Migraines : causes, symptômes, diagnostic, traitement

28 juillet 2019
Avant les migraines, le patient peut présenter ce qu'on appelle une aura.

Un grand pourcentage des femmes souffre de migraines de manière ponctuelle ou habituelle. Ce trouble neurologique affecte la qualité de vie car il empêche d’accomplir les tâches quotidiennes. Ainsi, cela peut entraîner un profond découragement, voire même la dépression et l’isolement. Dans cet article, nous vous présentons les causes de la migraine, ainsi que son diagnostic et le traitement à y apporter.

Qu’est-ce que la migraine ?

La migraine est un trouble de type neurologique caractérisé par des maux de tête sévères. Bon nombre de personnes qui en souffrent les attribuent souvent à des tensions, du stress ou de l’anxiété. Alors qu’en réalité, elles sont atteintes d’une migraine.

femme qui souffre de migraines

La migraine ou céphalée se présente par des douleurs localisées d’un côté ou des deux côtés de la tête. Il s’agit d’une douleur qui paralyse complètement la personne et affecte une grande partie de la population (environ 18% des femmes adultes, face à 6% des hommes).

La migraine classique commence par des dysfonctionnements visuels. Des éclairs de lumière apparaissent d’un côté du spectre visuel. Des lignes en zig-zag et même des lumières colorées sont également visualisées. Ces effets optiques durent généralement entre 10 et 30 minutes.

Découvrez également : 6 exercices simples pour lutter contre la sciatique

Causes des migraines

Parmi les personnes qui souffrent de migraines, il existe différents schémas et formes de douleur. De plus, chez un même patient, la localisation de la douleur peut varier tout au long de sa vie.

Par conséquent, il est extrêmement important de découvrir les causes qui favorisent l’apparition de migraines. De cette façon, on peut réduire la fréquence et également l’intensité de la céphalée. Les causes ou déclencheurs de la migraine sont :

  • Tabagisme et consommation d’alcool
  • Stress
  • Altérations du sommeil
  • Exposition à des odeurs fortes
  • Changements brusques dans le climat
  • Consommation de certains aliments (glutamate monosodiqueédulcorants artificiels, soja, produits laitiers, caféine, chocolat, agrumes, bananes, avocat, etc.)
  • Surexposition à la lumière vive
  • Consommation de certains médicaments

Symptômes des migraines

Les symptômes de cette pathologie sont très caractéristiques et reconnaissables :

  • Le symptôme principal est une céphalée avec une douleur intense qui s’étend dans la tête, le cou et les muscles faciaux. Cette douleur peut durer entre 4 et 72 heures
  • Altération gastrique : s’ensuivent des nausées et des vomissements
  • Photophobie et phonophobie : les épisodes d’hypersensibilité à la lumière et au son sont assez fréquents
  • Pâleur de la peau
  • Fatigue
  • Palpitations
  • Symptômes visuels : peuvent alors apparaître des éclairs, des rayons, des lignes zigzagantes, des images floues, une perte partielle de la vision ou une douleur oculaire
  • Changements psychologiques : crise de stress, anxiété, insomnie, dépression et même nervosité et agressivité

Finalement, la migraine empêche la personne de réaliser n’importe quelle activité, presque dans sa totalité. D’autres symptômes moins habituels qui peuvent également apparaître sont :

  • Vertiges
  • Démangeaisons, fourmillements et picotements
  • Mouvements involontaires du corps
  • Difficulté d’élocution

Diagnostic

migraines

 

Le diagnostic de la migraine dépend des symptômes que présente le patient. Pour cela, on établit un historique clinique très détaillé, où les informations que décrit le patient sur ses douleurs seront d’une grande importance pour le médecin.

Il n’est donc pas habituel de consulter un neurologue pour diagnostiquer une migraine. Ce n’est que dans les cas où l’on soupçonne une céphalée secondaire ou une autre éventuelle pathologie que l’on fait appel à des examens d’imagerie. Les tests réalisés sont l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) et le scanner.

Lisez également : Nouveau traitement pour les migraines chroniques 

Traitement des migraines

Il existe 2 lignes de traitement pour combattre la migraine. Les médicaments et les thérapies alternatives :

Traitement pharmacologique

Le choix du médicament dépend de la cause de la migraine :

  • Analgésiques et anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène, l’aspirine, le paracétamol, etc. Ils n’ont des effets qu’avec les migraines légères ou modérées
  • Antiémétiques : ils s’utilisent pour inhiber les vomissements et les nausées
  • Antihypertenseurs : on les emploie dans les cas de migraines dues à l’hypertension dans les artères
  • Antidépresseurs pour les migraines et les céphalées générées par la dépression ou la décompensation de la tension

Thérapies naturelles

Les thérapies naturelles pour traiter la migraine se basent toujours, en premier lieu, sur l’alimentation. En effet, il est fondamental d’augmenter la consommation d’aliments naturels et d’éliminer les produits transformés (pâtisseries, snacks, plats cuisinés, etc.). Il est également judicieux d’exclure d’éventuelles allergies alimentaires, comme par exemple au gluten ou à la lactose.

Ce type de thérapies prend en compte la santé générale pour traiter quelconque trouble. Le système hormonal, le fonctionnement du foie, les reins et les intestins, les émotions, etc. Des résultats très positifs peuvent être obtenus grâce à des techniques comme l’acupuncture, l’homéopathie, la magnétothérapie, la chromathérapie, etc.

 

  • Carod-Artal, F. J., Irimia, P., & Ezpeleta, D. (2012). Migraña crónica: definición, epidemiología, factores de riesgo y tratamiento. Rev Neurol, 54(1), 629-37.
  • Pascual, J. (2001). Migraña: diagnóstico y tratamiento. Medicina clínica, 116(14), 550-555.
  • Pedra, M. P. (1992). Influencia del estrés en el padecimiento de la migraña. Anuario de psicología/The UB Journal of psychology, (54), 97-108.