Comment le tai-chi aide-t-il les patients atteints d'arthrite ?

Les séances de tai-chi équilibrent le corps et l'esprit, au point de soulager les douleurs articulaires. Découvrez comment ces mouvements doux contribuent au soulagement de l'inconfort de l'arthrite.
Comment le tai-chi aide-t-il les patients atteints d'arthrite ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Il existe des centaines de preuves sur les bienfaits de l’exercice pour la santé physique. C’est pourquoi certaines activités impliquant des mouvements des muscles et des tissus articulaires servent de thérapies complémentaires en médecine. La pratique du tai-chi pour les patients arthritiques fait partie de ces traitements.

L’exercice a un impact favorable sur le développement des maladies chroniques. Une pathologie comme l’arthrite augmente le risque de complications, notamment si le patient souffre d’autres problèmes, comme l’obésité.

Une alimentation saine et le sport préviennent la prise de poids excessive. En cas d’arthrite, ces excès conduiraient à l’invalidité ou au handicap, notamment chez les personnes âgées.

Qu’est-ce que l’arthrite ?

L’arthrite est une inflammation d’une ou plusieurs articulations. Cette condition peut être causée lorsque le système immunitaire attaque les tissus sains du corps. D’autres fois, c’est la conséquence de l’usure des surfaces articulaires.

La maladie se manifeste par des symptômes au niveau des articulations :

  • Chaleur
  • Rougeur
  • Déformation
  • Inflammation
  • Rigidité.
  • Douleur

Il n’y a pas de remède définitif contre l’arthrite, mais il existe des traitements qui aident à faire face au diagnostic. Selon le coordonnateur national de l’arthrite, sans soins appropriés, la pathologie déclenche des blessures physiques importantes et une détérioration marquée de la qualité de vie.

L’arthrose est la forme la plus fréquente. Sa cause est l’usure du cartilage de l’articulation.

Cependant, il existe plusieurs types d’arthrite :

Certaines des variations de la maladie ont tendance à altérer le fonctionnement des organes. Le schéma d’atteinte articulaire est généralement symétrique et érosif.

Cette altération peut se développer à tout âge, même si elle est plus fréquente chez les personnes âgées.
Arthrite dans les mains.
Les mains et les genoux sont les zones les plus touchées par l’arthrite chez les personnes âgées.



Qu’est-ce que le tai-chi ?

Le tai-chi est une forme traditionnelle chinoise de méditation et d’exercice pour l’esprit et le corps. Il s’appuie sur des séries lentes de mouvements du corps et une respiration contrôlée. Le but est d’améliorer l’équilibre, la souplesse, la force et la santé.

La pratique favorise les personnes souffrant de maladies rhumatismales. En effet, le tai-chi a un faible impact et les muscles ne sont pas soumis à un stress extrême.

Les mouvements sont compris comme de la gymnastique ou un art martial, adaptés pour pomper le sang et les fluides à travers les tendons, les muscles et les articulations. La discipline est également connue sous le nom de taichi et tai chi chuan.

Le tai-chi maintient dans sa philosophie que la santé résulte de l’énergie vitale et que tant qu’elle circule librement dans le corps, les maladies sont bloquées. Une étude suggère qu’il est efficace pour atténuer la perte de densité minérale osseuse dans les régions du rachis lombaire et du col du fémur, principalement chez les personnes souffrant d’arthrose.

Les bienfaits du tai-chi pour les patients souffrant d’arthrite

En raison des mouvements lents, ce type d’exercice améliore l’équilibre et la mobilité des articulations, diminue la tension, réduit la raideur et soulage la douleur. Voyons quels sont ses autres bienfaits pour les patients souffrant d’arthrite.

Travail de l’esprit

Chez les patients atteints de dégénérescence articulaire, la pensée positive est essentielle. Le tai-chi favorise la puissance de l’esprit et l’intégration avec le corps, pour trouver et profiter de la force intérieure qui dirige les séquences.

Augmentation de la force des genoux

Une étude développée par Sports Medicine Research a révélé que la pratique du tai-chi pendant 24 semaines améliore la proprioception de la cheville et du genou chez les patients souffrant d’arthrose du genou.

De son côté, la revue International Journal of Sports Sciences précise que l’efficacité de la pratique sur les genoux soulève quelques contradictions. Cependant, l’atténuation de la douleur et l’amélioration de la fonctionnalité semblent être la tendance.

Une meilleure forme physique

Le tai-chi est un exercice cardiorespiratoire, il aide donc à renforcer le cœur et les poumons, tout en favorisant la production d’histamine.

Dans le cas des articulations et des tissus arthritiques, il faut suffisamment de sang, de liquides et d’oxygène pour les rétablir. Grâce à l’art martial traditionnel, il est possible d’obtenir ces éléments.

L’activité physique modérée régulière est considérée comme l’une des mesures qui réduisent le risque de mortalité cardiovasculaire chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Le risque est deux fois plus important par rapport aux personnes qui ne souffrent pas de cette pathologie.



Renforcement des muscles

Les muscles sont très importants pour maintenir l’équilibre, et le tai-chi est bénéfique pour cela. Les poses et les mouvements entraînent le corps à prévenir les chutes.

Des séances régulières intensifient la force musculaire et donc les articulations seront protégées et plus stables. Le tai-chi minimise donc le risque de fractures.

Une plus grande flexibilité

Ces exercices chinois sont liés à la réduction de la raideur et de la souplesse articulaires, deux points essentiels pour soulager les douloureuses crises d’arthrose. Lorsque les articulations commencent à bouger en douceur, les tendons et les muscles gagnent en élasticité.

Une posture correcte

La posture du corps est altérée chez les patients souffrant d’arthrose. Les exercices de type tai-chi aident à corriger la posture.

Adulte plus âgé faisant du tai-chi pour l'arthrite.
Les positions de tai-chi impliquent un équilibre entre l’esprit et le corps, ce qui en fait un exercice à faible impact avec des avantages globaux pour la santé.

À part le tai-chi, quelles autres thérapies sont utiles pour les patients souffrant d’arthrite ?

Les thérapies alternatives qui pourraient aider dans les processus rhumatismaux sont liées aux interventions corps/esprit et à la consommation d’extraits de glucosamine et de gingembre. Les spécialistes considèrent que les bracelets en cuivre et la magnétothérapie ne sont pas utiles.

Parmi les traitements complémentaires de la médecine conventionnelle qui montrent des résultats acceptables, figurent les suivants :

  • Application de chaud et froid : les compresses d’eau chaude détendent les muscles et aident le sang à mieux circuler, tandis que les compresses d’eau froide réduisent l’inflammation en resserrant les vaisseaux sanguins et en remplaçant les sensations de douleur.
  • Acupuncture : cette pratique consiste en l’insertion de micro-aiguilles dans la peau, suivant les méridiens énergétiques, dans le but de corriger le flux de qi, équivalent en chinois de la force vitale.
  • Hydrothérapie : cette technique consiste en des bains à des fins thérapeutiques.
  • Médecine chiropratique : en appliquant une force rapide et contrôlée, cette technique amplifie la gamme et la qualité des mouvements dans les régions blessées.

La pratique du tai-chi comporte-t-elle des risques pour ces patients ?

Comprenant les limitations physiques que présentent les personnes atteintes de maladies rhumatoïdes, il convient de sélectionner des séquences de tai-chi qui n’augmentent pas les risques de blessures. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires sur les effets de ces exercices chinois, ces derniers n’exacerbent pas les symptômes et élargissent l’amplitude des mouvements articulaires.

Cela pourrait vous intéresser ...
Trithérapie pour la polyarthrite rhumatoïde : avantages et inconvénients
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Trithérapie pour la polyarthrite rhumatoïde : avantages et inconvénients

La trithérapie orale donne de bons résultats dans la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde. Apprenez-en davantage ici.