Adieu au prince charmant, je veux une véritable personne

· 30 juillet 2017
Au lieu de chercher ce prince charmant qui nous sauverait et nous comblerait d'amour, nous devons apprendre à nous aimer nous-même avant tout. Il n'y qu'ainsi que nous pourrons établir des relations heureuses.

 

J’ai cherché pendant longtemps ce prince charmant que, depuis tout-e petit-e-s, nous voyons dans les films pour enfants. Mais, je ne l’ai pas trouvé.

Toutes mes relations ont été douloureuses, elles ne remplissaient pas mes attentes et même, dans de nombreuses, je dépendais de l’autre pour être heureuse, pour me sentir en sécurité.

Lisez aussi : Différences entre amour et obsession

J’ai cherché ardemment ce prince charmant jusqu’à ce que je me rende compte qu’il n’était pas réel et que cette recherche m’amenait à me plonger dans des relations pleines de mensonges et d’illusions fictives.

Le grand mensonge du prince charmant

Nous connaissons tou-te-s l’histoire de ce prince charmant qui sauve la princesse qu’il trouve enfermée en haut d’une tour ou qui est menacée par un dragon.

Ce prince galant, respectueux et sauveur dont le trophée de l’exploit est une princesse qui ne peut pas s’en sortir toute seule, qui ne peut pas être heureuse sans un prince charmant qui vienne la chercher.

Nous avons grandi selon cette croyance : nous avons besoin de quelqu’un qui nous rende heureuse. C’est pour cela que le couple est devenu quelque chose de si important et que la solitude, quelque chose de terrible qu’il faut fuir à tout prix.

Si personne ne nous aime pas, nous ne pouvons pas nous sentir aimées. Si personne ne nous désire, nous ne pouvons nous sentir désirées. Avons-nous besoin de la reconnaissance des autres pour être quelque chose ?

Tout cela a déclenché une grande épidémie qui s’est abattue sur notre siècle. La fameuse dépendance émotionnelle.

Découvrez aussi : 5 dangers de la dépendance émotionnelle dans le couple

Nous nous accrochons à notre conjoint dont nous sommes éperdument amoureuse, nous nous y attachons car nous avons très peur de le perdre.

Sans cette personne, nous ne sommes personne, nous perdons notre identité. Pourquoi cela arrive-t-il ? Car nous avons permis à l’autre de nous définir, d’être le garant de notre bonheur.

Nous avons donné toute cette responsabilité à ce prince charmant et plus d’une fois, il ne correspond pas à ce à quoi nous nous attendions.

Ce n’est pas grave d’être seul-e

Avez-vous déjà utilisé les gens pour éviter d’être seul-e ? Peut-être que votre première réponse sera « non » mais si vous avez enchaîné les relations, les unes après les autres, c’est sûrement « oui ».

Après une rupture, nous devons nous permettre d’être seul-e. Nous devons passer par un deuil et cela se traduit par du temps.

C’est vrai que le mot « solitude » fait peur, très peur. Mais vous êtes-vous demandé pourquoi ? Vous vous contentez de gens qui bouchent ce vide pendant que vous espérez que ce prince charmant si désiré arrive.

Sachez qu’il n’arrivera jamais, non seulement car il n’existe pas, mais aussi car vous n’êtes pas en train d’apprendre à être seule avec vous-même.

Vous avez peur. Peut-être que vous avez beaucoup souffert dans votre enfance et que vous portez en vous de multiples carences affectives. C’est douloureux d’être seule non ? Mais sachez que la douleur peut être très guérisseuse.

Lisez aussi : Les carences émotionnelles : le manque de nourriture pour l’âme

Nous ne pouvons pas vouloir aimer si nous n’apprenons pas tout d’abord à nous aimer nous-même. Nous ne pouvons pas établir des liens avec des personnes qui, en réalité, ne nous plaisent pas ou ne nous comblent pas comme nous le souhaiterions.

Le conformisme ne sera jamais une option. Vous méritez le meilleur et ce n’est pas grave d’être seul-e. Et même, cela peut être très enrichissant.

Pratiquez le détachement

Quand vous vous accrochez trop à votre conjoint et que vous lui donnez une importance sans égale, vous souffrez beaucoup, car la vie s’écroule sous vos pieds quand cette personne part.

Pensez-y : cela n’arrive pas avec vos ami-e-s, les professeur-e-s que vous avez eu-e-s ou dans les autres relations qui finissent par disparaître.

Le couple est tout pour vous, mais ce n’est pourtant pas réel. Cessez d’attendre qu’un prince charmant vous rende heureuse.

Un jour, peut-être, une personne normale et banale arrivera, mais non pas pour vous rendre heureuse, ni pour combler vos vides, mais pour démarrer avec vous un chemin merveilleux.

Si la relation ne fonctionne pas bien, ce n’est pas grave ! Lâchez prise car votre vie ne se terminera pas pour autant. Ce n’est pas parce que quelqu’un s’éloigne de vous que vous mourrez, bien au contraire. Tout change.

Avant de partir, ne passez pas à côté de : Vous n’avez besoin de personne pour vous compléter : vous êtes une personne entière

Vous êtes complète, vous seule pouvez vous sauver et vous n’avez pas besoin d’une personne qui comble vos besoins.

Personne ne pourra vous donner ce dont vous avez besoin autant que vous-même. Si vous ne le faites pas, préparez-vous à vivre ce que l’on appelle ‘la souffrance par amour’ et à ce que les autres vous déçoivent.

Alors, allez-vous commencer à vous aimer vous-même sans attendre que quelqu’un le fasse pour vous ?

 

Image principale de © wikiHow.com