Les 3 types d’anémie les plus communs

· 21 novembre 2013
Les différents types d'anémie apparaissent en raison d'une carence nutritionnelle, c'est pourquoi il suffit de changer notre régime ou d'y inclure les aliments conseillés pour régler ce problème.

L’anémie n’est pas une maladie en soi, car elle est principalement due à une carence nutritionnelle. Il existe plusieurs types d’anémie.

L’anémie peut aussi être le symptôme d’autre maladies graves, raison pour laquelle reconnaître les symptômes les plus communs de l’anémie peut être essentiel.

L’anémie est une condition dans laquelle le nombre de globules rouges est si faible que la quantité d’oxygène qu’ils transportent n’est pas suffisante pour alimenter tout le corps. Conséquence de cela : la fatigue et une sensation de faiblesse se font sentir.

Vous pouvez avoir le souffle coupé rien qu’en montant des escaliers… Deux jours de repos ne vous suffiront sans doute plus pour reprendre des forces. Si ceci décrit votre situation, consultez votre médecin. Il est important de prendre des mesures le plus tôt possible.

Comme nous vous le disions plus haut, il y a plusieurs types d’anémie. Certains types rares sont la cause d’un mauvais fonctionnement du corps. Par exemple :  a destruction précoce des globules rouges du sang (anémie hémolytique), un défaut structural héréditaire de globules rouges (anémie à cellules falciformes), ou incapacité à créer ou utiliser l’hémoglobine (anémie sidéroblastique).

Les formes les plus communes d’anémie, cependant, sont le résultat d’une carence nutritionnelle. Il est alors possible d’y remédier avec une bonne alimentation. Ces formes sont les suivantes.

Les types les plus communs d’anémie : l’anémie ferriprive

Anemie ferriprive

Lorsque le corps n’a pas assez de fer pour produire de l’hémoglobine, on parle d’anémie ferriprive. S’il n’y a pas assez de production d’hémoglobine, les tissus du corps ne reçoivent pas assez d’oxygène pour s’alimenter.

Les enfants de moins de trois ans et les femmes pendant la période précédant la ménopause sont les plus susceptibles de souffrir de cette anémie. La plupart des enfants ne reçoivent simplement pas assez de fer pendant leurs repas. Quant aux femmes, les menstruations abondantes peuvent provoquer l’anémie ferriprive.

Les femmes enceintes peuvent également être affectées par l’anémie. Pendant la grossesse. le volume sanguin est multiplié par trois, augmentant ainsi également les besoins en fer.

Contrairement aux croyances populaires, les personnes âgées  ne présentent pas un risque plus élevé de souffir d’anémie ferriprive.

Lisez aussi : Aliments à consommer pour augmenter son taux de fer

Les types les plus communs d’anémie : anémie par carence en vitamine B12

Contrairement à l’anémie ferriprive, l’anémie par carence de vitamine B12 entraîne la production de globules rouges de grande taille. Cela difficulte l’absorption des cellules rouges dans les veines et les vaisseaux, puisque l’effet est le même que si l’on essaye d’aspirer une bille à travers une paille.

Les globules rouges affectés par une carence en vitamine B12 ont également tendance à mourir plus vite. La plupart des gens consomment au moins la quantité de vitamine B12 nécessaire en suivant un régime équilibré.

Les personnes âgées présentent un risque plus élevé de souffrir de carence en vitamine B12. Elles sont plus susceptibles de présenter les conditions qui affectent la capacité du corps permettant d’absorber la vitamine B12.

Cette anémie est diagnostiquée chez 1 personne sur 100 de plus de 60 ans.

L’ablation chirurgicale de certaines parties de l’estomac ou de l’intestin grêle, la gastrite atrophique ou certains désordres comme la maladie de Crohn peuvent perturber les fonctions du corps qui permettent d’absorber cette vitamine.

Mais la cause la plus commune d’anémie par carence en vitamine B12 est le manque d’une protéine appelée facteur intrinsèque. Le facteur intrinsèque est normalement sécrété par l’estomac et son travail consiste à faciliter l’absorption de la vitamine B12.

Sans le facteur intrinsèque, la vitamine B12 que vous consommez ne fera que flotter comme un résidu. Chez certaines personnes, un défaut génétique peut être la cause de la non production de ce facteur intrinsèque. Chez d’autres, il peut y avoir une réaction autoimmune qui fera que, par erreur, le corps attaque les cellules de l’estomac qui produisent cette protéine.

Une carence en vitamine B12 causée par un manque de facteur intrinsèque est appelée anémie pernicieuse. 

Lisez aussi : 4 vitamines pour renforcer votre système immunitaire

Les types les plus communs d’anémie : l’anémie par carence d’acide folique

Des remèdes infaillibles pour combattre l'anémie de manière naturelle

Une carence en acide folique produit des globules rouges de grande taille, tout comme l’anémie par carence en vitamine B12. L’une des causes les plus communes est tout simplement le fait de ne pas ingérer une quantité suffisante de ce nutriment.

Le corps ne stocke pas d’acide folique pendant de longues périodes comme avec d’autres nutriments. C’est pourquoi nous pouvons souffrir facilement d’une carence en acide folique.

Les femmes enceintes présentent un risque plus élevé de souffrir ce type d’anémie dû au fait que pendant la grossesse, les besoins en acide folique sont augmentés de deux tiers.

La consommation de la quantité adéquate d’acide folique pendant la grossesse est importante. Cela aide à éviter d’éventuelles malformations de la colonne vertébrale du foetus.

  • Kumar, V., Sinha, A. K., Makkar, H. P. S., & Becker, K. (2010). Dietary roles of phytate and phytase in human nutrition: A review. Food Chemistry. https://doi.org/10.1016/j.foodchem.2009.11.052
  • Banka, S., Ryan, K., Thomson, W., & Newman, W. G. (2011). Pernicious anemia - Genetic insights. Autoimmunity Reviews. https://doi.org/10.1016/j.autrev.2011.01.009
  • Oh, R. C., & Brown, D. L. (2003). Vitamin B12 deficiency. American Family Physician. https://doi.org/10.1111/j.1753-4887.1960.tb01723.x