8 manières de développer votre résilience au quotidien : apprenez à affronter l’adversité !

· 20 novembre 2018
La résilience est cette capacité à rester flexible, comme le bambou dans la tempête, face aux adversités. On plie, mais on ne casse pas. On devient plus fort. Voici 8 manières de développer votre résilience dans le quotidien.

Le terme résilience a une racine étymologique très intéressante. Il vient du participe latin resiliens, qui signifie revenir en arrière. Faire un pas en arrière. Se dégager. Rebondir.

Il est toujours important de se souvenir que ce mot a pour origine le monde de la physique. On fait référence aux matières qui ont la propriété naturelle de plier sans casser. Puis de retrouver leur forme originelle.

Pensons, par exemple, à un arc. À la manière dont on le plie pour impulser la flèche et comment il revient rapidement à sa forme précédente.

D’autre part, il est important de savoir que le mot résilience, cette dimension qui nous inspire dans le quotidien, a été popularisée par le neurologue, éthologue et psychanalyste Boris Cyrulnik, connu pour son livre Les vilains petits canards.

Il s’agit donc d’une stratégie essentielle qui va bien au-delà de la simple croissance personnelle : c’est un outil de la vie, c’est un trampoline qui doit nous sortir à tout moment de la faiblesse, du découragement et de l’adversité.

Dans cet article, nous allons vous donner 8 clés pour que vous commenciez à approfondir et à stimuler cette dimension que nous avons tous en nous. Il suffit tout simplement de la réveiller, de la renforcer !

1. Ressentez vos émotions

N’inhibez pas vos peurs, vos frustrations. Ne cachez pas votre tristesse ou votre colère : canalisez toutes ces émotions en les acceptant, puis en les comprenant ensuite.

En effet, il s’agit de trouver le point intermédiaire.  où on ne leur permet pas de nous contrôler. Ni de nous obliger à les cacher.

Pour se connaître, pour stimuler la résilience dans le quotidien, il est nécessaire de devenir de bons gestionnaires de notre univers émotionnel vaste et complexe.

Lisez aussi : Apprenez à différencier 7 types de douleurs provoquées par les émotions

2. Souvenez-vous de ce moment du passé où vous avez affronté la difficulté

Nous avons tous, tout au long de notre cycle de vie, été des héros de l’adversité. Nous sommes tous ressortis triomphants d’un moment compliqué. D’une déception. D’une maladie. Ou d’un contre-temps.

Presque sans savoir comment, nous avons réussi. De notre intérieur, a surgi un force inattendue qui a rendu le difficile facile. Qui nous a apporté des ressources personnelles dont nous ignorions l’existence…

Sachez que ces instants de votre passé, dont vous êtes sortis victorieux, représentent votre inspiration du moment présent.

3. Sortez marcher chaque jour

marcher pour renforcer la résilience

Cela peut vous sembler d’une simplicité déconcertante. Peut-être que vous ne comprenez pas le lien entre la marche et la résilience.

L’exercice doux mais constant génère de bons changements dans notre cerveau : il libère des endorphines, il nous apporte le calme, il nous aide à relativiser la réalité, à oxygéner le cerveau, à réduire le niveau de cortisol dans le sang…

Cet équilibre intérieur améliore nos émotions et nous permet également d’apprendre à être plus résistants, et plus flexibles.

4. Cultivez des relations positives

Avoir quelqu’un à qui parler, quelqu’un de confiance avec qui partager ses inquiétudes, avec qui on se permet d’ouvrir son cœur en se sachant compris et respecté est, sans aucun doute, une aide magique dans le quotidien.

Ce soutien émotionnel quotidien est une racine de pouvoir qui alimentera aussi notre capacité à être résilient.

5. Consacrez-vous du temps

Profiter d’une journée pour soi-même ou de quelques heures dans la journée pour se connecter à soi-même, à ses pensées et à ses besoins est une autre stratégie de base pour gérer son monde intérieur.

Les espaces personnels, privés et ces recoins qui n’appartiennent qu’à nous-même sont aussi des souffles de santé que nous devons nourrir régulièrement.

6. Faites des choses qui font sens pour vous, qui vous apportent et qui vous importent

Parfois, quand vous traversez une mauvaise période, le simple fait de faire quelque chose qui vous plaît, qui vous identifie ou qui vous définit est une manière de faire usage de la résilience.

Si votre travail vous plaît, si vous avez un loisir qui compte, il est essentiel d’y revenir lors des moments où vous ressentez une certaine baisse de moral. Ou que vous tombez dans le découragement.

Aussi curieux que cela puisse paraître, la routine agit parfois comme un moteur vital qui nous pousse à avancer. A aller de l’avant.

7. Écrivez, tenez un journal intime pour stimuler votre résilience

écrire pour renforcer la résilience

Sur ce site, nous vous avons déjà parlé des bienfaits du journal intime.

C’est une manière thérapeutique de soulager les émotions. D’ordonner les idées. De projeter. De décider. D’éclaircir son esprit. De réfléchir. Et de trouver cette intimité nécessaire avec soi-même.

Lisez aussi : Découvrez 4 techniques de respiration efficaces pour lutter contre le stress

8. Ressentez vos pieds en contact avec la terre

Cette image métaphorique « d’avoir les pieds sur terre » nous transmet en réalité une série d’idées de base sur lesquelles on peut réfléchir :

  • Vous avez des racines qui vous nourrissent, qui vous permettent d’être fort à nouveau : votre estime de vous-même, votre histoire personnelle, les personnes qui vous aiment.
  • Vous devez rester à l’équilibre à tout moment, fort mais flexible, comme le bambou, en contact avec ce qui vous nourrit et vous inspire, avec ce substrat émotionnel qui vous inspire et vous réconforte.
  • Vous faites partie d’un tout, vous êtes comme arbre dans cet entourage complexe. Et comme chez les arbres, les racines deviennent plus fortes lors des tempêtes.

N’hésitez pas à appliquer toutes ces stratégies et réflexions au quotidien pour stimuler votre résilience.