou l’espadon. Il est préférable de consommer des poissons bleus de petite taille (maquereau, sardine, anchois, etc.) ou bien des poissons blancs.
  • Pollution de l’air.
  • Pesticides dans les aliments et dans l’environnement.
  • Cassure de produits comme des thermomètres à mercure ou des ampoules.
  • Eau du robinet de certains endroits.
  • Certains médicaments.
  • Casseroles et poêles fabriquées avec des métaux lourds, comme celles en aluminium.

2. Dépurez-vous avec de la chlorelle

L’algue chlorelle nous aide à éliminer ces métaux lourds et autres toxines qui s’accumulent dans l’organisme. Toutefois, nous devons être constants dans un traitement d’au moins 3 mois.

Il existe des suppléments spécifiques qui incluent d’autres ingrédients efficaces comme l’ail, la coriandre ou le magnésium.

3. Utilisez le cerveau

La meilleure manière de prévenir la détérioration cérébrale consiste à activer cette fonction et à éviter la paresse.

Lorsque nous commencerons à remarquer certains symptômes comme des problèmes de mémoire ou un manque de concentration, nous devons, plus que jamais, réaliser des exercices pour faire travailler le cerveau.

4. Consommez des noix

La forme de la noix nous indique l’organe pour lequel elle est bonne : le cerveau.

Elles ont d’excellentes valeurs nutritionnelles, car elles sont riches en vitamines et minéraux, acides gras essentiels et fibres.

Ainsi, elles jouissent d’un fort pouvoir antioxydant qui prévient la détérioration oxydative du cerveau.

5. Certaines infusions médicinales

Il existe deux plantes médicinales qui améliorent la circulation et l’oxygénation cérébrale :

  • Ginkgo Biloba : Très efficace, mais il n’est pas bon d’en prendre pendant plus de deux mois à la suite.
  • Centella asiatica : Egalement connue sous le nom de gotu kola, nous pouvons en prendre de manière continue.

Nous pouvons les consommer en infusions ou en capsules ou comprimés.

Nous vous recommandons de lire : Peut-on prévenir un accident vasculaire cérébral ?

6. Huiles essentielles

L’aromathérapie est la méthode curative basée sur l’utilisation d’huiles essentielles de qualité pour traiter tous les types de problèmes de santé physique, mentale et émotionnelle.

Nous pouvons utiliser les huiles en diffuseurs aromatiques, dans les produits ménagers ou dans nos lotions cosmétiques.

Ainsi, nous pouvons imprégner un mouchoir et le mettre à côté de l’oreiller en allant nous coucher.

Nous pouvons choisir parmi les huiles suivantes :

  • Romarin
  • Thym
  • Bois de santal
  • Basilic

7. Equilibrer l’intestin

L’intestin est en étroite relation avec la fonction cérébrale à travers la flore bactérienne, comme le démontrent certaines études, qui indiquent que ceux qui souffrent de certaines maladies, comme par exemple les dégénératives, auraient une flore perturbée.

En plus d’avoir une alimentation équilibrée qui inclut des aliments fermentés comme le yaourt, le kéfir, la choucroute ou le vinaigre cru, nous pouvons également avoir recours aux suppléments à base de probiotiques.

Il existe de nombreux types de probiotiques, c’est pourquoi nous choisirons ceux qui possèdent une plus grandes quantité et variété de souches.

Ce remède simple améliorera notre qualité de vie.

 

A découvrir aussi