Mythes sur le diabète qu’il faut oublier

9 août 2016
La plupart des mythes sur le diabète qui existent aujourd'hui dus à la méconnaissance ou au manque d'informations d'une grande partie de la société.

Quand une personne est diagnostiquée diabétique, elle est confrontée à quelque chose très difficile : le sacrifice.

Plus de céréales, de pain, et bien d’autres choses que les mythes sur le diabète se chargent d’alimenter chaque jour.

C’est ici que les frustrations débutent car tout ce que l’on met dans sa bouche doit être passé au crible des interdits.

Vous avez à peine reçu le diagnostic que vous commencez à penser à la difficulté de vivre avec quelque chose qui demande tant de soin pour la santé physique.

En soi, les personnes qui ne sont pas diabétiques ne vivent pas en pensant à la quantité d’aliments sucrés qu’elles vont manger.

Si le diabète est bien une maladie chronique qui affecte 8,5% de la population adulte mondiale, nous allons ici détruire certains mythes qui ont été construits autour de lui.

Le diabète de type 1 et de type 2 sont similaires

types-de-diabetes-500x331

Ce mythe fait que beaucoup de personnes ont tendance à confondre les traitements, ce qui peut provoquer de gros problèmes médicaux.

Imaginez que l’on vous diagnostique un diabète de type 2, par exemple, et que votre famille vous achète des médicaments pour lutter contre le diabète de type 1.

Celle-ci avait sûrement les meilleures intentions du monde mais au lieu d’améliorer la situation, elle l’empire.

Pour éviter le premier de ces mythe sur le diabète et avoir une vision plus claire de la différence entre les deux types, il faut savoir ce que chacun d’eux représente :

  • Quand on diagnostique une personne un diabète de type 1, cela signifie que son corps ne produit pas d’insuline.

Tout le monde a besoin d’insuline, qui est l’hormone produite par le pancréas. Elle apporte de l’énergie sous forme de glucose dans les cellules.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui fait que le corps attaque par erreur les cellules qui produisent de l’insuline.

  • Le diabète de type 2 apparaît quand le corps produit de l’insuline mais ne l’utilise pas à bon escient. On dit, dans ce cas, qu’il y a une résistance à l’insuline.

Si tel est votre cas, il est possible que vous ayez besoin d’une petite dose extra pour aller travailler.

Lisez aussi : L’eau d’avoine pour mincir, réduire le cholestérol et réguler le diabète

Les personnes diabétiques doivent s’injecter de l’insuline

Parmi les mythes sur le diabète, celui-ci a un rapport avec le précédent. Beaucoup de gens pensent que tous les patients diabétiques doivent s’injecter de l’insuline.

La réalité, c’est que 100% des diabétiques de type 1 doivent s’injecter de l’insuline alors que seulement 30% des personnes diabétiques de type 2 doivent recevoir ce traitement.

Mais cette option est peu courante. Le diabète de type 2 peut être contrôlé avec des médicaments de prise orale qui travaillent pour diminuer la quantité de sucre dans le sang et favoriser l’augmentation de l’insuline dans le corps.

Les deux types de diabète peuvent se réguler avec une routine d’exercices, et un régime nutritif qui aide à éviter les pics de sucre dans le sang.

Dans le cas du diabète de type 2, la consommation de médicaments peut être réduite si l’on atteint un équilibre dans la santé.

Dans le diabète de type 1, on a besoin d’insuline toute la vie, en plus des conseils donnés précédemment. 

Si vous souffrez de diabète, vous ne pouvez pas manger d’hydrates de carbone

hydrates-de-carbone-500x358

Bien sûr que si, vous pouvez manger des hydrates de carbone. Si vous souffrez de diabète, vous devez en consommer en petites quantités, mais nul besoin de les éliminer complètement.

Pour contrer les mythes sur le diabète, vous devez consulter un nutritionniste pour qu’il vous indique la quantité que vous devez consommer.

Un en-cas n’est pas mal en soi, mais vous devez prendre soin de votre régime alimentaire d’une façon générale pour vous octroyer un petit plaisir de temps en temps.

Si cela se transforme en une habitude quotidienne, vous irez à l’encontre de votre santé et donc de votre propre vie.

Les hydrates de carbone que vous devez oublier sont les synthétiques ou au faible apport nutritionnel, tels que :

  • Le pain
  • Les sucres
  • Les édulcorants
  • Les sodas
  • Les gâteaux

Il y a des hydrates de carbone riches en fibres, comme les lentilles, les haricots, la courge et les pommes de terre.

Ils retardent la digestion et aident à maintenir les niveaux de sucre dans le sang relativement stables.

Manger trop de sucre provoque du diabète

C’est le mythe le plus courant sur le diabète et beaucoup d’études ont démontré que les sucres ne provoquaient pas cette maladie.

Le diabète est plutôt une réponse à une relation compliquée entre les hydrates de carbone et les sucres.

Cela peut aussi être dû à des antécédents de diabète dans la famille, à cause du poids ou de la manière dont le corps s’ajuste à tout ce dont nous avons parlé précédemment.

Souvenez-vous que tous les sucres ne sont pas égaux. Par exemple, le fructose que vous trouvez dans les fruits cause moins de dommages que les sucres que vous trouvez dans les gâteaux.

Consultez aussi cet article : Les bienfaits de consommer des agrumes au petit-déjeuner

Le diabète n’est pas une maladie grave

 

effets-du-diabete-500x332

Cette maladie est assez grave. Si vous ne prenez pas les mesures adaptées pour contrôler le problème, cela peut entrainer les conséquences suivantes :

  • Les maladies du cœur.
  • Les hémorragies cérébrales.
  • Les amputations.
  • La cécité.
  • Les maladies rénales.

Il est triste de voir des personnes diabétiques qui commencent à se négliger car elles pensent que cette maladie ne va pas les tuer.

Si cela est bien vrai, souvenez-vous que les complications ne peuvent qu’empirer l’état de la personne.

A découvrir aussi