Les usages médicaux du gingembre

Le gingembre apporte une touche d'originalité à tous vos plats. Puisqu'il est un peu fort, prenez garde à ne pas en mettre trop.

Le gingembre est une plante originaire d’Indochine  qui se cultive essentiellement dans les zones tropicales. Ses meilleures espèces proviennent surtout de pays comme l’Inde, la Jamaïque ou l’Australie, et sont surtout connues pour leurs immenses propriétés médicinales et leur usage dans la gastronomie. Inutile de dire que cette plante ‘du jardin d’éden’ bénéficie d’une très bonne réputation et représente un réel apport pour la santé.

Ses usages internes

  • Il favorise le fonctionnement de l’appareil digestif : c’est l’une des fonctions les plus connues du gingembre. Il stimule le pancréas et augmente la production des enzymes qui interviennent dans la digestion et permettent d’éviter une mauvaise absorption des aliments.
  • Il aide à prévenir les problèmes intestinaux : son pouvoir antibactérien est efficace contre les altérations au niveau de la flore intestinale.
  • C’est un anti vomitif très efficace : c’est l’un des meilleurs remèdes pour combattre les nausées provoquées par différents facteurs : mal de mer, effets secondaires de la chimiothérapie, grossesse, ou vomissements post opération.

 Gingembre 2

  • Il traite les ulcères : il évite l’apparition des ulcères grâce à son pouvoir antibactérien, ce dernier aide à éliminer les bactéries Helicobacter Pylori qui produisent de l’ammoniac. Le gingembre est un excellent remède naturel pour la gastrite et pour gérer l’excès de l’acide gastrique.
  • Il aide à lutter contre la diarrhée et la constipation : il élimine les bactéries ou les microorganismes préjudiciables comme la  E. Coli qui est à l’origine de la diarrhée chez les enfants, ou la gastroentérite. Il contribue d’autre part à élever le péristaltisme intestinal, lequel favorise  l’expulsion des excréments au cas de constipation.
  • Il prévient les maladies du cœur : comme les attaques cardiaques, le thrombose, l’angine de poitrine, et les coagules.
  • Il favorise la bonne  circulation du sang dans les extrémités : il élimine la douleur au niveau des jambes ou les symptômes qui apparaissent dans les doigts de la main dans le cas de la maladie de Raynaud.

 Gingembre 3

  • Il aide à régénérer les tissus en cas de gel des membres ou en cas de blessures.
  • Il lutte contre les différents symptômes de la grippe : le gingembre sert à faire baisser le niveau de la fièvre, la congestion nasale, et les douleurs des articulations en cas de grippe. Il élimine aussi la pression des muqueuses qui s’abat sur la poitrine. Même chose pour ceux qui souffrent de nez congestionné ou de sinusite.
  • Il traite la fatigue chronique : le gingembre a démontré son pouvoir à combattre la fatigue chronique chez les personnes constamment atigués et qui ne se reposent pas assez.
  • Il possède un pouvoir analgésique et anti-inflammatoire : il sert à traiter l’arthrite, l’arthrose ou les douleurs articulaires, et à soulager les inflammations provoquées par des coups, par exemple. Il peut également aider ceux qui souffrent du syndrome du canal carpien.

Ses usages externes

  • Il combat la douleur aux dents : il s’applique directement sur la mâchoire à travers un peu de liquide de thé de  gingembre ou bien en mastiquant une rondelle bien fine.
  • Il élimine la mauvaise haleine : grâce à une technique orientale basée sur le rafraichissement de la bouche après avoir mangé dans le but d’augmenter le niveau de la salive. Cette technique est idéale pour ceux qui ont souvent la bouche sèche.

 Gingembre 4

  • Il possède un pouvoir aphrodisiaque : selon certains, le gingembre possèderait la capacité de stimuler le désir sexuel et augmenter le niveau de la libido, que ce soit chez les femmes ou chez les hommes, surtout ceux qui souffrent de problèmes d’érection.

Comment consommer le gingembre ?

Afin que vous puissiez pleinement bénéficier de ses propriétés, vous devrez être bien renseigné sur les différentes manières de le consommer et savoir surtout que certains traitements exigent une ingestion particulière.

Vous pourrez utiliser des infusions de tubercule frais ou sec selon la nature de la douleursoit en cataplasmes, en milkshake, en frictions, en huiles essentielles… Il pourrait aussi être utilisé avec d’autres plantes médicinales afin de renforcer ses vertus et ainsi vous permettre d’obtenir de meilleurs résultats.

 Gingembre 5

Au cas où vous voudirez le consommez fraîche, suivez ces étapes : lavez bien et pelez le gingembre,  hâchez-le ou râpez la pulpe pour pouvoir l’ajouter aux ragouts, sauces ou soupes. Vous pourrez également mouiller la racine avec de l’eau, du bouillon ou du jus. Le gingembre peut être un excellent supplément dans des plats comme les sushis ou autres recettes orientales.

On utilise le vinaigre pour couvrir la racine ou en conserve, traité avec du sucre, du sel ou de l’huile. Vous pourrez également consommer la racine de gingembre moulu avec des sucreries, du curry, des desserts ou des sauces. Faites le cuire pendant  30 minutes dans de l’eau. Versez et portez à ébullition dans une marmite avec 3 cuillères d’eau et de sucre en quantités égales. Continuez jusqu’à ce que le liquide s’évapore.

L’infusion représente l’une des alternatives les plus fréquentes pour consommer du gingembre. Vous aurez besoin d’à peu prés 85 grammes de cette plante, 700 ml d’eau et d’un sucre de votre goût (stévia, miel, sirop d’érable ou sucre brun). Lavez et égouttez bien, pelez et coupez en rondelles fines. Mettez l’eau à bouillir et ajoutez le gingembre quelques minutes après. L’autre option est de mettre dans un récipient la racine puis versez l’eau bouillante. Fermez le couvercle et laissez pendant 5 minutes. Certains ajoutent même une rondelle de citron ou du jus, lorsque le tout a refroidit. Enfin vous pourrez bien sûr utiliser du gingembre crus ou macéré.

Images reproduites avec l’aimable autorisation de Crystal, Delphine Ménard, Tony Hisgett, Scot Nelson, Stan Dalone & Miran Rijavec, Chandrika Nair et Mararie.