Comment prévenir et traiter les douleurs à l’épaule

27 avril 2015

Ce que nous appelons tous les « épaules » sont en réalité des ensembles d’articulations, de tendons et de muscles, qui permettent aux bras de se mouvoir dans différentes directions.

Cette mobilité, n’a sans aucun doute, pas de prix pour les êtres humains. Mais lorsque le tissu commence à être compressé, ou que les structures osseuses s’usent, cette zone du corps peut commencer à faire souffrir.

Découvrez, dans cet article, comment prévenir et traiter les douleurs dans les épaules.

Ce qu’il faut savoir sur les douleurs à l’épaule

Cette mobilité si importante que nous apportent les épaules peut être affectée lorsque, par exemple, une personne porte beaucoup de poids d’un seul coup, ou lorsqu’elle effectue des mouvements brusques et répétitifs.

La douleur peut apparaître ponctuellement, ou de manière chronique, et être notamment ressentie durant la nuit.

Il est bon de savoir que l’épaule est composée de trois os: l’humérus, l’omoplate et la clavicule. Dans la cavité glénoïde, qui est ronde, ces trois os sont rassemblés avec, également, les muscles et les tendons.

Le muscle de cette zone est appelé le muscle sus-épineux, et il sert à couvrir la tête de l’humérus, et à joindre l’omoplate avec le reste de l’épaule.

Les problèmes, gênes, ou douleurs dans les épaules sont généralement dus à :

La bursite

C’est une inflammation des bourses séreuses, c’est-à-dire remplies de liquide lubrifiant qui aident à bouger l’épaule.

Elles forment une espèce de coussin entre les os et les tissus plus mous, et permettent de réduire les frictions lorsque nous bougeons les bras.

L’utilisation excessive des épaules enflamme la bourse située dans le muscle sus-épineux et dans une partie de l’omoplate (l’acromion).

La bursite se caractérise alors par une incapacité à réaliser certaines activités quotidiennes comme se brosser les cheveux, ou s’habiller.

Douleur-épaules-379x252

La tendinite

Elle est souvent associée à la bursite, car elle est également une inflammation, mais d’un tendon et non d’une bourse.

Un tendon est une espèce de « cordon » qui connecte le muscle à l’os. À force d’être utilisés, ils peuvent finir par se diviser en deux.

La tendinite peut survenir dans de nombreux tendons du corps, et dans le cas des épaules, dans les quatre qui sont situés dans le muscle sus-épineux et dans le biceps.

L’inflammation des tendons peut être aiguë (à cause de mouvements répétitifs qui obligent à lever les bras au-dessus de la tête) ou chronique (due à certaines maladies dégénératives, comme l’arthrite, ou l’usure répétitive).

La déchirure

Cela peut également se produire dans les tendons, et être dû à des mouvements trop répétitifs ou brusques, ainsi qu’à des lésions soudaines ou au vieillissement.

Les déchirures peuvent être partielles ou complètes. Les lésions du tendon du biceps, ou du muscle sus-épineux, sont les plus fréquentes.

Câlin

La compression

Cela survient lorsque l’acromion appuie trop sur les tissus, lorsque les bras sont levés et écartés du corps trop souvent.

Lorsque ce mouvement se réalise, la partie supérieure de l’omoplate appuie sur les tendons de la bourse séreuse et du muscle sus-épineux.

Cela peut provoquer des tendinites ou des bursites, et assurément beaucoup de souffrance et une limitation des mouvements.

La dislocation

Cela survient lorsque la tête de l’os du bras sort de la cavité de l’épaule de manière forcée, à cause d’un coup, d’une chute ou bien d’une lésion.

Elle peut être partielle (subluxation) ou bien totale. Une fois que l’os est remis en place, le patient va mieux, mais peut tout de même souffrir de gênes lorsqu’il effectue certains mouvements.

L’ostéoarthrite

Si une seule, ou vos deux épaules vous font souffrir, cela peut être dû à de l’arthrite. L’une des raisons principales de cette maladie est l’usure, le passage du temps.

Les symptômes sont les suivants : inflammation, rigidité et douleur. Elle commence généralement à un âge adulte moyen.

Cette maladie se développe petit à petit, et va limiter au fur et à mesure de sa progression la mobilité de l’épaule.

Elle peut également être en relation avec des lésions sportives, ou professionnelles, mais également avec une déchirure du muscle sus-épineux.

Arthrite-et-douleur-articulaire

La fracture

C’est lorsque l’un des os de l’épaule se brise, tout simplement. Ce peut être la clavicule, l’humérus, ou l’omoplate.

Lorsque le patient est une personne âgée, cela est généralement provoqué par une chute, alors que lorsque le patient est plus jeune, cela est dû à des chocs, par exemple avec un véhicule ou lors de la pratique d’un sport de contact.

Cela cause une douleur aiguë et des inflammations. La pose d’un plâtre est normalement nécessaire, et la réparation de l’os peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Comment éliminer les douleurs à l’épaule

L’exercice est assurément la meilleure manière de traiter, prévenir et soulager les douleurs à l’épaule :

Le lever d’épaule vers l’avant

Utilisez une bande de résistance, qui vous aidera à renforcer votre flexibilité. Fixez-en une extrémité à un meuble ou à une porte, de manière à ce que la bande soit à la hauteur de votre ceinture.

Partez avec le bras collé au corps, et tirez le plus que vous pouvez en maintenant votre bras tendu, jusqu’à ce qu’il soit quasiment parallèle au sol.

Ne levez pas votre bas plus haut qu’à la hauteur de votre oreille.

améliorer-les-symptômes-de-l'ostéoarthrite

Le lever d’épaule

C’est un exercice similaire à celui présenté précédemment, et qui requiert également une bande de résistance.

Prenez un bout de la bande avec la main, et posez la sur votre ventre. Prenez l’autre bout de la bande avec votre main restée libre.

Ouvrez et fermez le bras jusqu’à ce qu’il soit parallèle au sol, maintenez quelques instants, puis revenez à la position initiale.

Le lever vers l’arrière

Attachez la bande de résistance à l’un des pieds de la table de votre salon, et mettez-vous en face de cette table.

Prenez le bout de la bande disponible avec votre main, et tirez votre bras vers l’arrière afin qu’il se retrouve dans votre dos (ou jusqu’au maximum que vous puissiez).

La rotation croisée du corps

Avec la bande toujours accrochée sur la table, mettez-vous de profil et saisissez-la avec la main la plus éloignée de l’extrémité de la bande. Pliez le coude et collez-le complètement à votre corps.

La seule  chose que vous devez faire est de bouger votre poignet vers l’extérieur, par de petits mouvements. Même si votre épaule ne bouge pas, vous fortifiez votre bras.

Le lever de poids

Vous n’avez pas besoin de vous rendre à la salle de sport, et de prendre le poids le plus lourd. Prenez seulement un paquet de riz, ou une bouteille d’un demi-litre d’eau remplie avec du sable, par exemple.

Levez vos bras au-dessus de votre tête, et tendez-les au maximum. Puis, baissez le poids que vous aurez choisi en pliant le coude.

A découvrir aussi