Se décourager est normal, être pessimiste non

25 février 2016
Le pessimisme peut affecter toutes les sphères de notre vie et nous paralyser. Il est primordial de rechercher du soutien auprès de nos proches et avant tout chose, de les laisser nous aider.

Qui ne s’est jamais senti découragé, d’une manière ou d’une autre ? C’est quelque chose de normal, et on pourrait même dire que nous nous décourageons quasiment de manière constante.

Cependant, il y a une différence entre être découragé et être pessimiste.

Ne passez pas à côté de : 4 conseils pour vaincre le découragement et la tristesse

Le pessimisme nous affecte de manière importante et peut même nous compliquer la vie.

Le pire, c’est que nous n’en sommes pas conscient avant qu’il ne soit trop tard. De plus, le pessimisme est quelque chose dont il est difficile de sortir.

D’une situation normale à une situation toxique

Du découragement au pessimisme, il n’y a qu’un pas. Que se passe-t-il alors ? Pourquoi le pessimisme apparaît-il ?

Le pessimisme surgit toujours si l’état de découragement dans lequel nous sommes est prolongé. 

frustration-e1428363577821-1-500x300

Se décourager n’est pas mal en soi. C’est quelque chose que nous ressentons tous de temps à autre et ce sentiment peut nous aider à rassembler des forces pour nous confronter plus facilement à ce qui nous attend.

Le problème, c’est qu’il est parfois difficile de sortir de cet état de découragement, que ce soit parce que les circonstances de la vie nous en empêchent ou parce que nous ne réussissons pas à entrevoir cette lumière d’espoir dans tant d’obscurité…

En réalité, nous finissons souvent entre les griffes du pessimisme.

Lisez aussi : Marcher rend le cerveau plus créatif et plus heureux

Nous pouvons penser que ce n’est pas si grave, mais beaucoup de choses changent en nous, comme nous vous l’avons dit précédemment. Voulez-vous savoir lesquelles sont-elles ?

Le pessimisme change votre vision

Le pessimisme change votre vision de la vie et surtout sur ce qui vous entoure. Soudain, tout devient noir.

On a l’impression de devenir quelqu’un de très négatif. Ce cercle vicieux fait que l’on ne parvient pas à trouver la porte de sortie.

Quand vous êtes entré dans le pessimisme, vous ne réussissez pas à vivre de nouvelles expériences, ni à profiter de nouvelles opportunités. Lors de ces moments, vous passez donc à côté de nombreuses opportunités.

Tout cela n’a d’ailleurs qu’une seule explication : la peur.

Il change votre manière d’écouter

Quand vous vous retrouvez dans cet état, tout ce que vous entendrez résonnera chez vous.

Il suffit que quelqu’un vous dise quelque chose de négatif ou que l’on vous répondre mal pour que vous le preniez pour une vérité générale et que s’en suive un grand sentiment de mal être.

mal-etre-shutterstock_241521790-2-500x334

Les phrases qui passent dans votre tête à ces moments-là sont les suivantes : « je ne vaux rien », « tôt ou tard, ça allait m’arriver », « personne ne m’aide », « tout le monde est contre moi ».

Ces mots vous découragent encore plus, et vous poursuivent dans cet état de pessimisme dans lequel vous êtes emprisonné.

Il change votre façon de parler

Tout comme nous commençons à n’entendre que des choses négatives et à modifier notre vision des choses, notre façon de parler change également.

Dans ces moments, des mots tristes et pleins de douleur sortent de votre bouche. Ils reflètent le sentiment de pessimisme que vous ressentez.

La solution ? Se forcer à dire des mots positifs, car tout n’est pas noir. Vous avez juste les yeux fermés : ouvrez-les !

Il affecte vos relations personnelles

Bien sûr, le pessimisme affecte les relations personnelles car vous allez peut-être moins sortir ou vous serez contagieux pour vos voisins.

Nous vous recommandons de lire : Les amis sont bons pour la santé

Cela provoquera un éloignement qui s’accompagnera d’une solitude, négative pour vous.

Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner est d’essayer de parler de votre problème avec vos amis, de passer cette période le mieux possible et surtout de ne pas vous isoler.

Les amis seront vos meilleurs alliés contre le pessimisme.

Il met votre avenir en danger

Se décourager, être pessimiste et le manque d’espoir provoquent la paralysie.

Nous ne sommes plus capables de nous confronter à la vie, nous laissons échapper toutes les opportunités et nous gaspillons tout ce que nous pourrions utiliser pour donner le meilleur de nous-même.

Nous n’avons plus envie de rien, rien ne nous attire et le fait de voir le succès s’échapper nous fait nous sentir encore plus mal.

Efforcez-vous de sortir de cela, luttez, et demandez le soutien des personnes les plus proches, qui vous aideront à voir le monde d’une manière bien plus positive.

decouragement-85687186_thinkstock_anxiety-1-500x281

Comme nous l’avons dit, nous avons tous déjà ressenti cela, mais l’important est de savoir comment en sortir.

Si nous restons dans cet état pendant trop longtemps, nous deviendrons des personnes toxiques, nous passerons à côté d’opportunités, d’amis… nous deviendrons noirs et apathiques.

Apprenez à parler de vos problèmes aux autres et à évacuer ce que vous ressentez à l’intérieur. Votre vision n’est pas la seule et, en ce moment, ce n’est pas la plus lucide.

Laissez les autres vous ouvrir leurs bras. Luttez contre cette obscurité qui vous consume.

A découvrir aussi