Savez-vous de quoi sont faits les nuggets de poulet ?

Le problème avec les nuggets de poulet ne vient pas des parties de l'animal qui sont utilisées, c'est-à-dire les viscères, mais des conservateurs et des additifs qui sont ajoutés.

Vous connaissez sûrement ce plat que l’on peut acheter dans les fast-foods ou directement congelé à préparer chez soi. On les voit dans les publicités, bien dorés et croquants, et c’est une vraie tentation.

Mais… savez-vous de quoi sont faits les nuggets de poulet ? Dans cet article, nous allons vous expliquer, pour que vous puissiez décider par vous-même, s’il est bon d’en manger ou non.

Son image délicieuse et idyllique donne l’eau à la bouche à de nombreuses personnes. Nous pensons que c’est une version saine pour nos enfants, ou pour élever nos niveaux de triglycérides dans le cas où nous avons des problèmes de cholestérol et que nous devons réduire notre consommation de viande rouge.

Nous pensons également que c’est une bonne alternative quand nous ne savons pas quoi préparer pour le dîner ou pour la pause du midi.

Comment sont fabriqués les nuggets de poulet ?

L’ingrédient qui sert à la fabrication des délicieux nuggets de poulet et que vous mangez comme une alternative aux hamburgers, paraît être une sorte de yaourt à la fraise congelé ou un chewing-gum géant.

En fait, c’est une pâte de couleur rose, qui est le résultat du broyage des poulets entiers. C’est ce que révèle l’américain Michael Kindt sur son blog Early Onset of Night.

nugget2

Mais ce n’est pas fini. La masse qui résulte de cette technique est pleine de bactéries. Alors, pour les éliminer, ils la lavent avec de l’ammoniaque. Simple et tellement répugnant à la fois.

Mais bien sûr, si cela était tout, nous nous en rendrions compte au moment de les manger. C’est pour cela qu’il existe un mécanisme qui cache la goût et l’odeur de ce désinfectant chimique, qui consiste à le « couvrir » avec un aromatisant et un colorant artificiel (d’ailleurs, de nombreux aliments que nous consommons au quotidien, contiennent une grande quantité de ces additifs).

Le célèbre chef James Olivier a été chargé de faire connaître le procédé d’élaboration des fameux nuggets de poulet dans son émission télévisée appelée Food Revolution et qui est diffusée sur la chaîne ABC.

Il a fait sa propre démonstration du procédé d’élaboration avec l’objectif de convaincre les parents d’arrêter de donner cette nourriture à leurs enfants. Cependant, il n’eut pas le succès escompté.

Plus tard, la chaîne NatGeo a expliqué dans une émission la manière dont les aliments étaient transformés, moyennant la technique de la « séparation mécanique », où l’on explique un peu mieux les débuts des nuggets de poulet.

nugget4

Le truc en plus !
Il existe certaines aliments qui, à la longue, peuvent provoquer un cancer… Découvrez -en plus en lisant l’article suivant.
En savoir plus !

Investigation du Huffington Post sur la « fausse nourriture »

Le titre de l’article de ce journal reconnu au niveau international est : « Fausse nourriture, c’est ce qu’on appelle du poulet ? « .

Il a été révélé que les nuggets non seulement contiennent de la volaille (ce dont ils devraient être faits à 100%) mais également des viscères, des os broyés, des graisses, des veines, des nerfs, du cartilage et près de 20 additifs. Plus de 50% de leur composition n’est pas du poulet, mais des mélanges.

Quand vous demandez de la bouffe rapide, vous êtes conscient qu’il ne s’agit pas d’un plat très sain, mais vous espérez au moins que ce soit quelque chose que l’on mange. Le poulet est du poulet et le boeuf est du boeuf non ? »

C’est comme ça que débute l’article du Huffington Post.

Ce moyen de communication a réalisé une série d’études sur la « fausse nourriture ». Dans le cas des fameux nuggets de poulet, seulement la moitié est de la vraie viande de cet animal (même si sa transformation n’est pas très saine), mais il contiennent également trois dizaines d’ingrédients ajoutés, et parmi eux, du sulfate d’aluminium. 

nugget5

Le Journal of Medicine américain a comparé les nuggets des chaînes de fast-food et des vrais nuggets (sans dire lesquels c’était même si on peut le déduire). Ceux-là avaient seulement 50% de viande de poulet et le reste était un mélange de cartilage, de nerfs, d’os broyés, de veines et de graisse.

Selon le Dr. Richard D. de Shazo, du Centre Médical de l’Université du Mississippi, “les entreprises ont choisi d’utiliser un mélange artificiel qui mélange les parties du poulet au lieu de la viande faible en graisse.

Ils l’enduisent de beurre, la font frire et continuent à dire qu’il s’agit de poulet. C’est un produit à base de poulet, mais qui contient aussi de nombreuses calories, du sel, du sucre et des graisses. Ainsi, ce n’est absolument pas sain ».

De son côté, le Dr. David Katz de l’Université de Yale dit que ce mélange peut être très nocif, même si, pour l’instant, on n’a pas beaucoup de résultats d’études.

Il a été démontré que le fait de savoir que les vaisseaux sanguins, les os broyés et les nerfs étaient transformés ne peut pas convaincre les gens d’arrêter d’en consommer, mais que l’on peut étoffer nos connaissances sur les additifs utilisés pour donner cette consistance et ce goût au poulet.

Ainsi, le problème principal des nuggets de poulet ne sont pas les parties de l’animal mais bien les conservateurs et les additifs chimiques qu’on leur ajoute. 

nugget3

Pour en revenir à l’étude du Huffington Post, il a été démontré que dans un morceau de poulet frit, on trouve un anti-mousse appelé polydiméthylsiloxane, présent également dans les antigels des voitures.

Ces additifs n’ont pas encore été déclarés comme étant nuisibles, mais l’on affirme pas non plus qu’ils sont bons.

Un autre fabriquant de ce type de plat y a ajouté du glutamate monosodique, qui cause des maux de tête et de la transpiration excessive.

Dans tous les cas, ils contiennent une bonne quantité de dextrose, un sucre ajouté. Dix unités contiennent 900 mg de sodium avant d’être frit, bien au-dessus de la dose quotidienne recommandée.

Catégories: Bonnes habitudes Étiquettes:
A découvrir aussi