Conseils pour guérir les blessures du passé

· 30 décembre 2017
Pour guérir les blessures du passé il est nécessaire de laisser de côté l'auto-compassion, de ne pas constamment penser à ce qu'il s'est passé, de se distraire avec des activités agréables et de focaliser son esprit sur l'avenir.

Il est fondamental d’apprendre à guérir les blessures du passé. Les marques les plus profondes restent gravées au fer rouge, mais nous avons la capacité de les laisser de côté. 

A un moment de notre vie nous avons tous ressenti une immense douleur émotionnelle impossible à expliquer. Elle nous fait beaucoup souffrir et on a l’impression que rien ni personne ne peut nous aider. Toutefois, nous avons dans nos mains la possibilité de mettre de côté ce qui nous fait souffrir, de guérir les blessures du passé et d’aller de l’avant.

Nous rejetons souvent la faute de ce qui nous arrive sur les autres. Nous n’assumons pas notre charge de responsabilité dans cette situation et nous voulons que l’autre s’excuse. Evidemment, vos sentiments sont authentiques et très forts mais vous devez faire quelque chose : accumuler de la haine, de la rancœur et de la douleur n’est pas sain pour vous (ni pour les autres).

Oubliez cette situation qui vous a dévasté, déprimé ou bloqué. Franchissez l’étape du deuil et ne lui accordez pas plus d’importance que ce qu’elle ne mérite. C’est à vous de regarder vers l’avenir.

1. Pour laisser les blessures du passé derrière vous, comprenez la situation

Il est possible que vous ayez été blessé ou abandonné. Ce qui vous a amené à la situation actuelle. Comprendre la situation ne signifie pas repenser sans cesse à ce qu’il s’est passé ; cela signifie analyser ce qu’il s’est passé et savoir, par exemple, quelles sont vos croyances par rapport à cela, pourquoi vous vous sentez ainsi, comment pouvez-vous enfin aller de l’avant,

2. Pour guérir les blessures du passé, acceptez le fait que ce fut nécessaire

A un moment, les décisions prises vous ont aider à survivre face à une situation horrible. Vous vous êtes protégé comme n’importe quelle personne l’aurait fait.

Mais le moment est venu de changer de perspective. Vous n’avez plus besoin d’auto-compassion ni de peine. Il est temps de modifier l’angle du problème. Vous êtes plus fort que ce que vous pensez.

3. Ne résistez pas à vos pensées

Estime de soi

L’un des enseignements de la méditation c’est que lorsqu’une pensée apparaît, nous devons souffler dessus pour la disperser, tout comme nous le ferions avec un nuage qui bouge avec le vent. Si nous luttons contre elle, elle deviendra plus fort et persistante.

Faites le test de ne pas penser à une pomme… Vous passerez toute la journée à penser à ce fruit ! L’esprit peut nous jouer de mauvais tours.

C’est pourquoi, la prochaine fois que ces pensées apparaîtront ou ces sentiments liés à une blessure du passé, le mieux que vous puissiez faire c’est de vous focaliser sur autre chose. Transformez la souffrance en motivation. Ne restez pas chez vous à repenser au passé. Vivez le présent et pensez au futur.

4. Faites quelque chose qui vous fait plaisir

Il est certain que lorsque nous sommes déprimés ou angoissés, nous ne sommes pas motivés pour faire quoi que ce soit. Nous préférons passer tout le week-end dans le lit à regarder des films romantiques, à écouter de la musique triste ou à pleurer en remuant la malle des souvenirs.

Il est important que, lorsque vous vous sentez mal, vous fassiez quelque chose qui vous ôte ce sentiment. Commencez par quelque chose de petit, comme regarder des vidéos amusantes pour retrouver de l’énergie et sortir du lit. Puis profitez-en pour aller vous balader avec votre chien, prendre un bain ou préparer un bon déjeuner. Parfois, nettoyer et ranger la maison aide à s’aérer la tête.

Cet article peut aussi vous intéresser : Comment détecter la dépression chez un être cher ?

5. Laissez le calendrier de côté

Calendrier

Parfois nous nous sentons plus tristes que d’habitude à une date précise. Il est possible qu’il s’agisse d’une date où notre relation s’est terminé ou que nous ayons perdu un être cher. Organisez quelque chose de beau pour ces jours-là pour vous sentir bien.

Par exemple, vous pouvez aller visiter un endroit où vous n’êtes jamais allé, prendre un rendez-vous dans un salon de beauté, retrouver des amis qui vous font toujours rire. Ne vous sentez pas coupable de continuer votre vie : vous avez le droit d’être heureux.

Cet article peut aussi vous intéresser : Comment apprendre à votre enfant à optimiser son temps ?

6. Apprenez

La dernière étape pour guérir les blessures du passé c’est de penser aux enseignements acquis qui vous ont sûrement rendu plus sage, plus fort, plus puissant et plus audacieux.

La prochaine fois que vous aurez à passer par quelque chose de mal ou de déprimant, vous aurez les outils nécessaires pour y faire face et le surmonter de la meilleure manière.