Douleur du sacrum iliaque : quand la position assise est insupportable

· 22 novembre 2017
La douleur du sacrum iliaque peut répondre à différentes causes, il est important de voir un médecin avant de prendre un médicament ou de subir un traitement alternatif.

Le sacrum iliaque est un endroit très délicat de notre dos, c’est là où la colonne vertébrale lombaire et le bassin sont connectés.

Si cet endroit est enflammé, une douleur intense et lancinante apparaît dans le sacrum iliaque, une condition beaucoup plus commune que nous le pensons.

Cet inconfort est connu sous le nom de sacro-iliite et nous le remarquons surtout lorsque nous nous asseyons et que nous nous levons ou nous retournons dans le lit.

Petit à petit, si cette douleur s’intensifie, il peut arriver un moment où le simple fait de s’asseoir devient presque insupportable.

De même, certains soutiennent l’idée que ce type d’affection commune est une conséquence directe de notre mode de vie sédentaire, ce qui n’est pas vrai dans tous les cas.

En effet, la douleur du sacrum iliaque peut être liée à :

Aujourd’hui, nous voulons vous parler de ce type de douleur que vous avez pu déjà connaitre plus d’une fois.

La douleur du sacrum iliaque : quand on  pense avoir une hernie discale

La douleur du sacrum iliaque.

De la fièvre, une douleur lancinante dans le bas du dos qui atteint les fesses et les cuisses, et si vous aviez une hernie discale ?

C’est sans doute la première idée qui vient à l’esprit d’un patient atteint d’une sacro-iliite et qui, en général, ressent un inconfort intense lorsqu’il se lève du lit le matin, ou lorsqu’il reste assis pendant quelques heures.

Ce problème devrait être pris en compte dès le début, ce type d’inflammation localisée dans une ou deux articulations sacro-iliaques n’est pas facile à diagnostiquer.

Il est fréquent de l’associer à d’autres problèmes tels qu’une hernie discale ou même la lombalgie classique.

De même, il est possible de différencier, à leur tour, deux types de douleurs dans le sacrum iliaque :

  • La première a à voir avec une inflammation simple située dans les articulations qui composent le sacrum.
  • L’autre est liée à un mauvais mouvement ou à des mouvements incorrects effectués depuis longtemps.

Par exemple, en cas de problème à la cheville en raison d’une blessure ou d’une entorse qui fait que nous marchons mal pendant un certain temps, une douleur dans la région du sacrum iliaque peut apparaitre (sans inflammation).

Les symptômes de la douleur dans le sacrum iliaque

Les douleurs du sacrum iliaque.

La douleur du sacrum iliaque est généralement plus fréquente chez les femmes que chez les hommes (car son origine provient souvent de processus associés à l’arthrite, au lupus, à l’arthrose…).

  • La douleur est visible surtout dans la région des fesses et du bas du dos.
  • L’inconfort rayonne dans les jambes, dans l’aine et même dans les pieds.
  • La douleur est également intense quand vous montez les escaliers, quand vous êtes assis, quand vous vous retournez dans le lit ou faites des pas plus longs.
  • Il est également possible d’avoir de la fièvre.
  • Il est courant de ressentir une raideur du dos.

Quelles sont les causes de la douleur du sacrum iliaque ?

Comme indiqué plus tôt, cette douleur n’est pas exclusivement associée au mode de vie sédentaire.

Il est clair que le maintien d’un mode de vie actif et l’exercice réduit l’incidence de ce type d’infections articulaires. Mais il n’est pas toujours dans nos mains de pouvoir prévenir à 100% ce problème.

Voyons quelques unes des causes associées ci-dessous :

  • Les maladies telles que l’arthrite ou l’arthrose, déjà mentionnées précédemment.
  • Lupus et psoriasis.
  • La maladie de Crohn, en raison de ses processus inflammatoires, entraîne également des douleurs dans le sacrum iliaque.
  • Traumatismes ou coups dans cette zone. Une mauvaise chute sur le dos, par exemple, est généralement l’une des causes les plus fréquentes.
  • La grossesse, et surtout, le poids du bébé exercé dans cette zone entraine habituellement une douleur intense dans le sacrum.
  • Infections telles que l’ostéomyélite.
  • Infections des voies urinaires.

Cet article pourrait vous plaire : 6 crèmes naturelles pour traiter le psoriasis

Les causes des douleurs du sacrum iliaque.

Quel type de traitement existe contre la douleur du sacrum iliaque ?

Avant de recourir à n’importe quel traitement, même s’il est naturel ou fait à la maison, il faut obtenir un bon diagnostic médical. Nous l’avons dit dès le début. Il n’est pas facile de trouver l’origine de cette douleur dans le bas du dos.

Il sera donc nécessaire d’avoir des radiographies, des tests, un examen physique et une IRM pour diagnostiquer la sacro-iliite.

De même, et une fois diagnostiquée, il est important de savoir ce qui cause cette condition. Ce ne sera pas le même traitement pour une douleur du sacrum iliaque liée à l’arthrite ou à la maladie de Crohn, par exemple.

Parmi les approches thérapeutiques les plus communes et les plus générales pour réduire la douleur et l’inflammation, les stratégies suivantes existent :

  • Anti-inflammatoires, relaxants musculaires ou également infiltrations de cortisone.
  • Les massages d’un bon physiothérapeute.
  • La natation.
  • Exercices de souplesse et étirements.
  • D’un autre côté, la dénervation par radiofréquence est également une option que nous pouvons envisager. Evaluée par un spécialiste, elle est basée sur la destruction de tissu nerveux qui provoquent des douleurs dans les articulations.
  • L’implantation d’un stimulateur électrique dans la zone problématique est également une autre approche largement utilisée de nos jours.

Découvrez également cet article : 3 astuces pour prévenir la neuroinflammation

Exercices pour le dos contre les douleurs du sacrum iliaque.

Pour conclure, comme nous l’avons vu, la douleur dans le sacrum iliaque peut avoir des origines différentes.

Certaines fois, elle disparait après quelques jours. Dans d’autres cas, elle peut devenir une gêne persistante une fois que nous atteignons un certain âge. C’est alors qu’apparaissent les maladies communes, telles que l’arthrite.

La meilleure chose à faire dans ces cas est d’essayer différentes approches médicales pour trouver celle qui nous permet d’avoir une meilleure qualité de vie.