Pourquoi est-il mauvais de se retenir d’uriner ?

7 avril 2019
Lorsque nous urinons, nous expulsons tout type de déchets et de substances qui, lorsqu'ils sont stockés, peuvent intoxiquer notre organisme et avoir des conséquences sur notre santé.
L’envie d’aller aux toilettes est un besoin biologique que tous les êtres humains ressentent quand le corps est prêt à éliminer les déchets.

Dans ce cas, un signal se produit quand la vessie est pleine et qu’elle a besoin de se vider.

Cet organe est chargé de stocker le liquide envoyé par les reins, pour l’expulser à travers l’urètre.

Pour plusieurs raisons, de nombreuses personnes préfèrent se retenir d’uriner jusqu’à trois ou quatre heures d’affilée. Elles attendent alors un moment et un lieu plus opportun.

L’habitude de se retenir d’uriner pendant plusieurs heures peut néanmoins provoquer de graves effets secondaires. Découvrez-les !

L’élargissement de la vessied'uriner

La vessie a une capacité de stockage qui oscille entre 150 et 220 ml d’urine, en fonction de la personne.

Un verre d’eau apporte plus ou moins 200 ou 250 ml de liquide. La vessie doit dès lors travailler toute la journée pour pouvoir se vider à temps.

Le problème est que lorsqu’on ne respecte pas ce désir d’uriner, les liquides sont en surcharge et dilatent les parois pour pouvoir se faire une place.

La vessie commence alors à s’élargir et à moyen ou long terme, cela peut générer de graves conséquences pour la santé.

Lisez aussi : Envie fréquente d’uriner ? Découvrez les causes du syndrome mictional

Des infections récurrentes

A travers l’urine, on élimine des substances acides qui, lorsqu’elles sont retenues, peuvent endommager les parois du tractus urinaire et de la vessie.

Cette fragilisation augmente le risque de souffrir d’infections. En effet, les micro-organismes prolifèrent alors facilement dans le système.

Il faut également savoir que grâce à la miction, les bactéries qui arrivent dans la vessie et dans l’urètre sont éliminées. Mais lorsqu’on se retient, ces dernières ont le temps de se développer.

Ainsi, la cystite devient l’une des maladies les plus fréquentes, surtout chez les femmes.

Cette infection est le résultat de l’inflammation des parois de la vessie et de l’attaque bactérienne.

Les calculs rénaux

Les calculs rénaux peuvent se développer pour de multiples raisons.

L’une d’entre elles est le simple fait de retenir l’urine. Les substances se cristallisent alors dans le rein car elles ne sont pas éliminées à temps.

Grâce à la miction, on obtient un équilibre des minéraux du corps. Ceci permet de conserver de bonnes énergies et une excellente fonction rénale.

Lorsque l’on retient les liquides pendant un certain temps, les reins commencent à former de petits calculs avec le calcium, le phosphate, l’ammoniac et le magnésium, qui s’accumulent jusqu’à la formation de calculs rénaux.

Pour éviter cette réaction, le mieux est d’augmenter sa consommation d’eau et d’aller aux toilettes dès que le corps en fait la demande.

Consultez également cet article : 5 jus qui vous aident à éliminer les calculs rénaux

Le reflux veésico-urétéral

Il faut savoir que cette affection peut déboucher sur d’autres conséquences plus graves pour la santé.

Le reflux vésico-urétéral se produit à cause d’une infection ou de la pression sur l’urètre provoquée par un autre organe, ce qui fait que l’urine remonte anormalement de la vessie jusqu’aux reins.

Cela provoque des infections plus graves, des cicatrices dans le tractus urinaire et même des dommages hépatiques si on n’apporte pas à l’organisme les traitements adaptés.

Les frissons et les douleurs pelviennesd'uriner

La retenue de l’urine implique une accumulation de liquides et de toxines dans la vessie, qui provoque une sensation de frissons et une douleur pelvienne de différente intensité.

Le ventre peut paraître plus gonflé et il est possible que d’autres symptômes se présentent, comme la fatigue ou les étourdissements.

Il est donc évident que le fait de se retenir d’uriner pendant plusieurs heures implique de graves conséquences dont il faut tenir compte.

Il est important d’apprendre à aller aux toilettes à temps, dès que l’on ressent les signaux dans notre corps, afin d’éviter ces altérations.