Comment éviter la dépression causée par le manque de sérotonine ?

· 18 janvier 2017
Pour stimuler un manque de sérotonine stables, il faut consommer des aliments qui favorisent sa production et les associer à de bonnes habitudes, comme l'exercice physique.
Si vous êtes déprimée, c’est peut être parce que vous souffrez d’un manque de sérotonine.  Ainsi, la sérotonine est une substance chimique produite par le corps humain.
Il transmet des signaux entre les nerfs, fonctionne comme un neurotransmetteur. Il est de plus synthétisée à partir du tryptophane.

Les experts considèrent en effet que sa fonction principale est de maintenir l’équilibre du moral de chaque personne. Sa déficience conduit donc à la dépression.

On pense aussi qu’elle est impliquée dans la contraction du muscle lisse, la transmission des impulsions nerveuses et également la régulation des processus circadiens du corps.

Elle se produit en plus grandes quantités dans le tractus gastro-intestinal. On peut cependant aussi en trouver dans les plaquettes de sang, le cerveau et le système nerveux central.

Puisque ses quantités abondent dans le corps, on considère qu’elle a une forte influence sur une grande variété de fonctions physiques et psychologiques.

Par exemple, quand ses niveaux diminuent notablement, cela génère des humeurs négatives. L’irritabilité, le stress et la dépression vont donc apparaitre.

Cette dernière est assez préoccupante car elle peut empirer avec le temps et même se transformer en maladie.

Quels sont les symptômes de la déficience en sérotonine ?

explication d'un manque de sérotonine

La déficience de ce neurotransmetteur entraîne des conséquences sur la santé physique et mentale. Il est cependant parfois difficile de l’identifier.

Quand elle conduit à la dépression, cela génère cependant une variété de symptômes qui indiquent qu’il faut en ingérer plus. 

Voici les signes les plus visibles, qu’il faut prendre en compte :

  • La négativité permanente
  • La sensation d’anxiété
  • Les comportements obsessifs ou rigides
  • L’impatience ou l’irritabilité
  • L’état de profonde tristesse et de malheur
  • Une faible estime de soi et un manque de confiance
  • La peur
  • Les difficultés à trouver le sommeil

Lisez également :

3 choses qui se passent dans votre corps quand vous avez une mauvaise qualité de sommeil

Quelles sont les causes d’une diminution des niveaux de sérotonine ?

Les niveaux de sérotonine diminuent quand on n’ajoute pas suffisamment de sources de tryptophane à notre régime alimentaire, ainsi que d’autres nutriments essentiels comme les vitamines et les minéraux.

Il est donc fréquent que des difficultés se présentent dans leur production, à cause de la consommation excessive d’alcool, de caféine et d’édulcorants artificiels.

Le stress chronique, l’angoisse et les émotions similaires empêchent également que le cerveau ne produise la quantité nécessaire de ce neurotransmetteur.

Puisque cette substance est stimulée avec la lumière solaire, il est par conséquent fréquent qu’un manque de sérotonine et donc la tendance à la dépression soit plus accentuée pendant l’hiver.

Comment augmenter les niveaux de sérotonine pour lutter contre la dépression ?

L’une des clés principales pour lutter contre la dépression et stimuler un manque de sérotonine est ainsi d’ajouter quelques aliments, en particulier dans votre régime alimentaire. 

Ceux-ci augmentent la sensation de bien-être et apportent certains bienfaits supplémentaires à l’organisme.

Le poisson bleu

saumon pour palier au manque de sérotonine

Les protéines et les acides gras du poisson bleu augmentent la production de ce neurotransmetteur et diminuent donc l’inflammation qui bloque son activité.

Parmi eux, on recommande :

  • Le maquereau
  • Le saumon
  • Le thon
  • Les anchois
  • Les sardines

La viande

La consommation modérée de viande apporte au corps une quantité abondante de protéines et d’hydrates de carbone, qui facilitent l’absorption du tryptophane.

Des viandes comme le poulet, la dinde et le porc contiennent ainsi de grandes quantités de cet acide aminé. Elles sont idéales pour stimuler un manque de sérotonine.

Les œufs

L’œuf, surtout le jaune, est aussi riche en tryptophane et en minéraux essentiels qui améliorent le moral.

Les produits laitiers pour stimuler un manque de sérotonine

produits laitiers sur une table

Le lait et ses dérivés augmentent la sensation de bien-êtreet diminuent les niveaux de cortisol qui prédominent lors d’épisodes de stress et de dépression.

Ce sont des sources non négligeables d’acides aminés essentiels, présentant aussi de bonnes doses de tryptophane.

Profitez de produits laitiers tels que :

  • Le cheddar
  • Les fromages suisses
  • Le yaourt grec
  • Le lait
  • Le koumis

Les légumes secs

Les légumes secs sont d’excellentes alternatives pour améliorer le moral, diminuer la dépression et stimuler un manque de sérotonine.

Ce sont de grosses sources de protéines, de fibres, de vitamines et de minéraux, qui augmentent donc les indices de sérotonine dans le cerveau.

Les fruits secs

fruits secs en vrac

Une poignée de fruits secs diminue le stress, la dépression et la sensation de fatigue. Leurs acides gras essentiels apportent en effet de l’énergie au corps ainsi qu’un meilleur rendement physique et mental.

C’est une bonne source de magnésium, un minéral qui encourage la détente du corps, réduit les effets du stress et lutte contre les problèmes de sommeil.

Lisez également :

5 fruits fabuleux pour équilibrer vos niveaux de cholestérol. Mettez de la couleur et de la santé dans votre alimentation

Le chocolat

Le chocolat est l’aliment délicieux par excellence, pour soulager la dépression et tout type de difficultés émotionnelles.

Il contient la dose parfaite de tryptophane, surtout quand il est élaboré avec plus de 60% de cacao amer.

C’est aussi une source significative d’antioxydants, ces molécules qui inhibent les effets négatifs des radicaux libres.

Pour conclure, même si la dépression provient de nombreux facteurs, de bons niveaux de sérotonine sont essentiels pour la surmonter.

On peut en obtenir via notre régime alimentaire et l’adoption de bonnes habitudes telles que la méditation ou l’exercice physique.