Comment l’anxiété influence-t-elle votre odeur corporelle ?

Afin d'éviter les mauvaises odeurs causées par l'anxiété, le plus important est de savoir comment contrôler ce trouble émotionnel et de ne pas rester concentré sur le problème.

L’anxiété n’affecte pas seulement notre bien-être, mais elle affecte aussi d’autres facteurs. Si vous voulez savoir dans quelle mesure l’anxiété et les odeurs corporelles sont liées, prenez note et lisez ce qui suit. Vous allez ainsi pouvoir éviter le problème.

Certaines personnes ne savent pas que certains de leurs maux sont causés par l’anxiété. La première étape pour contrôler les symptômes secondaires, comme les odeurs corporelles, est de savoir comment identifier ces symptômes : tachycardie, transpiration, augmentation de la température, difficulté à dormir, problèmes digestifs, etc.

La relation entre la transpiration et l’anxiété

femme qui transpire

Il existe une relation claire entre la transpiration et l’anxiété. Lorsque nous sommes anxieux, notre organisme augmente la fréquence cardiaque. Ce qui provoque la dilatation de nos pupilles et le fait que nous avons même du mal à respirer. C’est à ce moment que notre organisme se met en état d’alerte.

C’est là que l’hypothalamus s’active, et donne un signal aux glandes surrénales. Celles-ci sont responsables de la libération d’adrénaline, d’épinéphrine et de cortisol, cette dernière connue sous le nom d’hormone du stress. Tout cela nous fait transpirer à travers les pores de notre peau.

Mais cette sueur n’est pas la même que celle que l’on peut évacuer quand on fait du sport. C’est un type de sueur qui se compose de 80 % d’eau et de 20 % de protéines et de matières grasses.

Cette substance se caractérise également par un contact facile avec des bactéries sur la peau, générant une mauvaise odeur. Cela finit par former un cercle vicieux parce que voir que nous transpirons nous rend plus nerveux et nous transpirons encore plus, ce qui augmente cette odeur désagréable.

Ainsi, l’anxiété est un facteur clé pour comprendre pourquoi les odeurs corporelles se produisent parfois. La meilleure façon de les combattre est de contrôler l’anxiété. Et bien qu’il soit clair que la sueur est une réaction naturelle de notre corps, néanmoins elle nous met mal à l’aise.

Voir aussi : Dites adieu aux mauvaises odeurs de vos vêtements avec 5 astuces simples

Comment combattre l’anxiété

femme anxieuse

L’anxiété amène une personne à anticiper les conséquences négatives d’une situation, mais sans savoir pourquoi et quels sont les motifs.

Par conséquent, la meilleure chose que nous puissions faire est d’interpréter les faits de la façon la moins grave, d’être réaliste et de ne pas amplifier les situations. Il est important d’essayer de déterminer si la probabilité que les choses se passent au plus mal est élevée ou non. Ainsi que de voir quelles en seront les conséquences et si la situation serait vraiment aussi grave.

Rappelez-vous qu’il y a beaucoup de problèmes qui ne sont pas à votre portée et qu’il n’y a rien que vous puissiez faire pour les résoudre. Il est donc préférable de les affronter et de vous y préparer.

Il est important de savoir comment détourner l’attention du problème. Lorsque nous sommes anxieux, l’attention se focalise continuellement sur la difficulté qui vous submerge. Ainsi, vous devez apprendre à vous divertir et à ne pas concentrer votre attention tout le temps sur cette question dérangeante.

S’il est vrai qu’il faut être vigilant, il faut aussi se reposer et économiser les ressources, se distraire et penser à d’autres choses.

Aussi, si vous le jugez nécessaire, n’hésitez pas à utiliser des techniques de relaxation. Ces techniques peuvent être musculaires, progressives, respiratoires, etc.

Grâce à ces mécanismes, vous pourrez réduire l’activation physiologique. Il a été démontré que lorsque l’on pratique ces activités, les problèmes finissent par se résoudre plus efficacement.

Nous vous recommandons de lire : 5 astuces idéales pour calmer les nerfs

Que faire si vous faites une crise de panique

femme anxieuse

Si vous faites une crise de panique ou d’anxiété, vous perdez le contrôle et cela vous fait encore plus peur. Là, le rythme cardiaque augmente, la respiration devient difficile, vous faites de l’hyperventilation, la température augmente et vous vous mettez à trembler.

À ce moment-là, le plus important est d’essayer de comprendre qu’il n’y a pas de danger réel, qu’il n’y a pas de situation extrême et que ce qui s’est passé n’est pas grave.

Si le centre d’attention est modifié et que l’importance que l’on donne aux symptômes est diminuée, ceux-ci diminueront. La meilleure façon de le faire est de penser à autre chose. De changer le sujet de conversation. De se mettre au travail ou bien de faire quelque chose qui vous garde actif et distrait. D’essayer de respirer plus lentement.

 

 

A découvrir aussi