Les grandes erreurs des personnes dépendantes

· 2 février 2017

Le problème des personnes dépendantes c’est qu’elles ont besoin de quelqu’un pour les compléter. Ainsi, lorsque l’autre s’en va, elles se retrouvent impuissantes.

 

Les personnes dépendantes sont incapables de vivre seules, sans être en couple. Lorsqu’elles terminent une relation, elles cherchent rapidement quelqu’un pour combler ce vide qu’elles ressentent.

Parfois, ces relations ne sont pas basées sur l’amour, mais sur le besoin. Ceci provoque qu’avec le temps, nous nous ennuyons, nous nous disputons trop et finissons par nous lasser.

Découvrez : 6 types de relations toxiques que vous devez éviter

Cependant les personnes dépendantes se sont pas conscientes d’avoir un problème jusqu’à ce que l’anxiété, le désespoir et le malheur fassent acte de présence.

C’est au moment où cela arrive, qu’elles essaient de sortir de ce cercle de dépendance. Une situation compliquée qui ne se révèle pas si facile.

Vous êtes incapable de mettre des limites

mer-connaissance-de-soi

Les limites sont nécessaires dans la quasi totalité des aspects de notre vie. Par exemple, il se peut que vous aimiez boire de l’alcool, mais vous savez que si vous le faites en excès ou tous les jours, votre santé en pâtira.

Dans les relations avec des personnes dépendantes, elles finissent toujours par céder à des choses qui ne leur plaisent pas. Elles le font pour ne pas perdre à la personne qui est à leur côté.

C’est pour cela qu’elles finissent par être des personnes maltraitées, dont l’estime d’elles-mêmes est très basse. Des personnes qui ne s’expriment pas sincèrement par peur du rejet.

Elles laissent de côté ce dont elles ont vraiment besoin pour éviter de se sentir à nouveau vides.

Votre monde tourne autour de la personne « aimée »

Les personnes dépendantes sont très différentes selon le-a partenaire avec qui elles sont. Cela arrive car elles changent en fonction de la personne qu’elles ont à leur côté.

N’importe qui vous dira que, même si vous sortez avec quelqu’un, les activités que vous aimiez faire avant vous pouvez et devez continuer de les faire. Cependant, une personne dépendante change.

Elle commence à adopter tous les goûts de l’autre, en laissant dans l’oubli ce qu’elle aimait faire avant.

Lisez : 8 questions à se poser avant de débuter une nouvelle relation

femme-avec-nature

C’est également le début d’un sentiment obsessif compulsif de penser à chaque instant aux besoins de la personne, en faisant les choses pour elle.

Votre vie s’ajuste sur votre partenaire, en se modifiant complètement. Une circonstance qui n’a pas de raison d’être.

Pourquoi cela arrive-t-il ? Car les personnes dépendantes ne se voient pas comme deux sujets indépendants qui partagent une vie commune. Elles perçoivent la relation comme deux individus qui se fondent en un seul.

Votre bonheur ne dépend pas de vous

Lorsqu’être heureux-se ou triste commence à dépendre du comportement de l’autre envers vous, nous nous trouvons face à un grand problème.

Soudain, vous cessez d’être le maître de vos émotions, cette grande responsabilité commence à être contrôlée par l’autre.

Un mot méchant, votre partenaire qui vous ignore… Tout ceci provoquera qu’une agréable journée se transforme en un jour sombre et mélancolique.

Vous ne pouvez pas prétendre à ce que vos émotions fluctuent en fonction de l’autre personne. Elle n’est pas vous, elle ne contrôle pas vos sentiments.

Cependant, vous permettez tout cela même si cela provoque en vous un sentiment de mal-être.

Vous ne supportez pas l’idée qu’iel vous abandonne

Découvrez : Belle est la personne qui laisse un grand vide lorsqu’elle part

femme-sur-un-coeur

Cela ne signifie pas que vous ne l’ayez jamais fait, même si c’était vous qui aviez fait le premier pas. Vous l’avez sûrement déjà fait quand vous aviez quelqu’un d’autre qui vous attendait.

Une personne émotionnellement dépendante ne laisse jamais son partenaire à moins qu’elle sache, assurément, qu’elle a un nouveau substitut.

Au cas où ce ne soit pas le cas, elle vit dans une peur constante d’être abandonnée, c’est pour cela que les besoins de l’autre priment sur les siens et qu’elle fait tout pour lui faire plaisir.

Pour le dire d’une autre manière, elle se soumet.

Cela génère une urgence pour le contrôle de la situation qui, parfois, est impossible. Lorsque c’est la cas, surgit l‘angoisse, l’anxiété et le désespoir.

Vous savez que vous n’êtes pas heureux-se, mais vous ne pouvez partir

Bien que vous disiez l’être, en réalité vous ne savez pas ce qu’est être heureux-se. Chaque fois que vous vous retrouvez seul vous souffrez d’une crise de panique.

Les personnes sont devenues une drogue à laquelle vous vous cramponnez pour recevoir votre dose quotidienne. Si elles vous lâchent, vous n’arrivez pas à supporter le syndrome d’abstinence.

Si vous êtes ou avez été dépendant-e, vous ne devez pas penser qu’il n’existe pas de solution. Votre problème c’est que vous ne voyez pas la situation depuis une autre perspective.

Commencez à vous efforcer d’être seul-e, pour ne pas vous attacher à quelqu’un juste pour ne pas vous sentir vide.

femme-avec-fleurs1

Avant de partir ne ratez pas : Pour retrouver le contrôle de ma vie, j’ai dû abandonner quelqu’un

C’est difficile mais, qui a dit qu’il était facile de se défaire d’une addiction ?

Au moment où vous apprendrez à être bien avec vous-mêmes, vous pourrez être avec quelqu’un sans en avoir besoin.