Propriétés curatives du plantain : que dit la science ?

Le plantain est connu pour ses bienfaits médicinaux. Au cours de ces dernières années, différentes études ont remarqué des effets intéressantes sur la santé. Sachez-en plus sur le sujet.
Propriétés curatives du plantain : que dit la science ?
Diego Pereira

Relu et approuvé par le médecin Diego Pereira.

Écrit par Equipo Editorial

Dernière mise à jour : 16 janvier, 2023

Le plantain, Plantago major ou Plantago lanceolata est une plante médicinale vivace que l’on trouve souvent dans les pays d’Europe et d’Amérique, notamment en milieu humide. Connaissez-vous ses propriétés ?

Ses feuilles vertes et ses graines sont utilisées en médecine naturelle. De plus, il y a ceux qui l’utilisent dans différentes préparations comme les soupes, les ragoûts, les purées, etc. Découvrez-en plus à son sujet.

Les propriétés médicinales du plantain

Comme beaucoup d’autres plantes, le plantain a fait l’objet de différentes recherches. Grâce à cela, il existe aujourd’hui des études qui étayent bon nombre des propriétés médicinales qui lui sont attribuées. Par exemple, une étude publiée dans Biomedicine and Pharmacotherapy a déterminé que le plantain contient les composés suivants :

  • Flavonoïdes
  • Alcaloïdes
  • Terpénoïdes
  • Dérivés de l’acide phénolique
  • Glycosides iridoïdes
  • Acides gras
  • Polysaccharides
  • Vitamines

Par conséquent, et selon cette même recherche, la plante a des effets positifs en tant que guérisseur de plaies, agent anti-ulcératif, antidiabétique, antidiarrhéique, anti-inflammatoire, antibactérien et antiviral.

Bol de feuilles séchées de plantain
Les recherches ont montré que le plantain contient des substances avec un potentiel pharmacologique. Néanmoins, d’autres études sont encore nécessaires.

Les bienfaits du plantain

En raison des nombreuses propriétés médicinales attribuées à cette plante, nous pouvons également souligner un certain nombre d’avantages pour la santé. Bien qu’elle ne soit pas une plante miraculeuse et qu’elle ne remplace pas les traitements médicaux, dans certains cas, elle pourrait être un bon complément.

Cependant, il est conseillé de consulter un médecin avant d’en consommer, car il n’est pas exempt d’effets secondaires ou d’interactions avec d’autres médicaments. Ne l’oubliez pas !

Le plantain combat les infections virales

Le plantain est souvent utilisé pour combattre les infections virales courantes, comme la grippe et le rhume. Selon des recherches publiées dans Antiviral Research, ceci est principalement dû à sa teneur en composés phénoliques, en particulier en acide caféique, qui ont une activité antivirale.

Aide à protéger le foie

Les graines de plantain ont montré des effets positifs contre l’hépatotoxicité. Une étude publiée dans l’Indian Journal of Pharmacology a révélé que la plante est anti-inflammatoire et hépatoprotectrice. Bien sûr, d’autres preuves sont nécessaires pour confirmer ces effets.

Contribue à combattre les calculs rénaux

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, le plantain peut également aider à combattre les calculs rénaux. En particulier, il peut aider à prévenir leur croissance. Selon une étude publiée dans le Malaysian Journal of Medical Sciences, les extraits de cette plante étaient supérieurs à l’allopurinol et au citrate de potassium pour inhiber la taille des cristaux d’oxalate de calcium in vitro.

Les autres bienfaits du plantain

Une blessure qui cicatrise mal
Les recherches montrent que le plantain peut aider à panser des blessures cutanées. Concrètement, il favorise la régénération de la peau blessée.

Selon des recherches publiées dans le Journal of Ethnopharmacology, le plantain est également utile pour :

  • Guérir des plaies
  • Maladies de la peau
  • Problèmes circulatoires et hypertension
  • Hyperglycémie
  • Problèmes digestifs
  • Soulagement de la douleur

Comment préparer le plantain ?

L’infusion de plantain est très facile à préparer.

  • Faites bouillir de l’eau, versez-la dans une tasse et ajoutez des feuilles fraîches ou séchées de la plante.
  • Couvrez et laissez reposer pendant 10 minutes.
  • Après ce laps de temps, filtrez votre infusion et buvez-la.

Avec des feuilles fraîches, vous pouvez également préparer un jus .

  • Mettez une tasse d’eau froide dans le bol de votre mixeur, et ajoutez deux cuillerées de feuilles hachées de plantain.
  • Mixez bien le tout, filtrez, puis buvez ce jus à jeun.

Usages et applications topiques

  • Il peut être appliqué de façon topique sur les parties affectées comme cataplasme. Les feuilles de plantain sont utilisées en les faisant réchauffer pour ensuite venir les poser sur les parties atteintes, soit par des blessures, des inflammations, des ulcères ou des piqûres d’insectes.
  • Ses graines sont utilisées comme remède complémentaire contre les parasites.
  • L’infusion, en général, contribue à réduire les malaises digestifs tels que la diarrhée.
  • Pris en infusion ou ajouté aux repas, il aide à profiter de ses autres propriétés.

Les effets secondaires du plantain

En général, l’administration orale de plantain n’a pas d’effets secondaires. Cependant, les femmes enceintes ou qui allaitent doivent l’éviter. Le plantain ne doit pas non plus être administré aux jeunes enfants. En cas de maladie ou si vous suivez un traitement, vous devriez consulter votre médecin. Gardez cela à l’esprit !

Cela pourrait vous intéresser ...
Les laxatifs naturels les plus efficaces contre la constipation
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les laxatifs naturels les plus efficaces contre la constipation

Les laxatifs naturels les plus efficaces contre la constipation. Vous devez toujours consommer des aliments qui contiennent beaucoup de fibres.



  • Abud M, Nardello A, Torti J (2017). Hypoglycemic Effect due to Insulin Stimulation with Plantago major in Wistar Rats. Med Aromat Plants (Los Angel), 6(3):292.
  • Adom M, Taher M, Mutalabisin M, et al (2017). Chemical constituents and medical benefits of Plantago major. Biomedicine and Pharmacotherapy. Elsevier Masson SAS. Disponible en: https://doi.org/10.1016/j.biopha.2017.09.152
  • Akbar, S. (2020). Plantago major L.(Plantaginaceae). In Handbook of 200 Medicinal Plants, 1455-1463.
  • Ashkani-Esfahani S, Khoshneviszadeh M, Noorafshan A, et al (2019). The Healing Effect of Plantago Major and Aloe Vera Mixture in Excisional Full Thickness Skin Wounds: Stereological Study. World J Plast Surg, 8(1):51-57.
  • Aziz S, See T, Khuay L, et al (2005). In vitro effects of plantago major extract on urolithiasis. The Malaysian Journal of Medical Sciences: MJMS12(2), 22–226. Disponible en: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3349397/
  • Beara I, Lesjak M, Jovin E, et al (2009). Plantain (Plantago L.) species as novel sources of flavonoid antioxidants. Journal of Agricultural and Food Chemistry. Disponible en: https://doi.org/10.1021/jf902205m
  • Beara I, Lesjak M, Orčić D (2012). Comparative analysis of phenolic profile, antioxidant, anti-inflammatory and cytotoxic activity of two closely-related Plantain species: Plantago altissima L. and Plantago lanceolata L. LWT – Food Science and Technology. Disponible en: https://doi.org/10.1016/j.lwt.2012.01.001
  • Chathuranga K, Kim M, Lee H, et al (2019). Anti-Respiratory Syncytial Virus Activity of Plantago asiatica and Clerodendrum trichotomum Extracts In Vitro and In Vivo. Viruses, 3;11(7):604.
  • Chiang L, Chiang W, Chang M, et al (2002). Antiviral activity of Plantago major extracts and related compounds in vitro. Antiviral Research55(1), 53–62. Disponible en: https://doi.org/10.1016/S0166-3542(02)00007-4
  • Farokhi F, Khaneshi F. (2013). Histophatologic changes of lung in asthmatic male rats treated with hydro-alcoholic extract of Plantago major and theophylline. Avicenna J Phytomed, 3(2):143-51.
  • Gomez R, Calderon C, Scheibel L, et al (2000). Immunoenhancing properties of Plantago major leaf extract. Phytother Res, 14(8):617-22.
  • Hetland G, Samuelsen AB, Løvik M, Paulsen BS, Aaberge IS, Groeng EC, Michaelsen TE. Protective effect of Plantago major L. Pectin polysaccharide against systemic Streptococcus pneumoniae infection in mice. Scand J Immunol. 2000 Oct;52(4):348-55.
  • Jazayeri S, Ghods R, Hashem D, et al (2021). The Efficacy of Plantago major Seed on Liver Enzymes in Nonalcoholic Fatty Liver Disease: A Randomized Double-Blind Clinical Trial. Evid Based Complement Alternat Med.
  • Kartini, Piyaviriyakul S, Thongpraditchote S, et al (2017). Effects of Plantago major Extracts and Its Chemical Compounds on Proliferation of Cancer Cells and Cytokines Production of Lipopolysaccharide-activated THP-1 Macrophages. Pharmacogn Mag, 13(51):393-399.
  • Keshavarzi A, Montaseri H, Akrami R, et al (2022). Therapeutic Efficacy of Great Plantain (Plantago major L.) in the Treatment of Second-Degree Burn Wounds: A Case-Control Study. Int J Clin Pract.
  • Melese E, Asres K, Asad M, (2011). Evaluation of the antipeptic ulcer activity of the leaf extract of Plantago lanceolata L. in rodents. Phytother Res, 25(8):1174-80.
  • Mello J, Gonzalez M, Moraes V, et al. (2015). Protective Effect of Plantago major Extract against t-BOOH-Induced Mitochondrial Oxidative Damage and Cytotoxicity. Molecules,  25;20(10):17747-59.
  • Pinto J, Bustamante Z. (2008). Evaluación de la actividad gastroprotectora de los extractos de llantén (Plantago major). BIOFARBO, 16, 36-41. Disponible en: https://docs.bvsalud.org/biblioref/2019/07/1006607/evaluacion-de-la-actividad-gastroprotectora-de-los-extractos-d_cvQyxne.pdf
  • Samuelsen A. (2000). The traditional uses, chemical constituents and biological activities of Plantago major L. A review. Journal of Ethnopharmacology. Disponible en: https://doi.org/10.1016/S0378-8741(00)00212-9
  • Téllez G, Castaño J. (2010). Péptidos antimicrobianos. Infectio. 14(1), 55-67. Disponible en: https://pesquisa.bvsalud.org/portal/resource/pt/lil-560933
  • Türel I, Ozbek H, Erten R, et al (2009). Hepatoprotective and anti-inflammatory activities of Plantago major L. Indian J Pharmacol 41(3):120–124. Disponible en: doi:10.4103/0253-7613.55211
  • Wegener T, Kraft, K. (1999). [Plantain (Plantago lanceolata L.): anti-inflammatory action in upper respiratory tract infections]. Wiener Medizinische Wochenschrift (1946).

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.