Qu’est-ce que la maladie de Crohn ?

· 9 avril 2019

La maladie de Crohn est une pathologie inflammatoire intestinale chronique qui affecte le système gastro-intestinal et qui se manifeste de manière intermittente tout au long de la vie de l’individu.

La maladie de Crohn est une pathologie qui consiste en une inflammation chronique de la paroi du système digestif, à plusieurs endroits mais généralement au niveau de l’intestin. Ceci provoque alors des symptômes comme des diarrhées, des douleurs abdominales, de la fièvre, etc.

La maladie inflammatoire intestinale

La maladie inflammatoire intestinale (MII) se caractérise par l’inflammation chronique de la paroi intestinale d’étiologie non spécifique et qui présente des récidives. Au sein de la MII, nous trouvons deux grandes pathologies, la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn.

la maladie de Crohn
La colite ulcéreuse n’affecte que la muqueuse de la paroi du colon. La maladie de Crohn affecte toute l’épaisseur de la paroi intestinale et tous les segments intestinaux. Elle le fait néanmoins habituellement de manière segmentée et asymétrique.

Lisez également : La colite ulcéreuse : causes, symptômes et traitement

Nous ne connaissons néanmoins pas avec certitude l’étiologie de la maladie. La théorie la plus acceptée jusqu’à aujourd’hui est donc multifactorielle, c’est-à-dire que la maladie de Crohn serait la conséquence de facteurs génétiques, environnementaux, microbiologiques et immunologiques.

Les symptômes de la maladie de Crohn

  • Diarrhée, normalement sanguinolente
  • Douleur abdominale
  • Masse abdominale
  • Perte de poids
  • Fatigue
  • Ténesme fécal
  • Fièvre

La maladie de Crohn peut donc amener à des complications du type :

  • Abcès
  • Fistules
  • Obstruction intestinale
  • Sténose
  • Maladie péri-anale
  • Mégacôlon toxique

De plus, la maladie de Crohn est liée à une plus grande prédisposition à souffrir du cancer du côlon, même si les études n’ont pas été concluantes face à l’ignorance de l’étiologie de la maladie.

Les manifestations extra-intestinales

Liées au degré d’activité :

  • Artériopathie périphérique
  • Erythème noueux
  • Episclérite
  • Stomatite aphteuse
  • Foie gras

Indépendamment du degré d’activité :

  • Pyodermie gangréneuse
  • Psoriasis
  • Spondylite anquilosante
  • Uvéite et sacro-iléite

Diagnostique de la maladie de Crohn

Le diagnostique de la maladie inflammatoire intestinale se réalise par des informations cliniques, de laboratoire et histologiques, et par les examens endoscopiques et radiologiques mais il n’existe aucun examen spécifique pour détecter la maladie.

Il est par ailleurs nécessaire de toujours écarter l’entéropathie céliaque et les infections intestinales. Ces deux pathologies peuvent en effet enflammer la muqueuse.

Le manque d’examen efficace pour la détection de la maladie inflammatoire intestinale donne ainsi lieu à un important retard dans le diagnostique.

Endoscopie

L’endoscopie est utilisée pour le diagnostique initial et différentiel, afin de déterminer le degré d’extension et de sévérité des lésions, ainsi que la présence ou non de néoplasies, afin de valoriser la réponse au traitement, et comme méthode thérapeutique dans certains cas.

la maladie de Crohn

L’iléo-colonoscopie est l’examen que l’on choisit pour l’évaluation initiale de la maladie de Crohn.

Radiologie

Nous réalisons plusieurs études radiologiques, parmi lesquelles nous trouvons les études de cas, les échographies, le TAC et la résonance magnétique. Les études radiologiques nous aident aussi à détecter les œdème, les ulcères, la sténose, les fistules et les affections extra intestinales.

Histologie

La biopsie dans la maladie de Crohn est un examen très important pour le diagnostique différentiel avec d’autres pathologies possibles. Les principales caractéristiques anatomo-pathologiques de la maladie de Crohn sont :

  • Affectation discontinue de la paroi
  • Présence de granulomes
  • Présence de lymphocytes et de cellules plasmatiques
  • Irrégularité des cryptes intestinales

Lisez également : Détecter les tumeurs cérébrales grâce à une biopsie

Examen de laboratoire

On réalisera aussi l’examen de la calprotectine qui déterminera s’il y a ou non une inflammation intestinale selon la présence ou non de cette protéine dans les selles.

De plus, on réalisera un examen général pour évaluer l’état du/de la patient-e.

Classification de la maladie de Crohn

On distingue par ailleurs les patients selon l’âge de la première apparition, selon la localisation de la pathologie et selon le type de modèle de la maladie, d’après la classification de Montréal.

Age :

  • A1 : Moins de 16 ans.
  • A2 : De 16 à 40 ans.
  • A3 : A partir de 40 ans.

Localisation :

  • L1 : Iléon
  • L2 : Côlon
  • L3 : Iléon et côlon
  • + L4 : Si le tube digestif supérieur est touché.

Type d’affectation :

  • B1 : Type inflammatoire
  • B2 : Type sténosant
  • B3 : Type fistuleux
  • + P : s’il y a des symptômes péri-anaux

Indice d’activité de la maladie de Crohn

L’indice d’activité d’Harvey permet également de connaître l’état de la maladie de Crohn selon des critères cliniques.

On évalue donc le bien-être général du patient, les douleurs abdominales, le nombres de dépositions liquides par jour, c’est-à-dire, le nombre de diarrhées et la présence de masses abdominales et de complications.

La ponctuation totale de l’indice peut ainsi nous indiquer si la maladie est en rémission, modérément active ou très active, ce qui établira la gravité et le traitement de la maladie de Crohn.


  • Husson, C., & Kuffer, R. (2005). Maladie de Crohn. In Nouvelles Dermatologiques.
  • Oudjit, A., Koudjowa, A., Bahurel, H., Silvera, S., Gouya, H., Millischer, A.-E., … Hoeffel, C. (2005). Imagerie de la maladie de Crohn. EMC - Radiologie. https://doi.org/10.1016/j.emcrad.2005.05.001
  • de Saussure, P., & Bouhnik, Y. (2013). Maladie de Crohn de l’adulte. EMC - Gastro-Entérologie. https://doi.org/10.1016/s1155-1968(07)40352-2