Comment soigner un foie trop gras ?

· 16 septembre 2014
Pour guérir un foie gras non alcoolisé, il suffit de changer nos habitudes alimentaires. Il est indispensable que nous ingérions des éléments qui purifient le foie, comme les infusions, les fruits et les légumes.

La stéatose hépatique, plus connue sous le nom de « foie gras », est un état réversible qui disparaît lorsqu’on modifie certaines habitudes quotidiennes. Même si c’est quelque chose d’anormal, cela ne se complique pas s’il est traité à temps. Découvrez dans cet article comment soigner le syndrome du foie trop gras.

Caractéristiques du « foie trop gras »

Cette maladie se présente chez les personnes dont le niveau de graisse dans le foie se trouve entre 5 et 10% du poids hépatique. Dans la plupart des cas, les malades du diabète ou les personnes de plus de 50 ans en souffrent.

Il faut tout de même souligner que beaucoup de personnes atteintes du « foie trop gras » ne présentent aucune complication. Cette maladie peut être classée en deux types :

  • Foie gras dû à l’alcool: cela arrive lorsqu’on boit de l’alcool en excès. C’est la première étape d’une cirrhose. Le foie trop gras, non sain, ne peut plus décomposer les graisses qui s’accumulent. Si le patient arrête de boire de l’alcool à temps, ce problème disparaît (après 6 à 8 semaines d’abstinence). Cependant, si la personne continue à boire, de nouvelles complications peuvent survenir.
  • Foie trop gras non alcoolique: celui-ci n’est pas dû l’ingestion d’alcool même s’il est également l’une des causes de la cirrhose. Cette maladie remplace le tissu du foie par un tissu « cicatrisé », ce qui à moyen ou long terme, empêche l’organe de fonctionner comme il le devrait. L’obésité, le diabète de type II, le cholestérol élevé, le syndrome métabolique ou syndrome X, les niveaux élevés de triglycérides ou le fait de perdre du poids trop rapidement peuvent en être les causes.Les symptôme du foie trop gras.

La particularité du « foie gras » est qu’il ne présente généralement pas de symptômes évidents ou caractéristiques, ce qui peut parfois aboutir à des confusions avec d’autres maladies ou indispositions. Dans le cas d’une aggravation du trouble, les signes qui l’alertent sont les suivants :

  • L’anxiété durant les après-midi.
  • Fibromyalgie.
  • Graisse abdominale.
  • L’acide urique, le cholestérol et aussi les triglycérides élevés.
  • Chute des cheveux.
  • Acné.
  • Verrues dans le cou et les aisselles.
  • Apnée du sommeil (ronflements).
  • Fatigue générale.
  • Perte de l’appétit.
  • Difficultés à perdre du poids. 
  • Nausées.
  • Difficulté à se concentrer.
Lutter contre le foie trop gras.

Les remèdes naturels pour soigner le « foie gras »

Mis à part le fait de profiter des avantages des remèdes maison, il est primordial que la personne atteinte de « foie trop gras » change quelques habitudes de sa vie quotidienne. Surtout concernant son régime alimentaire (comme la consommation d’alcool en excès par exemple).

La récupération hépatique peut durer un certain temps si le patient ne fait pas suffisamment d’efforts pour bannir de sa consommation tout ce qui nuit au foie. Les remèdes maison les plus efficaces sont les suivants :

  • L’artichaut : N’hésitez pas à ajouter ce légume dans votre diète quotidienne afin d’améliorer la santé de votre foie. Il ne contient pas beaucoup de calories, c’est un excellent diurétique. Aide à réguler le cholestérol et le sucre dans le sang et diminue l’absorption de graisses, entre autres. Il est conseillé d’en consommer au moins deux fois par semaine. Nature, dans des préparations légères, cuisinées ou au four, sans assaisonnement, sans sauce et également sans crème.
  • La nèfle : on connait les avantages de ce fruit pour de nombreuses maladies, comme par exemple le « foie gras ». Cela est dû au fait qu’il améliore les fonctions hépatiques et a également un effet purificateur sur l’organisme. Consommez-en plusieurs en dessert.

Vous devriez lire cet article : Souffrez-vous de reflux gastro-oesophagien ? Combattez ce problème en suivant nos 8 conseils

Les remèdes contre le foie trop gras.

  • Le radis et la betterave : ils devraient faire partie de notre régime alimentaire car ils permettent de désenflammer et de purifier le foie. Ils sont également très nutritifs et apportent peu de calories. Le radis : consommé cru ou râpé en salade. Et la betterave, cuite à l’eau, dans les salades ou comme accompagnement.
  • Le chardon-Marie : c’est une plante très indiquée pour les traitements contre le « foie gras ». Les feuilles sèches sont également utilisées pour faire une infusion qui protège le foie et améliore ses fonctions. Il faut en consommer trois tasses par jour, avec une cuillerée de chardon-Marie dans chacune d’entre elles.
  • Le pissenlit : C’est l’un des purifiants les plus puissants qui existe. Il aide à nettoyer le foie et à améliorer la santé hépatique. Il est aussi conseillé de consommer trois tasses par jour d’une infusion faite avec une cuillerée de pissenlit pour ¼ de litre d’eau bouillante.
Le pissenlit contre le foie trop gras.

Découvrez cet article : Comment nettoyer votre maison avec du jus de citron

  • le boldo : cette plante est populaire car elle sert à purifier les toxines et à éliminer la graisse du foie, en facilitant la récupération. Nous pouvons la consommer en thé, après les repas étant donné qu’il aide aussi à la digestion.
  • Le citron : ce fruit est pour les personnes qui n’ont pas de problème ni de sensibilité ou d’acidité. Ajoutez un jus de citron au thé, aux salades, aux boissons ou également à d’autres préparations. Le citron est l’un des plus forts nettoyants hépatiques et aide à éliminer les graisses accumulées dans le foie.
  • Le gingembre: certaines études ont démontré qu’il peut être d’une très grande aide pour traiter le « foie gras », car il contient des antioxydants et est efficace pour réduire les triglycérides. Préparez un thé avec deux cuillerées de racines écrasées dans une tasse d’eau bouillante. Laissez reposer quelques minutes et buvez avant que la boisson ne refroidisse. On peut aussi en consommer râpé dans les salades.
  • La chicorée : lavez et hachez un kilo de racines de chicorée tendre. Passez-les dans le mixeur, mettez ensuite le tout dans une casserole et ajoutez-y un demi-kilo de sucre. Faites bouillir jusqu’à l’obtention d’un liquide ayant une consistance similaire à celle d’un sirop. Conservez-le enfin dans une bouteille hermétique en verre et buvez-en une cuillerée par jour.
  • Le pamplemousse : ce fruit est très bon pour les malades du foie, grâce à l’un de ses composants principaux : la naringénine. Celle-ci active également les chimiques responsables de l’oxydation des acides gras. Elle sert également à diminuer la graisse du corps et à atténuer le syndrome métabolique. Deux facteurs souvent en relation directe avec cette maladie du « foie gras ».