Les effets du paracétamol sur la personnalité

1 juin 2020
L'effet hépatotoxique du paracétamol était déjà avéré, mais il n'y avait jusqu'alors pas de preuves que ce médicament provoque des changements de la personnalité. Une étude de l’université de l'Ohio a abordé ce sujet.

Une étude a été réalisée, et elle confirme les effets du paracétamol sur la personnalité du patient qui en consomme. Il s’agit d’effets secondaires qui jusque là étaient inconnus. Concrètement, le paracétamol peut provoquer une diminution de l’empathie positive.

Ce médicament, aussi appelé acétaminophène, est un médicament très utilisé pour ses propriétés analgésiques et antipyrétiques. C’est pour cela qu’il est amplement utilisé dans le cadre du traitement contre la douleur légère ou modérée, ainsi que des états fébriles.

Comme cela arrive avec d’autres médicaments, le paracétamol peut provoquer une série d’effets secondaires indésirables. Jusqu’à aujourd’hui, seuls les effets secondaires hépatotoxiques du paracétamol étaient connus, si ce dernier était consommé à des doses élevées.

Les études confirment les effets du paracétamol sur la personnalité

Jusqu’à maintenant, on savait que le paracétamol était utile pour le traitement de la douleur physique comme psychologique. Les études récentes menées par l’université de l’état de l’Ohio (États-Unis) ont marquée une avancée sur ce sujet.

Les chercheurs de cette université ont étudié le paracétamol, et au cours de leurs recherches, ont découvert un nouvel effet secondaire qui jusqu’alors était inconnu. Ces chercheurs ont découvert que le paracétamol pouvait réduire les émotions positives.

Deux études ont été réalisées avec des étudiants de cette même université.

Une personne prenant du paracétamol

Première étude

82 personnes ont participé à première de ces études. La moitié d’entre elles a pris une dose d’un gramme de paracétamol, et l’autre moitié a pris un médicament dit placebo. Ensuite, elles ont attendu approximativement 1 heure, puis on leur a présenté une série de photographies sélectionnées pour provoquer des réponses émotionnelles. Il y avait trois types de photographies :

  • Désagréables : des enfants en malnutrition, par exemple

  • Neutres : qui ne contenaient pas d’élément émotionnel clair

  • Très agréables

Après observation, il leur a été demandé de placer chaque photo sur une échelle de satisfaction/dégoût – avec des valeurs allant de 5 à 5. Ensuite, les chercheurs ont pu calculer la moyenne de la réponse émotionnelle, sur une échelle allant de 0 à 10. Il en a résulté que les participants qui avaient pris la dose d’un gramme de paracétamol ont classé les photographies de manière moins extrême que ceux qui avaient pris le placebo. La même chose est arrivée au niveau de leurs réponses émotionnelles.

Vous aimerez peut-être : 6 solutions pour contrôler le stress et l’anxiété sans médicaments 

Deuxième étude sur les effets du paracétamol

D’après les résultats recueillis suite à la première étude, les chercheurs ont effectué une seconde étude dans le cadre de laquelle ils ont présenté à 85 personnes les mêmes photos. Il leur a été demandé de faire le même travail d’évaluation et de notation de réactions émotionnelles que dans l’étude précédente. Cependant, les chercheurs ont ajouté un composant supplémentaire pour confirmer que le paracétamol affectait les émotions, mais pas le jugement.

Pour cela, on a demandé aux participants qu’en plus des épreuves antérieures, ils quantifient le bleu qu’ils voyaient dans chaque photo. Une fois de plus, on a noté chez les individus ayant pris de l’acétaminophène des évaluations et des réactions émotionnelles différentes de celles des personnes qui avaient pris le placebo. Ainsi, aussi bien face aux photographies négatives qu’aux positives, leurs jugements et leurs réactions émotionnelles étaient très différents.

Cependant, la quantification du contenu de bleu dans les photos a été similaire pour les deux groupes. Les résultats suggèrent donc que le paracétamol affecte nos évaluations émotionnelles et non pas nos jugements en général.

Les effets du paracétamol sur la personnalité

 

Lisez cet article : 4 mythes sur l’ibuprofène

En conclusion

Aujourd’hui, les chercheurs ne savent pas si d’autres analgésiques comme l’ibuprofène ou l’aspirine ont le même effet que le paracétamol. Cependant, il est prévu d’étudier cette question.

Le paracétamol, à la différence de nombreux autres analgésiques, n’est pas un anti-inflammatoire non stéroïdien. Ainsi, cela signifie que ce médicament ne contrôle pas l’inflammation dans le corps. Cependant, on ne sait pas encore si ce fait est pertinent quant aux possibles effets émotionnels.

Dans cette étude, le paracétamol peut avoir agi sur la sensibilité de chacun, qui fait que certaines personnes réagissent différemment aux événements de la vie. Cela a ainsi confirmé ses effets sur la personnalité. Quoi qu’il en soit, de nouvelles enquêtes devraient être menées à bien pour confirmer ou infirmer ces effets.

 

  • Farré, M., Abanades, S., Álvarez, Y., Barral, D., & Roset, P. N. (2004). Paracetamol. DOLOR. https://doi.org/10.12968/jprp.2019.1.1.7
  • Choo, C., Diederich, J., Song, I., & Ho, R. (2014). Cluster analysis reveals risk factors for repeated suicide attempts in a multi-ethnic Asian population. Asian Journal of Psychiatry. https://doi.org/10.1016/j.ajp.2013.10.001
  • Ystrom, E., Vollrath, M. E., & Nordeng, H. (2012). Effects of personality on use of medications, alcohol, and cigarettes during pregnancy. European Journal of Clinical Pharmacology. https://doi.org/10.1007/s00228-011-1197-y