Les carences affectives et le développement des enfants

· 22 septembre 2016
Les carences affectives peuvent faire de nos enfants, demain, des personnes peu sûres d'elles-mêmes et instables. Il ne faut donc pas les négliger pendant leur enfance, ni plus tard d'ailleurs.

Les carences affectives provoquent de nombreux problèmes chez les enfants. Mais, en général, beaucoup d’entre elles ne se manifestent pas jusqu’à l’âge adulte. C’est à ce moment là que nous commençons à rencontrer des difficultés et que nous n’arrivons pas à trouver de solutions.

Parmi ces problèmes, se trouvent les relations inter-personnelles qui nous mènent sur le chemin de l’amertume car nous ne savons pas comment les résoudre. Tout vient de notre passé et de notre enfance.

Les carences affectives qui font du mal

Parmi les carences affectives, on trouve les situations familiales instables et traumatisantes, la maltraitance, le manque de soins etc. Comme nous pouvons le vérifier, dans tout cela, l’enfant souffre et vit sa situation de manière très profonde. 

Pourquoi permettons-nous cela ? Les parents ne se rendent-ils pas compte que cela affectera leurs enfants dans le futur ? Les parents pensent souvent que les plus petits ne sont pas conscients de la réalité et qu’ils sont bien dans leur bulle.

Cependant, la réalité est complètement différente. Les enfants sont très réceptifs et éveillés face aux multiples stimulations négatives auxquelles ils sont exposés.

Tout cela conditionnera leur avenir.

Nous vous recommandons de lire : 6 étapes pour soigner les blessures émotionnelles de l’enfance

C’est alors que surgissent, des années après, les problèmes de dépendance émotionnelle. Ainsi que la peur de la solitude, et diverses difficultés dans les relations avec les autres.

Ce que les adultes considéraient comme quelque chose qui n’avait aucun impact est pourtant devenu déterminant.

Les symptômes de carences affectives

Bien sûr, les difficultés sont plus grandes quand nous sommes adultes. Mais beaucoup peuvent être détectées dans l’enfance si nous sommes suffisamment observateurs. 

Nous devons donc être alerte et faite attention. Car certaines d’entre elles sont intermittentes et peu visibles.

symptômes des carences affectives

Si les carences affectives se traitent dans l’enfance, le résultat sera très positif.

Cependant, si nous ne les identifions pas et que nous ne faisons rien, quand les enfants seront des adultes, ils devront faire face à de nombreuses barrières.

Parmi les symptômes de carences affectives chez les enfants, nous pouvons trouver :

  • Les problèmes de contrôle des impulsions.
  • Les changements brusques dans le comportement.
  • La méfiance généralisée envers les autres.
  • Les réponses agressives.
  • Le développement déficient du langage et des compétences sociales.
  • Le déficit d’attention.
  • Les troubles de l’anxiété.
  • Les difficultés à exprimer les sentiments ou les problèmes pour les résoudre.

Beaucoup des symptômes peuvent se transposer à l’âge adulte et d’une manière très douloureuse et inquiétante. Car le problème se trouve à un stade avancé, et devient de plus en plus difficile à résoudre.

La détérioration du développement des enfants

Comme nous avons pu le vérifier, cela n’affecte pas seulement les émotions et la capacité à transmettre les sentiments, mais également le développement des enfants.

La détérioration du développement des enfants provoque de sérieux contre-temps dans leur apprentissage, dès leur plus jeune âge.

carences affectives et développement des enfants

Le stress et l’anxiété, si étranges lors des premières étapes de la vie, sont parmi les symptômes les plus visibles qu’il ne faut pas ignorer.

Ce ne sont pas des caractéristiques habituelles à des âges où l’on doit profiter et où on n’a pas à s’inquiéter de choses qui concernent les adultes.

Mais… tout cela surgit-il lors de circonstances extrêmes ?

Nul besoin de se trouver dans des situations de maltraitance, d’abandon ou de divorce pour que les enfants développent ce type de carences affectives. 

Une éducation de piètre qualité provoquera également la détérioration de leur développement et de possibles difficultés futures qui les affecteront beaucoup.

Un exemple de cette éducation déficiente est le nombre d’heures qu’un enfant peut passer devant la télévision.

Le travail des parents et le peu d’envie qu’ils ont de supporter leurs petites crises font qu’ils utilisent certains jokers, qui ne sont pas bons pour leurs enfants. Ordinateurs, téléphones portables, jeux…

Les enfants ne profitent pas, ne sortent pas, n’échangent pas avec les autres. Il n’existe qu’un écran qui les abrutit.

Lisez aussi : Pour éduquer des enfants bons, il faut les rendre heureux

Tout enfant a besoin de normes et de soins qui le préparent à être une personne responsable et avec de bonnes valeurs.

Si nous négligeons ce dont ils ont besoin par paresse, les carences affectives émergeront rapidement.

Les parents ont une grande responsabilité lorsqu’ils mettent un enfant au monde.

Personne ne devrait se donner le luxe de jeter toute cette responsabilité par la fenêtre pour ensuite se plaindre de l’attitude de ses enfants.

Une bonne éducation est nécessaire pour éviter les carences affectives qui, un jour, rendront leur vie plus difficiles.