Les personnes différentes rendent la vie plus amusante

· 4 juin 2016

N’ayez pas peur d’être différent des autres. Entourez-vous de personnes qui respectent et encouragent votre façon d’être.

Ce sont celles qui ne cherchent pas à vous changer ou à vous transformer en copie uniforme qui vous aiment véritablement.

Les personnes différentes brisent les schémas établis. Elles prônent la nouveauté, le défi, voient la vie avec cette touche de couleur qui nous plaît tant, et leur façon d’être nous irradie.

Comme l’a si bien dit Coco Chanel « pour être irremplaçable, il faut être différent ». 

Que nous le croyions ou non, c’est là quelque chose d’extrêmement difficile, car ceux qui sortent des rangs ou osent s’affirmer sont toujours montrés du doigt.

Cependant, la vie est toujours plus passionnante si nous osons sauter le pas, et surtout, si nous nous sortons de la tête que nous devons « tous être identiques » : tous avec le même physique, la même mode vestimentaire, les mêmes pensées.

Ça ne sert à rien ! C’est une façon de voir la vie qui n’est pas saine et qui ne nous apportera jamais le bonheur.

Être unique est une qualité que nous devrions tous tenter de cultiver.

Nous vous invitons à y réfléchir.

Quand être différent est source de crainte

Nous avons tous des besoins intérieurs, des idées, des centres d’intérêt, des rêves, et des désirs que nous n’osons pas extérioriser.

Nous craignons au fond de nous que les autres s’étonnent, ou même qu’ils nous rejettent.

Notre éducation, et parfois même l’entourage dans lequel nous évoluons se montre particulièrement irrespectueux de tout ce qui diffère de la norme, de ce qui est établi et bien vu.

Lisez également l’article : Soyez la personne que vous aimeriez connaît

  • Une façon de s’habiller déterminée, des valeurs, des idées politiques, une orientation sexuelle déterminées, les relations amicales ou familiales constituent parfois des aspects qui nous nous empêchent d’être nous-mêmes par crainte.

Par crainte d’être rejeté.

Ce n’est pas une façon de voir les choses. Celui qui n’ose pas dévoiler au monde ses besoins et sa véritable identité finit par vivre la vie des autres, mais pas la sienne, pas celle qu’il ressent au plus profond de lui-même.

Prenez le temps de réfléchir aux aspects suivants. Ça en vaut la peine.

mujer-con-guepardo

Le « scénario de notre vie » : un rôle difficile

La réalité est telle qu’elle est. Que nous le voulions ou non, la majorité d’entre nous essayons de nous conformer à ce « scénario de la vie ».

C’est-à-dire qu’en tant que groupes sociaux et qu’individus qui doivent s’insérer dans la société, nous devons sans cesse fournir des efforts pour ressembler aux autres.

C’est de cette façon que nous parvenons à nous intégrer et à être acceptés.

L’acceptation nous offre un équilibre, et gage de récompenses émotionnelles venant de la part d’autrui.

Nos parents, par exemple, se réjouissent si nous acceptons un travail qu’ils approuvent, si nous étudions ce qu’ils avaient en tête pour nous.

Nos amis se réjouissent si nous les accompagnons à telle soirée. Malgré le fait que nous n’ayons rien en commun avec les autres hôtes, nous y allons pour faire plaisir.

  • Si nous prenons le temps d’y penser, nous nous rendons compte que nous passons une grande partie de notre temps à essayer de correspondre au « scénario de la vie » en remettant à plus tard nos désirs, nos envies, ou encore nos inquiétudes, car ils diffèrent de ce que les autres attendent de nous.

Lisez également l’article : Il y a un certain plaisir à la folie que seul le fou connaît

Vous vous demandez maintenant sûrement où nous mènent tous ces comportements :

  • Nous nous éloignons chaque jour un peu plus de notre véritable identité.
  • Nous cessons de nourrir notre conception de nous-mêmes pour construire un faux radeau de survie qui dérive au gré des autres.
  • Que les choses soient claires : si nous nous contentons de survivre pour correspondre trait pour trait au scénario de la vie que les autres imaginent pour nous, nous ne vivons pas pleinement. Nous évoluons dans une bulle irréelle.

Cette farce aboutira tôt ou tard à une crise existentielle, voire à une dépression.

mujer-feliz-sin-necesidad-de-ser-perfectos

N’agissez pas comme un personnage qui vit derrière un masque : soyez libre !

Qui n’a jamais porté un masque de circonstance ? Nous y avons parfois recours pour dissimuler notre tristesse, pour laisser croire à nos enfants que nous sommes forts, pour éviter de causer du souci à un ami, etc.

  • Certains masques sont nécessaires, mais la plupart de ces armures invisibles cachent en réalité une profonde frustration. Cette dernière naît de nos véritables désirs, et le malheur de ne pas pouvoir faire ce que nous désirons.
  • Alors, pourquoi n’osons-nous pas être différents ? Plutôt que de le voir comme un danger, voyez-le comme une opportunité. Peu importe l’âge que vous ayez, peu importe le masque qui vous colle au visage.
  • Considérez le fait d’être différent comme un investissement personnel qui vous permettra à coup sûr de profiter d’une plus grande quantité d’énergie personnelle, de vitalité, de créativité, et évidemment, de bonheur.

Ne passez pas à côté de l’article : Les bonnes personnes donnent du bonheur, les mauvaises des leçons

Pour y parvenir et oser sauter le pas, n’hésitez pas à vous entourer de personnes avec qui vous sentez que vous pouvez libérer toute votre essence.

Évitez celles qui vous jugent, qui ne vous acceptent pas pour qui vous êtes, qui arquent les sourcils chaque fois que vous laissez échapper un commentaire original ou amusant.

Éloignez-vous de ceux qui ne comprennent pas votre sens de l’humour et qui vous jugent, de ceux qui vous imposent des limites alors que vous ne demandez qu’à suivre le chemin de la liberté illuminé par un horizon rempli d’opportunité où chaque jour passe le train qui porte votre nom.