Symptômes du cancer colorectal chez les femmes

· 19 avril 2015
La prévention est fondamentale pour détecter les symptômes à temps. Plus tôt nous découvrons la présence de polypes, plus tôt nous pouvons prendre les mesures pour les contrer, et éviter leur mutation en polypes cancéreux.

Durant ces dernières années, nous avons beaucoup entendu parler du cancer colorectal. Son incidence augmente notamment chez les femmes, puisqu’il est devenu aujourd’hui le deuxième cancer le plus fréquent.

Pourquoi cela ? À quoi cela est-il dû ? Les causes sont pour l’instant inconnues, il est donc fondamental de le prévenir et d’être attentif à ses symptômes.

Aujourd’hui, nous voulons vous parler de ce cancer, pour votre santé et votre tranquillité, et sachez que grâce au traitement, de nombreuses personnes en guérissent chaque année.

C’est pour cela que nous vous invitons à découvrir toutes ses caractéristiques dans cet article.

Qu’est-ce que le cancer colorectal ?

Causes du cancer colorectal.

Le cancer colorectal provient du côlon ou du rectum. Les deux sont liés et, bien qu’ils se soignent de manière différente, ils ont les mêmes symptômes et la même origine.

Pour mieux comprendre cela, nous allons rappeler quelles sont les fonctions de chacun de ces organes de notre corps.

  • Quand nous mangeons, les aliments se digèrent dans l’estomac puis, sont transformés et éliminés par nos intestins.
  • Tout d’abord, ils passent par l’intestin grêle, la partie la plus longue de l’appareil digestif, qui se charge de digérer et d’obtenir des nutriments des aliments.
  • Ensuite, les résidus vont du gros intestin jusqu’au côlon, qui se charge d’absorber l’eau, de synthétiser quelques types de vitamines et de stocker des déchets qui, plus tard, seront emmenés au rectum. Toute ce tronçon a une amplitude de 15 centimètres, et c’est ici que le cancer colorectal se forme.

Cet article pourrait vous plaire : Les différents types d’anémie

Comment débute le cancer colorectal ?

Le cancer colorectal débute avec la croissance d’un ou de plusieurs polypes à l’intérieur du revêtement des parois du côlon ou du rectum. Ils grandissent à l’intérieur et peuvent avoir une forme plate ou ovale.

C’est ici que la prévention a une importance vitale. La grande majorité de ces polypes est bénigne mais s’ils ne sont pas extirpés à temps, ils évoluent de manière cancéreuse.

On les appelle adénomes, et ils donnent seulement des indices sur leur présence quand ils acquièrent une taille déterminée et, quand ils entrent en contact avec les selles, ils saignent.

Dans de nombreux pays, des coloscopies périodiques tentent de prévenir cela. Si un polype est détecté à temps, quand il est petit, nous éliminerons le risque de souffrir d’un cancer colorectal.

Il est aussi possible d’arriver à temps au moment où nous remarquons que quelque chose ne va pas. Ainsi, devant n’importe quel problème, aussi insignifiant soit-il, parlez-en à votre médecin.

Les symptômes d’un cancer colorectal

Symptômes du cancer colorectal.

  • Le sang dans les selles : C’est le symptôme le plus évident et celui que nous ne devrions jamais négliger. Nous savons que ce n’est jamais agréable, mais il est important de toujours observer  la couleur de nos selles, surtout si l’on y voit des traces de sang.
    La couleur peut être rouge ou noire, si les selles sont entrées en contact avec ces polypes qui sont présents dans notre côlon ou notre rectum, ce qui fait qu’en coulant, elles saignent.
  • L’anémie : Les femmes souffrent souvent d’anémie, plus souvent que les hommes. Normalement, c’est à cause à des règles abondantes mais il est important de toujours connaître la cause. Si vous avez été diagnostiqué anémique, demandez à votre médecin qu’il fasse également une analyse de vos selles au cas où elles seraient composées de sang.
  • Changements dans votre rythme intestinal : Vous souffrez de périodes de constipation alternées et de semaines de diarrhée ? Parlez-en à votre médecin. Il est important de connaître l’origine de ce changement dans votre rythme intestinal.

Autres symptômes :

  • La forme de vos selles : Faites attention à n’importe quel changement dans la forme de vos selles, surtout si elles sont très fines soudainement. Cela pourrait être dû à la présence de polypes qui rendent l’intestin plus étroit et qui ne permettent pas une évacuation normale des selles.
  • Une sensation d’évacuation étrange : Vous sentez que quand vous allez aux toilettes, vous avez encore envie juste après ? Ce problème s’appelle ténesme et il faut en parler à votre médecin.
  • Une douleur abdominale : Vous vous sentez très plein après manger ? Vous vous sentez fatigué et avec le ventre très lourd? Alors, ne négligez pas ces détails.
    C’est probablement quelque chose de moindre importance, comme des gaz par exemple, mais si les symptômes persistent et qu’en plus, vous remarquez par exemple que vos selles sont différentes de d’habitude, consultez un médecin. Cela ne coûte rien et vous vous sentirez plus tranquille après avoir écarté les choses sérieuses !
  • La perte de poids : Quand il y a un problème de côlon, nous arrêtons de synthétiser adéquatement de nombreux nutriments et les aliments ne se transforment pas de la même façon. En conséquence, nous perdons des kilos.

Découvrez cet article : Comment nettoyer son côlon ?

Le cancer colorectal peut-il se prévenir ?

Prévention du cancer colorectal.

Le plus important dans le cancer colorectal (comme tout type de cancer) est d’être attentif aux symptômes et d’essayer d’avoir une bonne qualité de vie.

Pour le moment, il n’y a aucune stratégie qu’il est possible de suivre pour éviter à 100% ce type de maladies mais il est toujours important de nous efforcer de prendre soin de nous-même le plus possible, au jour le jour.

Nous vous donnons ici quelques règles qui peuvent vous aider :

  • Si vous êtes fumeur, qu’attendez-vous pour abandonner cette mauvaise habitude ? Commencez dès aujourd’hui !
  • Suivez un régime alimentaire méditerranéen, riche en fruits, en légumes frais et en huile d’olive.
  • Purifiez vos intestins régulièrement : c’est idéal, par exemple, si vous commencez le matin avec un verre d’eau tiède au citron, ou avec une cuillerée d’huile d’olive avec quelques gouttes de citron, ou même une infusion d’aloe vera.
  • Prenez soin de votre flore intestinale en consommant des probiotiques.
  • Les infusions au gingembre et à la menthe l’après-midi prendront également soin de votre côlon.
  • Le fait de boire deux fois par semaine un litre d’eau dans laquelle ont cuit deux artichauts est également très médicinal.
  • Gérez adéquatement vos situations de stress et d’anxiété. 
  • Pratiquez un peu d’exercices au quotidien. Par exemple, allez marcher pendant une demi heure chaque jour.

Vous commencez dès aujourd’hui ?