Les crises de panique : que sont-elles et comment les affronter ?

· 9 mars 2019
Malgré le fait que les attaques de panique soient incontrôlables, il est important de savoir les reconnaître pour essayer de nous calmer, en nous disant que ça va passer.

Les crises de panique sont plus communes que l’on ne pourrait le croire. Elles affectent par ailleurs tout type de personnes, en marchant dans la rue, en prenant le bus, au travail ou tout simplement assis.

On ressent alors soudainement que plusieurs sensations effroyables se déclenchent : tachycardie, fourmillements dans les mains et les pieds, chair de poule… Il est alors impossible de contrôler ni l’équilibre ni la vue, qui devient de plus en plus floue.

Les mains transpirent et on se sent dans un état d’alerte insupportable. Comme si l’on venait d’assister à une explosion ou une autre catastrophe. On a des difficultés à respirer, une gêne abdominale, on a l’impression d’être hors de soi, et on ressent subitement la peur de mourir.

Cependant, il n’y a aucune explosion alentour ni aucun autre événement qui nous oblige à nous alarmer. Tout est calme. Que se passe-t-il ? D’où vient cette sensation de peur qui nous envahit soudainement, sans prévenir, et de manière si violente, nous faisant sentir terriblement mal ? Oui, il s’agit d’une crise de panique.

Lors de crises de panique, l’individu ressent brusquement une sensation de peur, de panique et d’anxiété qui ne peut être contrôlée. Les symptômes sont ceux décrits précédemment, mais aussi :

  • des vertiges
  • des douleurs à la poitrine
  • une transpiration excessive
  • des douleurs abdominales
  • des difficultés à respirer

Bien souvent, le fait que ces symptômes soient incontrôlables lors d’une crise de panique ne fait qu’accentuer encore plus la peur de ceux qui en souffrent. Parfois, on peut rêver que l’on a une crise de panique, et ces cauchemars semblent très réels et sont par conséquent troublants.

Les crises de panique sont plus fréquentes que l’on ne pourrait le croire. Si nous posons la question parmi les membres de notre famille, nous trouverons sûrement quelqu’un qui a déjà vécu une crise de panique. Ces crises peuvent se présenter une seule fois pendant la vie d’une personne, ou se reproduire plusieurs fois.

À quoi sont dues les crises de panique ?crise de panique

Les crises de panique sont souvent liées à des situations émotionnelles qu’une personne doit traverser et qui, dans la plupart des cas, ne peuvent pas être contrôlées.

Une rupture, perdre son travail, la peur de l’échec, la peur de l’indépendance chez les jeunes, etc., peuvent  donc déclencher ces crises de panique. Quelquefois, des expériences traumatisantes vécues pendant l’enfance peuvent également entraîner ces crises.

Certains médicaments peuvent aussi être la cause de ces crises de panique. Il en va de même des phobies, comme le vertige, la peur de l’eau ou la peur des espaces clos. On trouve également d’autres déclencheurs, comme certaines maladies liées à un trouble biologique. Par exemple, l’hypothyroïdie ou les troubles obsessionnels compulsifs.

Lisez également : Les symptômes et les traitements de l’hypothyroïdie

L’abstinence et la surexposition à certaines substances, comme la nicotine, le cannabis ou la caféine sont d’autres éléments déclencheurs de ces crises, entre autres.

Néanmoins, il est possible de contrôler ces crises, et bien entendu, de les surmonter.

Savez-vous comment les surmonter ?crise de panique

1. Dans un premier temps, il est vivement conseillé de chercher de l’aide psychologique. Dans beaucoup de pays, il n’est pas très courant d’assister à ce genre de thérapies. Elles peuvent néanmoins être d’une grande aide pour traiter l’anxiété car elles permettent aux patients d’en savoir plus sur leurs peurs et d’apprendre à les identifier.

2. Il est important de savoir se rendre compte qu’on est en plein dans une crise de panique. De se dire  alors que cela ne dure qu’un moment, d’essayer de se calmer et de savoir que la peur ressentie n’est que passagère. Que rien de grave ne va se passer.

3. Il est bon d’essayer de se distraire. Fixer un objet lointain ou en lire une pancarte vous aidera en effet à retrouver l’équilibre.

4. Apprenez à contrôler votre respiration : respirez lentement à un rythme qui imposera un état de relaxation.

Lisez également : Découvrez 3 exercices de respiration pour vous détendre

5. Ne consommez pas de substances pouvant exciter le système nerveux, comme la caféine et la nicotine.

6. Apprenez à identifier les crises de panique et à ne plus les craindre.

7. Suivez une thérapie d’exposition : dans le calme et sous la supervision d’un professionnel, ces thérapies consistent à s’exposer aux choses qui sont source de phobie afin de ne plus en avoir peur.

8. Faites par ailleurs des examens médicaux. Vous saurez ainsi si les crises de panique sont dues à un problème organique, une maladie ou un désordre hormonal, par exemple.

9. Consultez également un psychiatre. Celui-ci pourra en effet vous prescrire des calmants qui vous aiderons à combattre l’anxiété.

10. Ne pensez pas que vous devenez fou ou folle, ou que vous êtes déséquilibré(e), et fuyez la dépression.

11. Maintenez une vie active. Faites du sport et ne manquez pas de sommeil.

12. Apprenez des techniques de relaxation. Elles pourront en effet vous servir à contrôler vos peurs face à une crise de panique.