Connaissez-vous les fraises blanches au goût d’ananas ?

· 31 août 2015
Etant donné que sa culture est très limitée, les personnes qui veulent profiter de ce fruit doivent payer un prix très élevé pour une quantité minime.

Les pineberries, également connues sous le nom de fraises blanches sont des fruits exotiques très curieux. Elles ont été sauvées par un groupe d’agriculteurs néerlandais, alors qu’elles étaient en voie d’extinction.

En 2003, cette étrange variété de fraises avait quasiment disparu. Mais l’action salvatrice de quelques agriculteurs a permis de prolonger son existence jusqu’à aujourd’hui. Et elles sont à présent hors de danger. 

Lisez aussi : Mousse légère aux fraises et aux amandes, sans produits laitiers ni sucre

Dans le monde, il existe de nombreux fruits exotiques considérés comme exclusifs. Car ils sont difficiles à cultiver et ils mûrissent seulement une ou deux fois par an.

C’est le cas des fraises blanches. Dans de nombreux endroits du monde, elles sont très rares et en plein processus de récupération. 

Un peu d’histoire…

histoire des fraises blanches

La fraise blanche a le goût de l’ananas. Mais c’est pourtant une véritable variété de fraise. 

Historiquement, on dit qu’elles sont originaires du Chili. Mais en 1700, les fraises blanches furent exportées en France d’où elles se sont étendues à d’autres endroits du monde.

Ce petit fruit est à la croisée de deux espèces de fraises (Fragaria virginiana et Fragaria chiloensis), toutes deux d’origine américaine.

Cet hybride, qui a surgi de manière accidentelle, a reçu le nom scientifique de Fragaria ananassa. Cela indique son origine hybride et son arôme particulier d’ananas tropical (ananassa).

Auparavant, elles étaient commercialisées en Amérique Centrale et en Amérique du Sud. On pouvait les cultiver avec plus de facilité dans ces pays. Mais le manque d’intérêt des agriculteurs concernant leurs semences et leur soin, fit que l’espèce commença à disparaître jusqu’à une quasi-extinction.

Cependant, elle n’a pas complètement disparu. En 2003, un groupe d’agriculteurs néerlandais décidèrent de s’intéresser à la culture de cette espèce pour la sauver. Ils l’introduisirent à nouveau en France avec des objectifs commerciaux.

Vous voulez en savoir plus ? : Perdre du poids avec le régime à l’ananas et à l’aloe vera

Les caractéristiques des fraises blanches

  • Dans les pays hispanophones, il est plus commun d’appeler ce fruit « âme blanche » (“alma blanca”).
  • Cette petite baie est caractérisée par son arôme fort et son goût d’ananas tropical. Surtout quand elle atteint son plus grand degré de maturité.
  • A la différence des fraises communes, cette variété est de couleur blanche avec des akènes rouges et des feuilles vertes. 
  • La plante est très résistante aux maladies. Mais sa culture n’est pas rentable économiquement. Car elle a des baies très petites et de faible rendement. Ce qui fait que chaque plant donne très peu de fruits.
  • On estime que ses apports nutritionnels sont aussi importants que ceux de la fraise commune. Mais les recherches à son sujet ne sont pas encore suffisantes. 

La récupération de l’espèce

Les caractéristiques des fraises blanches

Jusqu’en 2003, les fraises ananas avaient quasiment disparues. Très peu de personnes dans le monde connaissaient leur existence, à cause du peu d’intérêt qu’on leur a attribué pendant de nombreuses années. 

Lisez aussi : 3 salades à l’ananas parfaites pour vos dîners

Aujourd’hui, ce fruit est toujours très rare et beaucoup de pays méconnaissent totalement son existence.

Étant donné les difficultés liées à la production de fraises blanches, les personnes doivent payer le prix fort pour les apprécier en très petites quantités. 

On espère que dans les prochaines années, l’espèce puisse se cultiver à nouveau dans différents pays, afin de convertir son fruit en un aliment plus accessible à la consommation de tous.