La forme du vagin influe-t-elle sur l’orgasme ?

25 janvier 2019

Atteindre l’orgasme n’est pas l’unique manière de profiter du sexe. Les femmes dont le vagin est plus proche des voies urinaires ont néanmoins davantage de facilité à l’atteindre.

Il vous est peut être difficile de l’atteindre ou n’en avez jamais eu. Vous vous êtes peut être interrogée sur la raison de cela et si la forme du vagin peut ici avoir une influence.

Et bien vous étiez peut-être dans le vrai quand vous vous posiez cette question. Une récente étude tend en effet à le prouver.

Cette étude se déroula à l’Université d’Emory (Etats-Unis). Elle semble confirmer que l’anatomie des femmes, et le clitoris notamment, expliquerait le fait que certaines femmes atteignent l’orgasme et d’autres non.

L’étude conclut qu’il est possible d’atteindre l’orgasme à travers le coït, ou la pénétration si le vagin se trouve à une distance égale ou inférieure à 2,5 centimètres des voies urinaires.

En revanche, pour les femmes dont la distance entre les 2 est supérieure, il est très peu probable qu’elles atteignent l’orgasme. A moins d’avoir recours à une stimulation directe de cette zone génitale. Il s’agirait donc du moyen pour elles d’atteindre le point culminant en toute sécurité.

L’influence qu’exerce la distance mentionnée est telle que, plus elles seront proches du vagin, plus elle sera capable de recevoir de stimulation au moment de la pénétration.

Le clitoris n’est pas stimulé avec la même intensité si elles sont plus éloignées. C’est pourquoi il est beaucoup plus difficile pour la femme d’atteindre l’orgasme.

Cette étude montre également que l’anatomie de chaque femme est unique et que cela ne doit jamais être un obstacle.

La capacité à atteindre l’orgasme dans ces cas-là se trouve dans la capacité à se connaître soi-même. La femme saura alors profiter au maximum et voir comment elle peut atteindre ce point.

Lisez également : Le point Feng Fu, la stimulation par la glace pour améliorer votre santé

Quelques recommandationsl'orgasme

Pour atteindre l’orgasme, dans le cas où vous ne l’auriez pas atteint, le mieux sera que vous vous exploriez pour vous connaître vous-même et votre corps. C’est seulement de cette manière que vous pourrez savoir exactement ce qui vous excite le plus, jusqu’à atteindre l’orgasme.

Vous aurez en effet des relations sexuelles bien plus satisfaisantes si vous vous connaissez bien. Le but est de découvrir d’autres endroits qui déclenchent autant ou plus de plaisir que ceux que vous connaissez déjà.

Nous avons souvent tendance à nous concentrer sur les jeux habituels. Nous perdons alors la capacité à découvrir de nouvelles sensations que peut nous apporter la peau.

Profiter est la clél'orgasme

Dans tous les cas, ne pas atteindre l’orgasme n’implique pas que l’on ne puisse pas profiter. De la même manière on peut expérimenter, découvrir. Et finalement passer un bon moment à travers des relations sexuelles qui seront entièrement satisfaisantes.

L’anatomie de chaque femme ne sera donc pas un obstacle. Il s’agira au contraire d’une opportunité pour se connaître un peu plus et s’explorer.

Augmentez votre désir sexuell'orgasme

Le fait de ne pas atteindre l’orgasme a pu provoquer, avec le temps, que vous ayez perdu de l’appétit sexuel. Vous devriez peut être alors prendre en compte les recommandations qui se dégagent de l’étude présentée par le Collège Européen de Neuropsychopharmacologie.

Ses résultats assurent qu’on peut solutionner ce problème au moyen d’une thérapie réalisée à base de lumière artificielle brillante.

Apparemment, ce type de lumière peut s’utiliser de manière satisfaisante pour augmenter le désir sexuel, une alternative qui, de manière inconsciente, permettrait d’augmenter l’appétit sexuel.

Evidemment vous pourrez compléter cela avec un dîner, léger et avec des ingrédients aphrodisiaques.

Lisez également : 13 idées intéressantes pour décorer une petite salle de bain

Le sexe et les bienfaits pour la santél'orgasme

En vous explorant et en vous connaissant vous n’obtiendrez pas seulement l’orgasme, mais vous pratiquerez l’un des meilleurs remèdes pour votre santé : le sexe.

Et il a été prouvé que les personnes sexuellement actives sont beaucoup moins malades, car leur système immunitaire génère plus d’anticorps que ceux qui ne pratiquent pas le sexe.

De cette manière vous arriverez à être beaucoup plus protégé-e-s contres les virus, les germes et n’importe quel autre facteur qui vous rendrait malades.

Ceci a été démontré par une recherche de l’Université de Wilkes (Etats-Unis).

Dans cette recherche on trouve des informations importantes comme par exemple le fait de maintenir des relations sexuelles une ou deux fois par semaine élève les niveaux de certains anticorps.

Ceci n’arrive pas chez les personnes qui n’ont pas de relations de manière active.