Comment détecter la dépression chez un être cher ?

· 28 juin 2017
Les troubles du sommeil sont très habituels chez les personnes dépressives. Elles peuvent par exemple avoir de grosses insomnies ou passer des heures et des heures à dormir.

 

Une personne déprimée peut très bien cacher ses sentiments et « agir » face à certaines situations. Elle ne permet aux autres de connaître ses émotions.

Dans cet article, nous vous offrons certains conseils pour détecter la dépression chez un être cher.

Signes typiques de la dépression

Si certaines personnes déprimées sont faciles à identifier car elles sont tristes, apathiques ou sont des « ombres », il existe aussi d’autres individus qui peuvent cacher cette émotion derrière un masque ou un rôle qu’ils se sont inventé.

Ils peuvent aussi être très sympathiques et extravertis alors qu’au fond, leur dépression ne leur permet pas de profiter de la vie. Prêtez attention aux signes suivants, qui peuvent nous alerter sur cette situation :

Consultez aussi cet article : 8 astuces naturelles pour combattre la tristesse et le mal-être

1. On peut être faussement joyeux-se

Si on analyse une photo d’une personne qui rit, on peut savoir si le sourire est authentique ou pas. Comment ? En regardant ses yeux.

S’ils sont à demi-fermés, il est probable que le sentiment soit vrai. À l’inverse, si la « grimace » ne concerne que la bouche, la personne est peut-être en train de mentir.

Prêtez attention à cela la prochaine fois que vous parlez avec cette personne, que vous pensez déprimée.

2. On perd l’envie de faire

Par exemple, s’il y a quelques temps, cette personne aimait faire des exercices, aller à un cours de musique, visiter des musées, voyager ou simplement, sortir avec des ami-e-s et qu’elle cherche maintenant des excuses pour rester chez elle, cela peut être un signe de dépression dissimulée.

Une personne sociable qui rejette les invitations à des fêtes, des dîners ou des événements ne traverse probablement pas un bon moment. Si cette situation se maintient dans le temps, vous pourriez peut-être l’aider et lui trouver une assistance professionnelle.

3. On a des habitudes alimentaires anormales

Il y a un grand lien entre la nourriture et les émotions. Quand nous sommes déprimé-e-s ou tristes, on peut manger plus que de raison.

Il y a aussi des crises d’anxiété la nuit et le fait de consommer tout ce que l’on trouve dans le réfrigérateur.

Si vous voyez par exemple que cette personne mange tout le temps, qu’elle ne se rend pas compte des quantités d’aliments qu’elle met dans son assiette et ou qu’elle prend du poids rapidement, peut-être qu’elle essaie d’échapper à la dépression via la nourriture.

4. On fait des commentaires pessimistes

Au-delà d’une blague ou d’une phrase lancée de temps en temps, il faut prêter attention aux commentaires habituels de cette personne.

La dépression fait voir les choses d’une autre manière et notamment se concentrer sur le « verre à demi vide » de chaque situation.

Passer une mauvaise journée peut aussi faire de nous une personne pessimiste mais cela est occasionnel.

À présent, si la personne passe sa journée à dire qu’il va arriver un malheur, que rien ne se passera comme prévu ou qu’une mauvaise nouvelle se trouve forcément au coin de la rue, c’est parce qu’elle ne se sent pas bien psychologiquement.

5. On attend toujours le pire

En plus d’être pessimiste, une personne déprimée peut être « fataliste ». Cela signifie qu’elle pensera constamment à des accidents, des problèmes ou des urgences.

Par exemple, si elle part en voyage, elle peut dire « Espérons que l’avion ne tombe pas » ou si elle rencontre quelqu’un, elle dira « Je suis sûr-e qu’iel me trompe avec un-e autre. »

En effet, une personne déprimée ne peut pas s’engager vis à vis du bonheur. Elle ressent que si elle devient trop joyeuse, tout ira mal.

6. On change constamment d’humeur

Elle peut passer du rire aux larmes, de la colère à la jubilation ou de l’euphorie à la tranquillité en une question de minutes.

Cela n’est pas dû à sa capacité de « caméléon » pour s’adapter à la situation, mais au fait qu’il existe un désajustement interne qu’elle ne peut pas contrôler.

Les émotions volatiles sont habituelles chez les personnes déprimées et elles peuvent être de mauvaise humeur continuellement, ainsi que changer de moral en un clignement d’œil.

Elles peuvent aussi être hostiles et irritables, et rejeter la faute sur leur entourage et leurs proches car elles ne prendront pas en charge ce qui leur arrive.

7. On ne dort pas suffisamment

L’insomnie, les cauchemars et les autres altérations du sommeil sont très fréquents chez les personnes déprimées. Peut-être qu’elle peut passer tout le week-end à dormir et ne pas fermer l’œil de la nuit pendant toute la semaine suivante.

Elle peut aussi se réveiller au milieu de la nuit et ne peut plus se rendormir ou a besoin d’une sieste au milieu de la journée.

Lisez aussi : 6 anciens remèdes maison qui vous aideront à trouver le sommeil

8. On ne peut pas se concentrer

La dépression est caractérisée (entre autres choses) par des pensées négatives qui ne laissent la place à aucune autre.

Quand l’esprit est plein d’idées de tout type, on ne peut pas se concentrer, prêter attention aux choses ni retenir des informations.

Tout cela provoque une diminution de la productivité ou le rendement de la personne au travail, dans les études ou dans la vie quotidienne.

Peut-être que vous lui parlez et que vous vous rendez compte qu’elle ne vous écoute pas, qu’elle perd le fil d’une conversation, qu’elle vous demande quelque chose que vous avez déjà dit ou qu’elle a besoin de plus de temps pour une tâche habituelle.

Voici d’autres signes qui alertent d’une dépression :

  • Elle se sent coupable de tout ce qui se passe
  • Elle augmente sa consommation d’alcool, de drogues et autres substances similaires
  • Elle parle beaucoup de la mort
  • Elle laisse de côté son hygiène personnelle ou le ménage de sa maison

Image principale de © wikiHow.com