Découvrez les bienfaits des algues contre l’hypothyroïdie

En plus de nous aider à réguler notre système cardiovasculaire, les algues peuvent également être très utiles si nous souhaitons diminuer notre cholestérol, perdre du poids et lutter contre l'hypothyroïdie.

L’hypothyroïdie est une maladie qui affecte principalement les femmes de plus de 50 ans, mais également celles qui viennent d’accoucher.

Elle se caractérise par des symptômes qui affectent de manière importante la qualité de vie, et l’apparence physique de ceux qui en souffrent.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment les algues peuvent vous aider à combattre l’hypothyroïdie, grâce à leur teneur en iode et en d’autres minéraux.

Nous allons également vous donner des conseils pour que vous puissiez les cuisiner facilement, tout en prenant du plaisir.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie est une maladie qui touche plus de 3% de la population mondiale.

Les personnes qui souffrent de cette maladie connaissent une chute de leur production d’hormone thyroïdienne.

Les symptômes les plus communs de l’hypothyroïdie sont les suivants :

  • De la fatigue et de l’épuisement
  • Une faiblesse musculaire
  • Une sensation de froid
  • Une prise ou une perte de poids sans cause apparente
  • Une dépression
  • L’apparition d’un double menton chez des personnes minces
  • Une chute de cheveux importante
  • Un teint pâle ou jaune du visage
  • De la rétention d’eau
  • Une peu très sèche
  • Une chute des poils constituants les sourcils

Quelles sont les causes de l’hypothyroïdie ?

Les causes les plus habituelles de cette maladie sont les suivantes:

  • Une thyroïdite
  • Des problèmes congénitaux
  • De la radiothérapie dans la zone du cou
  • La prise de médicament antithyroïdiens
  • Le prise d’un traitement à base de lithium
  • Une carence chronique en iode

Las algues

Les algues sont encore largement méconnues dans le monde gastronomique, alors qu’elles sont des aliments très médicinaux et peuvent s’intégrer dans de nombreuses préparations culinaires.

La majorité des personnes qui n’en consomment pas de manière régulière reconnaissent qu’elles ne savent pas du tout comment les préparer.

Cependant, le fait d’ajouter des algues dans vos plats peut être bien plus simple qu’il n’y paraît, et peut donner une touche originale à vos recettes du quotidien.

Grâce à la cuisine japonaise, les algues font peu à peu leur apparition dans notre gastronomie.

Les régimes végétariens et macrobiotiques proposent également de les ajouter plus fréquemment à nos menus, pour augmenter de manière considérable la quantité de minéraux que nous ingérons, comme l’iode, une substance qui fait souvent défaut chez les personnes atteintes d’hypothyroïdie.

Avant de vous donner des conseils pour cuisiner des algues, nous devons vous préciser que vous devez toujours choisir des produits biologiques, ou tout du moins garantis sans substances toxiques (comme les pesticides par exemple). 

algue-wakame-Jacqueline-500x333

Comment utiliser les algues dans votre quotidien ?

Chaque algue a des différentes techniques de préparation, en fonction de ses caractéristiques.

Les plus fines n’ont besoin que d’être mises à tremper quelques minutes dans de l’eau, alors que les plus épaisses doivent être cuites entre 30 et 40 minutes.

Nous allons vous donner quelques suggestions de préparation :

  • L’algue nori : cette algue est utilisée sous forme de lamelles très fines pour préparer les makis.
    Vous n’avez qu’à les humidifier, puis à les utiliser pour enrouler le riz et les ingrédients de votre choix.
  • L’algue kombu : ajouter un morceau de kombu dans vos ragoûts de légumes peut les rendre plus doux et plus faciles à digérer.
  • L’algue wakame : si vous ajoutez un peu de wakame durant la cuisson d’un velouté de légumes, vous lui apporterez une grande touche de douceur.
    Vous pouvez même remplacer la pomme de terre ou le fromage par cette algue bienfaisante.
  • Les spaghettis de mer : elles sont idéales pour accompagner les plats de pâtes ou de riz.
  • L’algue dulse : elle n’a pas besoin de cuisson, et peut être ajoutée dans des soupes rapides, dans des sauces, des vinaigrettes ou des salades.

D’un autre côté, il existe des algues bienfaisantes que nous vous recommandons de consommer sous la forme de suppléments :

N’oubliez pas d’en prendre sous la supervision d’un professionnel de santé.

sushi-Michael-Kappel-500x331

Le sel aux algues

Une autre option pour consommer des algues quotidiennement consiste à se préparer un excellent sel aux algues, qui donnera une saveur incomparable à tous vos plats.

  • Pour l’élaborer, vous n’avez qu’à moudre du sel marin avec les algues de votre choix, à bien les mélanger, et à les conserver dans un récipient en verre à fermeture hermétique.
    Vous pouvez également utiliser des plantes aromatiques.
  • Le sel agira comme un excellent conservateur.

Vous pouvez utiliser ce sel comme vous en avez l’habitude avec sa version classique, en l’ajoutant durant la cuisson de vos soupes, de vos ragoûts, etc.

Nous vous suggérons d’élaborer ce sel avec de l’algue kelp, qui est très riche en iode, et qui est très utilisée dans la préparation des sels qui se vendent en boutique diététique.

algues-wakame-Jacqueline-500x333

Les aliments que vous devez éviter

Parallèlement à votre consommation d’algues, vous devez éviter, ou limiter, la consommation d’aliments qui ne sont pas sains pour les personnes qui souffrent d’hypothyroïdie, car ils altèrent l’absorption d’iode par l’organisme.

  • Les légumes crucifères : chou, chou de Bruxelles, chou-fleur, brocoli et chou pommé
  • Les épinards
  • Le soja
  • La pêche
  • Les haricots
  • Le citron vert

Tous les aliments transformés et raffinés, ainsi que l’eau du robinet, sont très mauvais pour votre santé si vous souffrez d’hypothyroïdie.

Essayez donc de choisir plutôt de l’eau de source, ou de l’eau minérale.

Images de Jacqueline et Michael Kappel.

Catégories: Remèdes naturels Étiquettes:
A découvrir aussi