9 informations sur les kystes ovariens que toute femme doit connaître

· 2 octobre 2016
Même si les kystes ovariens surviennent presque tous durant la période fertile des femmes, ils peuvent aussi apparaître après la ménopause et être l'un des symptômes du cancer. Réaliser des tests médicaux régulièrement est donc un geste très important à adopter.

Le mot kyste est bien connu des femmes, car c’est l’une des conditions qui peut toucher leur appareil reproducteur au cours de leur existence.

Il s’agit d’une maladie bénigne qui se développe dans les ovaires, et qui peut entraîner des complications graves si elle ne reçoit pas les soins adaptés.

Si la plupart des kystes ne représentent pas un danger réel pour la santé, il est important que toutes les femmes sachent comment les traiter et comment agir face à leur apparition.

Dans la suite de cet article, nous allons vous présenter les 9 informations les plus importantes sur cette affection, pour que vous puissiez protéger votre santé.

1. Que son les kystes ovariens ?

Que-sont-les-kystes-ovariens-500x375

Les kystes sont des petites grosseurs remplies de liquide qui se forment dans les ovaires.

Ils mesurent de quelques millimètres à un peu plus de cinq centimètres, dans les cas les plus graves.

A chaque fois qu’une femme ovule, un petit follicule se forme sur l’un de ses ovaires, qui va se rompre lorsque l’ovule est mature et qu’il est prêt à être fécondé.

Si la grossesse ne se réalise pas, le follicule se résorbe naturellement. Cependant, si ce processus échoue, le follicule va devenir un kyste et va se transformer en un corps étranger.

N’oubliez pas de lire : 5 pratiques qui affectent la santé de vos ovaires

2. Les âges à risque

Les femmes ont plus de risques de développer cette maladie lorsqu’elles arrivent à l’époque de la puberté et durant toutes leurs années de fertilité.

La survenance des kystes diminue avec l’apparition de la ménopause, mais ils peuvent tout de même survenir durant cette période dans certains cas extrêmes.

3. Les facteurs de risque

Facteurs-de-risque-500x334

Pour le moment, les scientifiques n’ont pas pu déterminer les raisons qui poussent cette grosseur à se former dans les ovaires de certaines femmes.

Cependant, il existe des facteurs qui sembleraient être en lien avec leur développement :

  • Des cycles menstruels irréguliers
  • La prise de traitements pour augmenter la fertilité
  • Des déséquilibres hormonaux
  • Des questions génétiques

4. Les principaux symptômes des kystes ovariens

Comme pour de nombreuses autres maladies du système reproducteur, les symptômes des kystes ovariens peuvent aisément être confondus avec d’autres affections plus fréquentes.

Le problème est qu’ils n’apparaissent pas durant les premières étapes de la maladie et que la plupart des femmes choisissent de les ignorer.

Parmi les symptômes les plus fréquents, on retrouve :

  • Des cycles menstruels irréguliers
  • Des douleurs abdominales et pelviennes qui irradient le dos et les jambes
  • De fortes douleurs pelviennes avant et pendant les menstruations
  • Des douleurs intenses durant le coït
  • Des vomissements et des nausées
  • Une hypersensibilité des tissus mammaires
  • Une sensation de lourdeur
  • Une distension abdominale
  • Des pressions dans le rectum et la vessie

5. Comment peut-on détecter les kystes ovariens ?

Comment-peut-on-detecter-les-kystes-ovariens-500x334

Si vous pensez que vous souffrez de kystes ovariens, n’hésitez pas à réaliser un examen pelvien et à vous soumettre à une échographie.

Si les résultats sont positifs, votre médecin demandera des tests sanguins pour savoir s’ils doivent être opérés ou non.

6. Quel traitement devez-vous prendre pour lutter contre les kystes ovariens ?

Les gynécologues recommandent généralement de réaliser des examens périodiques afin de déterminer si le ou les kystes se résorbent avec le temps.

Si jamais les kystes grossissent, qu’ils génèrent des douleurs ou qu’ils provoquent des complications, les médecins prescrivent généralement des contraceptifs ou conseillent une intervention chirurgicale.

7. Les kystes et la fertilité

Les-kystes-et-la-fertilite-500x334

L’une des préoccupations principales des femmes autour des kystes ovariens est l’impact qu’ils pourraient avoir sur leur fertilité.

En règle générale, les kystes ne représentent pas de risques pour la capacité de procréation des femmes.

En revanche, ils peuvent empêcher l’ovulation de se faire correctement.

Si le kyste grossit, il peut altérer le fonctionnement des ovaires ou les déformer, ce qui peut compromettre une éventuelle grossesse chez la patiente touchée.

8. Les kystes sont dangereux s’ils surviennent après la ménopause

Une femme qui traverse sa période de ménopause ne risque pas vraiment de développer des kystes. Mais si c’est le cas, elle doit absolument s’en inquiéter.

Selon les experts, les kystes et les tumeurs qui se développent durant la ménopause peuvent être l’un des symptômes de l’apparition d’un cancer.

Ils doivent être pris très au sérieux.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : 8 choses que vous devez savoir sur la ménopause

9. Les ovaires polykystiques

ovaires-polykystiques-500x334

L’apparition de kystes multiples sur les ovaires, une sorte de grappe de 7 à 10 follicules, constitue un trouble connu sous le nom de syndrome de l’ovaire polykystique.

Ce problème peut entraîner des difficultés d’ovulation et être la principale cause des déséquilibres hormonaux.

Dans certains cas, ce trouble peut entraîner d’autres conséquences, comme des altérations des périodes menstruelles, de la stérilité ou une production excessive de duvet corporel, entre autres.

Dans la plupart des cas, les kystes ne provoquent pas d’altérations et disparaissent par eux-mêmes au bout d’un moment.

Pour autant, il est primordial que vous réalisiez des tests réguliers pour être certaine que vous ne souffrez d’aucun problème de santé.