Trouble de l’attention chez l’enfant : comment le détecter à temps ?

· 23 février 2019
Les enfants présentant un trouble déficitaire de l'attention ont souvent du mal à se concentrer et à apprendre. De ce fait, leur environnement scolaire en est affecté, de même que leurs relations personnelles.

Le trouble déficitaire de l’attention chez les enfants est l’une des causes les plus préoccupantes pour les parents. Cependant, en raison de sa complexité, il est difficile de faire un diagnostic précis lors de ses premières manifestations.

Un enfant atteint du TDAH (Trouble d’Hyperactivité avec Déficit de l’Attention) a plus de difficulté à se concentrer ou à rester tranquille qu’un autre enfant. Il acquiert également des comportements impulsifs et éprouve des difficultés à établir des relations personnelles dans les environnements scolaire, familial et social.

On diagnostique généralement ce syndrome à l’âge de 7 ans, mais plusieurs de ses symptômes sont souvent visibles auparavant. Le problème est qu’entre l’âge de 4 et 6 ans, il est plus complexe à reconnaître, car les symptômes peuvent difficilement être différenciés du comportement typique des jeunes enfants.

Malgré cela, il est essentiel d’être informé, étant donné que ses premières manifestations permettent de commencer la réalisation d’un suivi. Ci-après, nous vous présentons ses causes principales et les signaux qui facilitent sa détection. Découvrez-les !

Les causes du trouble déficitaire de l’attention chez l’enfant

causes du trouble de l'attention chez l'enfant

On ne sait pas avec certitude ce qui cause le trouble déficitaire de l’attention chez l’enfant. Cependant, on pense que des facteurs génétiques, neurologiques et environnementaux interviennent dans son développement. Pour être plus précis, ses causes possibles incluent :

  • des antécédents familiaux de TDAH ou de maladies mentales
  • une incapacité à réguler les niveaux de produits chimiques dans le cerveau tels que la dopamine et la noradrénaline
  • la consommation de cigarettes et d’alcool pendant la grossesse
  • des additifs alimentaires tels que les colorants artificiels, qui peuvent aggraver l’hyperactivité
  • des dommages ou lésions cérébrales

Certains ont suggéré que la consommation de sucre raffiné pouvait également avoir une incidence sur l’apparition de cette maladie. Cependant, il n’ya pas suffisamment de preuves scientifiques pour confirmer cette hypothèse.

Lire cet article: Comment réagir quand les enfants mordent ?

Les symptômes permettant d’identifier un déficit de l’attention chez les enfants

Les symptômes du déficit de l’attention chez les enfants sont variables et ont tendance à changer au fur et à mesure que leur stade de développement progresse. Cependant, le trouble peut s’étendre jusqu’à l’adolescence et l’âge adulte. Il est bon de noter que la présence d’un ou plusieurs symptômes ne garantit pas que le diagnostic corresponde exactement à ce trouble.

Par conséquent, dès qu’on observe des signes avant-coureurs, le mineur doit être dirigé vers un professionnel en la matière, tel qu’un neurologue pédiatrique ou un psychiatre, pour évaluation. Les tests avant un diagnostic final peuvent prendre plusieurs mois et comprennent des entretiens avec les parents et les enseignants.

trouble de l'attention chez l'enfant

Les symptômes d’un manque d’attention chez un enfant

  • Difficultés à se concentrer et à prêter attention
  • Difficultés à suivre les instructions.
  • Désorganisation
  • Tendance à perdre des choses importantes
  • Oubli des détails importants dans ses devoirs
  • Incapacité à se concentrer sur une seule tâche ou un seul jeu
  • Incapacité à comprendre facilement
  • Refus de la pratique d’activités exigeant un effort mental
  • Ennui rapide et tendance l’abandon
  • Erreurs qui montrent son manque d’attention

Les symptômes de l’hyperactivité

  • Mouvements constants et jeu avec des objets se trouvant à sa portée, même dans les situations nécessitant de l’attention
  • Tendance à beaucoup parler
  • Difficulté à participer à des activités calmes
  • Forte activité physique
  • Anxiété découlant du fait d’être toujours assis au même endroit
  • Réactions explosives

Les symptômes de l’impulsivité

  • Manque de patience
  • Difficultés à attendre son tour ou à rester immobile
  • Tendance à agir et parler sans réfléchir
  • Inattention
  • Tendance à interrompre les autres
  • Participation aux jeux et conversations des autres
  • Recherche d’alternatives rapides pour résoudre les problèmes

Diagnostic et traitement du déficit de l’attention chez un enfant

 

Pour le diagnostic du trouble déficitaire de l’attention chez l’enfant, un processus qui prend des mois doit être mis en place. Le professionnel de la santé mentale ou le pédiatre spécialisé en TDAH s’appuie sur les critères du manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5).

Cela prend du temps pour connaître l’enfant et analyser sa relation avec l’environnement. Il est également essentiel de connaître la famille et les personnes qui lui sont proches. Une fois la condition confirmée, un plan de contrôle est adapté à chaque situation particulière.

Parfois, des médicaments sont utilisés, mais la thérapie comportementale est presque toujours recommandée dans un premier temps. Parfois, il est nécessaire d’utiliser les deux ensemble. La durabilité du traitement ne peut être établie avec précision. Tout dépend de l’évolution de chacun.

Découvrez : 10 valeurs que vous devez enseigner à vos enfants

En résumé…

Le trouble déficitaire de l’attention chez l’enfant affecte sa capacité de concentration. Il peut s’accompagner de symptômes d’hyperactivité et d’impulsivité. Bien que cela se manifeste parfois à un très jeune âge, le diagnostic n’est possible que si on suppose que l’enfant est déjà capable de réguler bon nombre de ses comportements.