Les enfants bons sont des enfants heureux

17 septembre 2020
Pour élever de bons enfants, il faut leur enseigner dès petits l'importance de la responsabilité et de la liberté. Il est ainsi bon de leur rappeler que le bonheur ne consiste pas seulement à leur donner ce qu'ils demandent.

Les bons enfants respectent les autres et savent aussi prendre soin d’eux, car ils ont une bonne estime d’eux-mêmes. Le caractère d’un enfant dépend de nombreux facteurs. Il y a une composante génétique, mais l’éducation et l’entourage sont déterminants pour forger une personnalité.

Bien entendu, certains enfants sont plus rebelles que d’autres sans que nous sachions bien pourquoi. Mais c’est justement à ce moment-là qu’ils ont le plus besoin de nous, de notre intelligence émotionnelle, de nos règles, de notre compréhension pour apprendre à gérer correctement leurs émotions et cohabiter de manière plus harmonieuse avec les autres.

Dans la suite de cet article, nous abordons l’importance d’éduquer les enfants dans le bonheur en ayant recours à quelques stratégies.

Les enfants bons, des enfants libres et responsables

Maria Montessori fut l’une des pédagogues et éducatrices les plus importantes du XXème siècle. Grâce à ses méthodologies et à ses écoles, elle nous a apporté de multiples ressources et approches grâce auxquelles nous pouvons encourager la maturité et le bonheur de nos enfants.

L’importance des périodes sensibles

Montessori signale que les enfants passent par différentes phases au cours desquelles ils répètent sans cesse une même activité. Ils se voient complètement absorbés par ce qu’ils font et, pendant cette étape, c’est la seule chose à laquelle ils s’intéressent. Ils montrent ainsi leur prédisposition à développer de nouvelles compétences et connaissances.

Selon Montessori, une fois qu’ils ont acquis suffisamment de connaissances du monde, ils changent de phase et ce désir incontrôlable disparaît. Néanmoins, de nombreuses restrictions leurs sont imposées, lesquelles constituent des obstacles face à leur instinct naturel, d’où les crises de colère pour montrer que leurs besoins ne sont pas satisfaits.

  • L’âge compris entre 0 et 5 ans est clé dans le développement des enfants. De 0 à 3 ans, l’enfant a un “esprit absorbant”  : il apprend de son entourage sans prendre conscience du processus. Entre 3 et 6 ans, l’enfant développe un esprit conscient : il absorbe les informations de l’entourage, mais a développé une mémoire et la volonté.
  • La deuxième période sensible est de 6 à 12 ans, un moment magique où les enfants acquièrent la culture.
  • De 12 à 18 ans, c’est la période d’acquisition de l’indépendance. Montessori considère qu’il s’agit d’une période où il y a tant de changements que l’enfant a besoin de la même attention que celle reçue avant l’âge de 6 ans.
Câlin entre une mère et sa fille

Lisez aussi : Derrière tout enfant difficile, il y a une émotion qui ne sait pas comment s’exprimer

La liberté va de pair avec la responsabilité

Ce concept doit être éclairci dès à présent. Offrir de la liberté à l’enfant ne revient pas à lui donner ce qu’il désire. Tout comme nous, en tant qu’adultes, nous avons des responsabilités, ils ont les leurs et elles doivent être respectées.

  • Au fur et à mesure que l’enfant se montre responsable, nous pouvons lui accorder de plus en plus de choses dans sa vie quotidienne.
  • Les enfants bons ne sont pas seulement “obéissants” dans leur version la plus passive. Il ne s’agit pas d’obéir, mais de comprendre que nous avons tous des responsabilités et qu’il faut agir en fonction d’elles.
  • Je sais que je dois faire mes devoirs pour pouvoir jouer ensuite. Je sais que je dois respecter mes frères et sœurs si je veux qu’ils me respectent.
Illustration d'une fleur

Comprenez leurs émotions

Les enfants ne gèrent pas bien leur monde émotionnel, car ils ne le comprennent pas. C’est pour cela qu’ils peuvent, par exemple, confondre la tristesse avec la colère. Nous commettons souvent l’erreur de les punir sans chercher à comprendre ce qu’il y a derrière ces comportements provocants.

Encouragez une communication adaptée avec vos enfants, et soyez cette personne en qui ils peuvent toujours avoir confiance. Pour cela, évitez de tomber dans ces erreurs :

  • ne jugez pas
  • ne vous moquez pas de leurs sentiments
  • et ne comparez pas un enfant à un autre, ni à ses frères ou sœurs

Oui à une éducation démocratique

Une éducation démocratique n’est pas permissive, car elle favorise avant tout la communication. La liberté de l’enfant est basée sur ses responsabilités.

  • L’éducation démocratique définit des normes et des limites qu’il faut respecter. Toute norme doit être comprise par l’enfant et, bien sûr, appliquée.
  • L’éducation démocratique se base sur le dialogue continu : nul besoin d’élever la voix, de crier ou d’imposer, tout se fait dans le respect et la proximité.

Les enfants bons sont des enfants qui ont une bonne estime d’eux-mêmes

Quand nous parlons d’enfants bons, nous ne parlons pas des enfants dociles au caractère tranquille. L’enfant bon l’est pour les raisons suivantes :

  • Il prend soin de lui-même, car ses parents ont encouragé son estime de lui-même. Ils lui ont donné du courage, des renforts positifs et de la confiance.
  • Les enfants bons respectent les autres, mais ne se laissent pas manipuler. Ils savent se défendre et savent exprimer ce qu’ils veulent et ce qu’ils ne veulent pas avec assertion.

Cet article peut aussi vous intéresser : L’enfance influence le développement de la personnalité

L’intelligence émotionnelle est essentielle pour élever de bons enfants

Nous savons qu’éduquer n’est pas simple et que, parfois, entre le manque de temps et l’envie d’être de bons parents, nous avons tendance à avoir peur de mal agir.

Ne vous inquiétez pas, car être parent signifie avant tout être présent à chaque instant pour accompagner l’enfant sur son chemin de vie, pour lui offrir de la tendresse, de l’aide et pour encourager sa liberté.

C’est l’enfant qui doit choisir son chemin, il est l’artisan de ses propres rêves qu’il parviendra à atteindre si nous faisons en sorte qu’il grandisse dans la joie.

Remarque : les informations de cet article sont purement informatives. Si vous avez besoin d’aide pour l’éducation de vos enfants, nous vous conseillons de consulter un spécialiste. 

  • Montessori, M. (2013). Metode Montessori. Jogjakarta: Pustaka Pelajar.