Comment réduire l’anxiété chez les enfants ?

1 février 2020
Vous enfant est en colère ou de mauvaise humeur ? A-t-il mal à la tête ou à l'estomac ? Il peut s'agir de symptômes d'anxiété. Découvrez-en davantage dans cet article.

L’anxiété est la réaction normale face à quelque chose qui nous semble dangereux ou menaçant. Lorsqu’une personne éprouve une peur exagérée, nous parlons de trouble de l’anxiété. Mais, comment pouvons-nous aider à réduire l’anxiété chez les enfants ?

Nous vous invitons à découvrir en quoi consiste l’anxiété chez les enfants, ainsi que les meilleurs conseils pour les aider à y faire face afin de prévenir le développement d’un trouble psychologique.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

Gérer l'anxiété chez les enfants

L’anxiété est une émotion basique. Nous avons tous déjà expérimenté au moins une fois cette sensation. Vous souvenez-vous du jour où vous avez dû passer votre dernier examen universitaire ? Ou du jour où vous avez été reçu à l’entretien d’embauche pour le poste que vous vouliez tant ? Vous savez ce qu’est l’anxiété, n’est-ce pas ?

Vers l’âge de 2 ou 3 ans, les enfants commencent à éprouver des peurs qui peuvent les rendre anxieux : est-ce qu’un monstre vit sous mon lit ? Que se passe-t-il si mes parents meurent ? Et si un cambrioleur entrait dans la maison ?

De même que faire du vélo et avoir peur de tomber peut générer de l’anxiété. Le problème survient lorsque cette émotion est si forte, si démesurée, qu’elle en devient un trouble.

Symptômes de l’anxiété chez les enfants

 

Pour ces enfants qui vivent les peurs de manière excessive et n’arrivent pas à gérer leurs angoisses, l’anxiété peut devenir un compagnon (indésirable) sur leur route. Voyons ensemble les symptômes possibles de l’anxiété chez les enfants :

  1. Maux de tête ou d’estomac de manière fréquente et sans raison médicale
  2. Muscles tendus, tremblements et transpiration excessive
  3. Difficultés de sommeil : soit des problèmes pour s’endormir (insomnie), soit des difficultés à rester endormi
  4. Sensibilité extrême et angoisse évidente à travers des pleurs habituels
  5. Colère sans raison apparente
  6. Mauvaise humeur
  7. Peur excessive de commettre des erreurs
  8. Crises de panique
  9. Phobies et peurs exagérées : l’enfant éprouve une peur extrême, par exemple envers un animal ou un phénomène naturel, comme un ouragan
  10. Peur de ne pas être aimé
  11. Agitation et nervosité fréquente
  12. L’enfant ne veut pas aller à l’école, ni y manger, et encore moins utiliser les toilettes
  13. Recherche de l’approbation constante de ses parents
  14. L’enfant demande constamment ce qui se passerait si…?
  15. Il estime qu’il ne peut pas faire des choses qu’il n’a encore jamais essayées

Comme vous pouvez le constater, ces symptômes peuvent se superposer avec d’autres problématiques comme le harcèlement scolaire, par exemple. Si vous pensez que votre enfant souffre d’anxiété, n’hésitez pas à consulter un médecin. Il sera capable de faire un diagnostic mieux que quiconque.

Lisez également : Les crises de panique : que sont-elles et comment les affronter ?

Troubles de l’anxiété

L’anxiété peut se transformer un trouble. Voici les plus communs :

  • Phobies : l’enfant ressent une peur extrême et irrationnelle envers quelque chose, un animal ou une situation. Par exemple, des insectes ou des visites chez le médecin
  • Peur de la séparationl’enfant a peur d’être séparé de ses parents
  • Anxiété sociale : le jeune devient anxieux lorsqu’il doit se rendre dans un endroit où il y a beaucoup de personnes, comme le collège ou le centre commercial
  • Trouble de panique : l’enfant transpire, a des vertiges et tremble. Il a également des difficultés pour respirer et sent son coeur battre rapidement face à une situation qui lui génère une peur intense
  • Anxiété générale : l’enfant s’inquiète de tout ce qui l’entoure

Conseils pour prévenir l’anxiété chez les enfants

1. Aider l’enfant à affronter ses peurs

Il est important d'apaiser l'anxiété chez les enfants

Votre première réaction en tant que parents sera sûrement d’éviter les activités qui entraînent de l’anxiété chez votre enfant. Cependant, votre enfant doit affronter ses peurs, sinon vous ne ferez qu’éviter le problème et prolonger ainsi son anxiété dans le temps.

2. Donner l’exemple

Les enfants observent leurs parents pour évaluer la façon d’agir dans différentes situations. Montrez-leur que vous savez contrôler vos émotions, même dans des situations qui vous rendent anxieux. Soyez le miroir dans lequel vos enfants se regardent !

3. Parler avec l’enfant

Si vous savez que votre enfant va devoir faire face à une situation anxiogène pour lui, parlez-en d’abord avec lui. En effet, ce n’est pas la même chose d’affronter une peur sans le savoir que de le faire en connaissance de cause. Savoir à l’avance ce qui va se passer peut contribuer à réduire l’anxiété chez les enfants.

Découvrez aussi : Quelques clés pour encourager l’estime de soi chez les enfants

4. Montrer ses sentiments pour diminuer l’anxiété chez les enfants

 

Afin de diminuer l’anxiété, il est fondamental de démontrer de l’empathie. Autrement dit, d’écouter les enfants sans les juger. Pour que vos enfants vous fassent confiance, vous pouvez ouvrir votre coeur et raconter ce qui s’y passe. Partager vos émotions avec eux les rendra plus enclins à faire de même avec vous.

5. Féliciter l’enfant

Accompagnez votre enfant sur le chemin qui le mènera à vaincre son anxiété et félicitez-le pour chaque petit pas qu’il fait pour surmonter cette émotion.

6. Faire preuve de soutien et d’amour pour réduire l’anxiété chez les enfants

Le soutien et l’amour des parents sont inconditionnels… Faites-le comprendre à votre enfant! Il n’y a rien de plus important pour votre petit que de savoir que vous serez toujours là pour lui, quoi qu’il arrive.

7. Corriger les actes de l’enfant

 

N’hésitez pas à corriger ses actes, sans les étiqueter comme une façon d’être. Rappelez-vous qu’il est essentiel de pouvoir parler des agissements de chacun, y compris de les critiquer s’ils étaient incorrects, mais sans associer l’anxiété à un trait de personnalité de l’enfant.

8. Chercher une aide professionnelle

Si la détresse de votre enfant s’intensifie au point de l’empêcher de mener une vie normale, n’attendez pas plus longtemps avant d’aller chez le médecin. Un psychologue aidera également l’enfant à affronter ses peurs et tentera de découvrir leur origine.

Enfin, l’anxiété chez les enfants est plus fréquente que vous ne l’imaginez. Comme nous, ils se sentent parfois menacés par ce qui les entoure. L’incertitude engendre la peur, nous le savons tous. L’important est d’apprendre à gérer cette peur et ne pas la laisser prendre le dessus.

 

  • Beesdo, K., Knappe, S., & Pine, D. S. (2009, September). Anxiety and Anxiety Disorders in Children and Adolescents: Developmental Issues and Implications for DSM-V. Psychiatric Clinics of North America. https://doi.org/10.1016/j.psc.2009.06.002
  • Hill, C., Waite, P., & Creswell, C. (2016, December 1). Anxiety disorders in children and adolescents. Paediatrics and Child Health (United Kingdom). Churchill Livingstone. https://doi.org/10.1016/j.paed.2016.08.007
  • Spence, S. H. (1998). A measure of anxiety symptoms among children. Behaviour Research and Therapy36(5), 545–566. https://doi.org/10.1016/S0005-7967(98)00034-5
  • Grondhuis, S. N., & Aman, M. G. (2012, October). Assessment of anxiety in children and adolescents with autism spectrum disorders. Research in Autism Spectrum Disorders. https://doi.org/10.1016/j.rasd.2012.04.006