Développement d’un nouveau traitement pour les migraines chroniques

· 27 septembre 2016
Une trouvaille fortuite pourrait nous donner la solution des migraines chroniques. Les personnes qui ont reçu une injection de toxine botulique pour réduire les rides ont vu une incidence considérable sur les céphalées.

Les migraines chroniques affectent 2% de la population mondiale et ont une incidence d’apparition entre 12 et 15 jours par mois.

« Chronique » signifie qu’une personne souffre de ce type de céphalée pendant 10 ou 20 ans.

A la différence des migraines épisodiques, ce type de migraine est persistant et rend la personne inapte pendant plusieurs jours par mois

À l’intense mal de tête, on ajoute les nausées, les vomissements, la sensibilité à la lumière du soleil et une fatigue physique qui diminue la qualité de vie de ces patients.

En général, le traitement de ces cas est multi-disciplinaire. On offre différents types de médications, on fait attention à l’alimentation et on peut mener plusieurs thérapies en fonction des besoins particuliers de chaque personne.

À présent, l’Unité de Migraine de Antiaging Group de Barcelone (Espagne) a développé une nouvelle technique qui, à travers une petite intervention chirurgicale, libère la personne de cette souffrance jusqu’à changer complètement sa vie.

Nous vous donnons plus d’informations dans l’article suivant.

Les migraines chroniques, un problème très complexe

Selon les neurologues, les personnes qui souffrent de migraine chronique ne trouvent pas toujours de solution à leur douleur.

De fait, 7 personnes sur 10 disent ne pas recevoir de traitement adapté, au point que beaucoup d’entre elles optent pour l’auto-médication et l’usage d’analgésiques.

Découvrez aussi : Comment stopper un mal de tête en peu de temps avec cette boisson ?

Nous sommes donc face à un problème complexe qui demande de l’innovation, de l’implication et une réorientation dans les traitements, pour offrir un espoir aux personnes qui sont confrontées aux migraines chroniques chaque jour.

migraines-500x426

À présent, si nous nous demandons pourquoi il y a des gens qui souffrent de migraines épisodiques, d’autres de migraines chroniques, et d’autres encore qui n’ont jamais mal à la tête, il faut dire que la réponse est très complexe et dépend de nombreux facteurs de risque.

  • Les facteurs héréditaires. Dans la plupart des cas, il existe un composant génétique qui se transmet de mères en fille.
  • Souffrir d’une certaine hypersensibilité neurologique, qui provient aussi des gènes, fait que nous sommes plus sensibles à des déclencheurs de migraine comme le stress, la lumière du soleil, les différences de température ou des aliments déterminés.
  • Être soumis à des interventions chirurgicales, comme une opération suite à un anévrisme. L’une des possibles séquelles temporaires ou chroniques est précisément la mal de tête continu.

Nous vous recommandons aussi de lire : La neurobiologie des émotions et les maux de tête

Il faut savoir qu’il existe de nombreux patients qui ont commencé à souffrir d’épisodes de migraine de temps en temps et avec le temps, ces migraines sont devenues de plus en plus fréquentes et donc chroniques.

De même, il y des personnes qui vivent le contraire : elles commencent avec des migraines chroniques et finissent par avoir seulement des migraines occasionnelles. Aujourd’hui, on méconnaît les causes de tels phénomènes.

Un nouveau traitement pour les migraines chroniques

Comme nous l’avons signalé au début, cette méthode pour traiter les migraines chroniques est basée sur une intervention chirurgicale.

Même si cela peut faire un peu peur au premier abord, la technique est bien plus simple qu’on peut le croire.

Nous vous expliquons tout.

5-pires-mensonges-a-son-medecin-1-500x331

Une découverte fortuite

Le procédé a été découvert par hasard aux États-Unis dans les centres de médecine esthétique.

Cela est curieux mais petit à petit, on s’est rendu compte que toutes les femmes qui se soumettaient à un traitement pour effacer les rides de la glabelle avec de la toxine botulique et qui souffraient par ailleurs de migraines chroniques, déclaraient que leurs maux de tête avaient disparu, sans qu’elles sachent comment.

  • Depuis lors, plusieurs études ont été réalisées sur l’efficacité de la thérapie chirurgicale de la migraine, pour essayer de vérifier s’il s’agissait simplement d’injecter du « botox » ou si la clé se trouve dans le fait bloquer le muscle situé sous les sourcils (connu sous le nom de corrugateur).
  • Le résultat a été le suivant : quand on réussit à libérer la pression entre les nerfs temporaux, frontaux, occipitaux et nasaux, la migraine disparaît. 

Comment réaliser le traitement ?

À l’Unité de Chirurgie de Migraine du Antiaging Group, en collaboration avec Migraine Surgery Center, en Allemagne, on a développer cette technique avec laquelle on a traité des milliers de personnes.

Lisez aussi : Vous ressentez des douleurs musculaires et de la fatigue ? Vous souffrez peut-être de fibromyalgie

Il faut souligner que ce n’est pas efficace à 100%, c’est-à-dire que les migraines chroniques disparaissent, mais que nous pouvons conserver des céphalées ponctuelles (avec une fréquence d’une fois par mois environ).

Cependant, si cela vous intéresse, n’hésitez pas à consulter votre médecin à propos de la pertinence ou non de faire ce traitement.

Voici les étapes du traitement :

  • Consultation médicale pour connaître les spécificités de chaque patient.
  • Essayer sur le patient la toxine botulique pour déterminer l’adéquation de la personne à cette thérapie.
  • Suivi de deux semaines pour voir si la personne accepte ou rejette le botox dans son organisme.
  • Opération en elle-même. Elle dure une heure, et l’intervention n’est rien de plus qu’une série de piqûres au niveau de la glabelle pour « libérer » ses nerfs périphériques qui, en s’enflammant à cause de la tension, génèrent la migraine.
  • On applique une anesthésie générale, et la phase post-opératoire est assez rapide.

Au bout de deux semaines de repos, le patient peut reprendre sa vie normale.