Les 9 causes principales des ongles cassants

8 novembre 2016
Pour ne pas qu'ils se fragilisent et qu'ils se cassent, vous devez protéger vos ongles de manière adéquate lorsque vous utilisez des produits d'entretien, vous devez éviter de les mordre, leur procurer une hydratation et des soins adéquats.

Ces dernières années, les ongles ont pris de plus en plus d’importance dans la beauté féminine. 

En effet, ils sont considérés comme une véritable carte de visite qui en dit beaucoup sur notre hygiène de vie.

La mode et les tendances leur ont réservé une place de choix. Ainsi, il paraît désormais indispensable d’avoir des beaux ongles, ils font partie de notre style.

Il faut savoir qu’ils sont majoritairement composés d’une protéine appelée kératine. Avec les vitamines et les minéraux, ils sont essentiels pour les maintenir forts et sains.

Même s’il existe de nombreux produits pour prendre soin de nos ongles, nous adoptons souvent des habitudes peu saines.

Nous n’en sommes pas toujours conscients. Mais nous pouvons participer activement à leur fragilisation.

Voilà pourquoi nous allons vous expliquer, dans la suite de cet article, les 9 principales causes qui provoquent des ongles cassants.

Découvrez-les avec nous !

1. Se ronger les ongles

se ronger les ongles

L’habitude de se ronger les ongles est connue en médecine sous le nom d‘onychophagie.  Elle est ainsi extrêmement répandue dans la population mondiale, que ce soit chez les enfants ou chez les adultes.

Si c’est une manière d’évacuer notre anxiété et notre stress, cela peut également totalement les déformer et provoquer de graves infections.

Un ongle maltraité quotidiennement voit sa structure se fragiliser et devient bien plus cassant.

Lisez également :

Les astuces pour ne pas se ronger les ongles 

2. Ne pas prendre soin de son vernis

Les vernis à ongles nous permettent de porter différentes couleurs et différents styles. Cependant, certaines personnes ont la mauvaise habitude d’écailler leur vernis au fil du temps.

Cette pratique peut paraitre inoffensive. Cependant, elle est très dommageable pour nos ongles, car elle fragilise la première couche qui les protège.

La meilleure chose à faire si vous voulez changer de vernis ou simplement l’éliminer, est d’utiliser un dissolvant qui contient des produits chimiques adaptés au soin des ongles.

3. Négliger ses cuticules

Les cuticules sont assurément la partie la plus négligée des ongles. En effet, peu de personnes les intègrent à leur routine de beauté.

Certains utilisent un coupe-ongles pour les tailler, quand d’autres utilisent les dents. Ces deux habitudes ne sont pas bonnes.

Car les cuticules, même si nous pouvons avoir du mal à l’imaginer, sont fondamentaux dans la santé de nos ongles. Les négliger peut favoriser la fragilisation globale de leur structure.

Pour éviter ces inconvénients, nous vous conseillons d’utiliser un dissolvant à cuticules. Vous pourrez ainsi retirer toutes les peaux mortes qui peuvent s’y accumuler.

4. Limer la surface des ongles

Limer la surface des ongles est une habitude peu conseillée. En effet, elle peut fragiliser l’intégralité de la structure et provoquer la prolifération de certaines bactéries et de champignons.

5. Limer les bord

Certaines personnes veulent modeler leurs ongles pour qu’ils prennent une forme carrée. Pour ce faire, elles vont donc limer les bords et ne savent pas qu’elles sont en train de leur faire du mal.

En principe, la détérioration de l’ongle ne se constate pas immédiatement. Cependant il n’en demeure pas moins fragilisé et devient alors plus cassant.

6. Abuser du gel à ongles

Les personnes qui ont du mal à contrôler la mauvaise habitude de se ronger les ongles utilisent souvent des gels pour garder une manucure parfaite.

Le problème est que, même s’ils leur donnent une apparence soignée, leur détérioration leur fait perdre des nutriments importants et fragilise leur structure.

Il est donc primordial de vous rendre chez un professionnel pour retirer le gel que vous avez pu appliquer. En effet, lui seul disposera des produits adéquats.

7. Ne pas les protéger

gants pour le ménage

Savez-vous que les substances chimiques contenues dans les produits d’entretien sont extrêmement agressives ? Si nous l’avons longtemps ignoré, nous ne pouvons plus fermer les yeux sur le fait que ces produits fragilisent durablement nos ongles et les rendent plus cassants.

Ne pas utiliser de gants durant vos tâches ménagères et manipuler des produits dangereux directement avec vos mains sont de mauvaise habitudes. Ainsi, il vous faudra y renoncer si vous souhaitez avoir des ongles en bonne santé.

Lisez également :

7 conseils pour prévenir le vieillissement des mains 

8. Les utiliser comme des outils

N’utilisez surtout pas vos ongles comme des outils de travail.  En effet, même s’ils peuvent être très utiles, cela les abime.

Les utiliser pour retirer des étiquettes ou pour ouvrir des récipients peut grandement les fragiliser, voire les casser instantanément.

Essayez d’utiliser des outils adéquats pour ne pas avoir à y aller directement avec les doigts. Dans la mesure du possible, pensez également à bien les protéger lorsque vous réalisez des travaux manuels.

9. Oublier de les hydrater

Comme toutes les parties de notre organisme, les ongles ont besoin d’une bonne hydratation pour rester forts et en bonne santé.

En plus d’augmenter votre consommation d’eau, vous devez utiliser une crème hydratante spécialement conçue pour le soin de cette partie de notre corps, et notamment des cuticules.

Commettez-vous l’une de ces erreurs ? Si vous vous reconnaissez dans cet article, commencez dès aujourd’hui à adopter les bons réflexes pour prendre soin de vos ongles.

  • Scher, R. K., & Daniel, C. R. (2005). Nails. Nails. https://doi.org/10.1016/B978-1-4160-2356-2.X5001-4
  • Queally, J. M., Harris, E., Handoll, H. H. G., & Parker, M. J. (2014). Intramedullary nails for extracapsular hip fractures in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews. https://doi.org/10.1002/14651858.CD004961.pub4
  • De, D., & Seshadri, D. (2012). Nails in nutritional deficiencies. Indian Journal of Dermatology, Venereology, and Leprology. https://doi.org/10.4103/0378-6323.95437