Quelles sont les différences entre la tristesse et la dépression ?

· 15 novembre 2016
Dans la dépression, l'individu ne trouve pas de raison claire à son état d'apathie et puisqu'il ne connaît pas le problème, il ne peut pas le résoudre.

Nous confondons souvent l’état triste et l’état dépressif. Si ces deux sentiments ont des caractéristiques communes, ils sont différents sur bien des points. Découvrez-les ici !

Voulez-vous savoir quelles sont les différences entre la tristesse et la dépression ? Nous vous les expliquons dans cet article.

La tristesse est un échelon en-dessous de la dépression

la-tristesse-est-un-echelon-en-dessous-de-la-depression-500x334

Si nous pouvons utiliser l’expression « je suis déprimé » quand nous avons passé une terrible journée au travail, que nous avons traversé une tempête incroyable ou que notre équipe a perdu la finale du championnat, il s’agit pourtant de tristesse ou de peine.

La tristesse est la réponse naturelle à un événement malchanceux, à une situation négative, à une frustration… C’est pour cela qu’il est normal de nous sentir triste ou légèrement déprimé.

Être bouleversé par une rupture amoureuse, un problème économique ou l’impossibilité d’atteindre un objectif est normal car nous ne sommes pas des robots ou des machines. Cependant, cela diffère de la pathologie grave qu’est la dépression.

Avec le temps et lorsqu’on trouve une solution au problème, ce sentiment disparaît complètement. Cela n’a rien à voir avec la gravité ou l’importance de ce qui a déclenché la tristesse.

Même lorsque nous perdons un être cher, que nous déménageons à l’autre bout de la planète ou que nous divorçons, nous traversons une étape de deuil mais ensuite, nous nous rendons compte que la vie continue.

Lisez aussi : Quels sont les effets de la tristesse dans votre corps ?

Dans ces cas, nous ne parlons pas de dépression, mais d’un trouble animique normal. Nous souffrons car nous avons des sentiments et cette situation nous laisse une trace profonde.

Peut-être que la tristesse a d’autres symptômes tels que l’apathie, l’insomnie ou les maux de tête. Mais elle est tout de même bien éloignée de la dépression.

Alors qu’est-ce que la tristesse ? Pour que ce soit bien clair, la tristesse est un état émotionnel naturel, une réaction qui est liée à un épisode ou une situation en particulier.

Par exemple, quand nous sommes déçu, quand la vie nous fait vivre des situations très douloureuses ou que des personnes souffrent autour de nous.

Qu’est-ce que la dépression ?

quest-ce-que-la-depression-500x334

Voyons à présent les caractéristiques de la dépression.

A travers une définition médicale, il s’agit d’une maladie mentale et un trouble du moral. Elle est classée de différentes manières selon les symptômes du patient.

Le temps de chaque épisode dépressif peut varier de plusieurs semaines à plusieurs années. Ceux qui la traversent ont besoin d’une aide professionnelle.

La consultation psychiatrique ou psychologique est vitale pour que la personne puisse reprendre contact avec la vie et en profiter dans tous les sens du terme.

Pour recevoir un diagnostic de dépression, une personne doit présenter au moins 5 de ces symptômes (cette liste est seulement un guide, et dans tous les cas, il faut consulter un thérapeute) :

  • Être irritable la plupart du temps.
  • Se sentir triste toute la journée et sans raison apparente.
  • La perte ou la réduction du plaisir et l’intérêt dans les activités quotidiennes (surtout dans celles que l’on considérait intéressantes par le passé).
  • Les changements dans le poids ou dans l’appétit.
  • Les problèmes à trouver le sommeil ou le besoin de trop dormir.
  • La sensation d’inquiétude au quotidien.
  • La lenteur dans les mouvements. Fatigue et énergie faible.
  • L’incapacité à prendre des décisions. Le sentiment de culpabilité et d’inutilité.
  • Les pensées de mort ou de suicide.
  • Les problèmes pour se concentrer ou être créatif.

Si ces symptômes peuvent bien sûr apparaître lorsque nous sommes tristes, la grande différence se trouve dans le fait que lorsque nous sommes dépressifs, nous ne connaissons pas la raison et il nous est très difficile de la trouver.

Comment différencier la tristesse de la dépression ?

differencier-tristesse-de-depression-500x334

Il est très important de connaître les caractéristiques des deux sentiments, même s’ils semblent similaires ou que nous ne savons pas toujours les distinguer.

  • Si l’on peut établir la cause des symptômes, c’est que nous sommes tristes. On peut réfléchir au problème, trouver une solution et améliorer ses émotions.
  • Dans le cas de la dépression, nous sommes face à une tristesse chronique et généralisée. Il n’existe pas de facteur clair de l’origine de ce sentiment (et souvent, nous n’en trouvons même pas pendant la thérapie).

Elle affecte tous les sens et a des répercussions sur les relations que nous avons (couple, famille, amitiés, travail, etc.).

La dépression rend la vie moins intéressante, moins agréable et moins palpitante. On perd le sens des choses et on n’a plus d’énergie vitale.

Elle élimine la motivation et le plaisir pour n’importe quelle activité et transforme la personne en quelqu’un de frustré, d’anti-conformiste, d’impatient et de coléreux.

Consultez cet article : Marcher modifie le cerveau quand on souffre de dépression

Beaucoup de personnes se demandent:  comment savoir si je suis déprimé ?

Pour pouvoir commencer à parler de cette pathologie, les premiers symptômes doivent être apparus depuis très longtemps.

Cela signifie que l’individu ne se rend pas compte tout de suite qu’il souffre d’un trouble émotionnel. 

Il existe un test appelé l’Échelle d’Anxiété et de Dépression de Goldberg que les psychologues utilisent pour déterminer l’état de leurs patients. Le diagnostic est obtenu à partir d’une série de questions.

En thérapie, on peut aussi opter pour un test plus complet connu sous le nom d’Échelle d’autoévaluation de la dépression Zung qui ouvre un peu plus le spectre et qui consulte des sujets plus profonds.

Il ne faut pas négliger la dépression, une maladie qui affecte 5% de la population mondiale (principalement les femmes) et qui peut conduire à des tentatives de suicide ou sans arriver à une telle gravité, devenir un cauchemar pour celui qui en souffre et pour son entourage.