7 mythes et réalités sur le cancer du sein

· 6 octobre 2015
Même si seulement 20% des cancers diagnostiqués sont associés à des antécédents familiaux, il est préférable de réaliser des contrôles et des check-up une fois par an, si tel est votre cas.

 

Le cancer du sein est l’une des maladies qui affecte le plus les femmes, même si elle peut également toucher les hommes, dans une moindre mesure. 

Même si l’on connaît la gravité de la maladie et les facteurs de risque qui peuvent la développer, les croyances populaires affirment que l’on peut parfois confondre les patients et que les données des recherches ne sont pas toujours correctes.

Le problème est que beaucoup de ces croyances se sont diffusées dans le monde entier et elles ont généré une certaine crainte chez les personnes qui ont un plus grand risque de souffrir de cette maladie et chez celles qui en souffrent déjà.

C’est pour cela que dans cet article, nous avons décidé de partager avec vous les mythes et les réalités qui entourent la maladie du cancer du sein, afin d’éclaircir de nombreuses questions.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Les causes principales du cancer du sein qu’il faut connaître

La consommation de sucre développe-t-elle le cancer ?

Cancer-500x325

Mythe. Il n’est pas correct d’affirmer que la consommation de sucre soit un déclencheur de la maladie ou que cela ait un incidence sur son développement.

Si plusieurs recherches ont découvert que les cellules cancéreuses s’alimentent en grande partie de sucre, elles en ont conclu que cet ingrédient empire le cancer et que le fait d’arrêter d’en consommer permet de le guérir.

Cependant, la consommation excessive de sucre peut avoir un impact négatif sur le patient et générer de l’obésité, du diabète et d’autre complications, qui peuvent détériorer sa qualité de vie et augmenter le risque de souffrir de cette maladie.

Un coup dans les seins peut-il provoquer un cancer ?

Mythe. Jusqu’à aujourd’hui, il n’existe pas d’évidence concernant le fait que les femmes qui ont reçu un coup dans les seins puissent avoir un plus grand risque de développer cette maladie.

Ce qui peut générer le cancer est un traumatisme qui, dans certains cas graves, demande une attention médicale.

Malgré cela, il n’y a pas de relation de cause à effet entre un coup et le développement de cette maladie. 

La ménopause prématurée augmente-t-elle le risque de cancer du sein ?

menopause-prematuree-500x334

Réalité. De fait, la ménopause à un âge normal suppose déjà un plus grand risque à cause des changements hormonaux qu’elle implique.

Dans le cas d’une ménopause prématurée, il est très important de faire des check-up réguliers, car le risque de cancer du sein est plus grand.

Le risque augmente également quand la femme a eu ses premières règles très tôt, lorsqu’elle a eu des enfants après 35 ans, si elle n’en a pas eu ou si elle a pris la pilule contraceptive toute sa vie.

Les déodorants ou les anti-transpirants peuvent-ils provoquer un cancer ?

Mythe. Depuis quelque temps, on a averti du possible risque de cancer qu’implique l’usage de ces produits.

Cependant, il est évident que jusqu’à aujourd’hui, les scientifiques n’ont pas trouvé de preuve qui mette en relation les composants chimiques utilisés dans ces produits avec les changements qui surviennent dans les tissus mammaires.

Toutefois, le sujet est matière à investigation dans les pays comme le Japon ou les Etats-Unis, car dans certaines recherches, on a trouvé des résidus de particules de ces articles chez des femmes atteintes de cancer du sein, même si on ne connaît pas bien le lien avec cette maladie.

Le fait d’avoir des antécédents familiaux augmente-t-il le risque ?

antecedents-familiaux-500x334

Réalité. Au moins 20% des femmes ayant un cancer du sein ont des antécédents familiaux de la maladie.

80% des cancers ont été déclenchés par d’autres facteurs qui n’ont rien à voir avec la génétique.

Les femmes qui ont des antécédents familiaux doivent accéder aux méthodes de prévention et de contrôle assez tôt dans leur vie, afin d’éviter ou de freiner à temps le développement de la maladie.

Existe-t-il des rechutes du cancer du sein ?

Réalité. Ce type de cancer peut se répéter, que ce soit sur le même sein ou sur l’autre.

La chimiothérapie ou la radiothérapie réduisent de manière significative le risque de rechute, mais il est possible que le cancer réapparaisse, tôt ou tard.

L’Institut National du Cancer recommande aux femmes qui ont déjà eu une tumeur cancérigène, de pratiquer un examen physique annuel et une mammographie tous les deux ans.

N’oubliez pas de lire : Cette plante stupéfiante est 100 fois plus efficace que la chimiothérapie

Le fait d’avoir de petits seins réduit-il le risque de développer un cancer ?

Mythe. La taille des seins n’a rien à voir avec la taille de la glande mammaire et le risque de développer un cancer est aussi élevé chez les femmes aux gros seins que chez les femmes aux petits seins.