Pneumonie : symptômes et remèdes naturels complémentaires

1 mai 2015

Avez-vous déjà souffert d’une pneumonie ? Si c’est le cas, vous connaissez la gravité de cette situation, et surtout, l’importance de savoir reconnaître les symptômes qui l’accompagnent.

Vous devez être très vigilant pour les enfants et les personnes âgées de votre entourage, car la maladie peut leur être fatale.

Comme nous vous l’avons déjà dit à de nombreuses occasions, seul votre médecin peut vous donner un traitement adapté pour soigner vos maladies.

Mais, de notre côté, nous allons vous donner quelques conseils naturels simples, qui vous seront d’une grande aide, car votre santé en vaut la peine.

Quelles sont les causes d’une pneumonie ?

La pneumonie est une maladie très fréquente. Il est certain que vous connaissez une, ou plusieurs personnes, qui en ont été atteintes.

De fait, elle est très courante chez les personnes âgées. Ce sont d’ailleurs elles qui ont le plus de risques d’en souffrir, car elles sont plus faibles et ont un système immunitaire bien plus fragile.

La pneumonie est une infection du poumon provoquée par la présence de divers micro-organismes qui attaquent leurs alvéoles. Ces bactéries les enflamment et les rendent malades.

Ce sont en général des virus, des bactéries ou des champignons, même si la cause principale de cette maladie est sans aucun doute le pneumocoque.

Nous allons vous donner un exemple simple pour que vous compreniez mieux :

Nos voies respiratoires ont des mécanismes de défenses naturelles qui permettent d’éviter que des bactéries arrivent aux poumons.

La première chose que nous faisons est de les repousser, en toussant. Puis, de nombreuses cellules de notre système immunitaire viennent nous protéger contre ces ennemis venus de l’extérieur.

Mais, que se passe-t-il lorsque nous souffrons d’une pneumonie ? Cette maladie se développe généralement lorsque notre système immunitaire s’affaiblit. Les bactéries peuvent parvenir aux alvéoles, et nous tombons malades.

Le tabac peut également être à l’origine d’une pneumonie, tout comme le diabète, les problèmes de rein ou de foie.

Dans ces cas, notre système immunitaire peut s’affaiblir et nous devenons plus sensibles à de nombreuses bactéries.

Quels sont les symptômes de la pneumonie ?

Grippe

En premier lieu, il est important de préciser que les symptômes de la pneumonie sont variables.

Il est donc fondamental de les diviser en deux classes pour en avoir une meilleure analyse :

  • Les symptômes d’une pneumonie typique : dans ce cas, les symptômes apparaissent dans un intervalle de deux à trois jours.
    Le patient est souvent très fatigué, souffre de douleurs dans la poitrine, comme une sorte de pression qui l’empêche de respirer normalement.
    Il souffre d’une forte toux, généralement chargée en mucosités. De la fièvre et des frissons peuvent également accompagner tous ces symptômes.
  • Les symptômes d’une pneumonie atypique : les symptômes sont, dans ce cas, un peu plus complexes, et peuvent faire penser à d’autres maladies.
    Des maux de tête, des douleurs dans les articulations, de la fièvre, un mal-être musculaire, de la toux très sèche et sans mucosités peuvent se faire ressentir.
    La fatigue est également présente, mais la douleur thoracique est généralement plus légère que dans le cas de la pneumonie typique.

Comme vous le voyez, les symptômes de la pneumonie ne sont pas très caractéristiques.

Ils commencent généralement à être pris au sérieux lorsqu’ils s’accompagnent d’une accélération du rythme cardiaque, d’un sentiment d’oppression et de pertes de connaissance.

Une forte fièvre peut également être très dangereuse. Si vous avez le moindre doute, consultez votre médecin. Et surtout, rappelez-vous de bien faire attention aux enfants et aux personnes âgées qui vous entourent.

Quel traitement naturel pouvez-vous suivre chez vous?

Bienfaits-du-thé-au-gingembre

Comme nous vous l’avons dit au début de l’article, seuls les médecins peuvent vous donner des traitements pour combattre la pneumonie.

Parfois, de simples médicaments suffisent, et dans des cas plus graves, une hospitalisation est nécessaire.

Mais, ne vous inquiétez pas, c’est une maladie qui se soigne très bien, sauf chez les personnes qui sont très âgées.

Chez vous, vous allez pouvoir suivre différents remèdes : 

1. Les bains d’oxygène

Cela sert tout simplement à désenflammer les poumons. Les vapeurs chaudes d’un bon bain peuvent vous permettre d’éliminer la résistance des mucosités situées dans les alvéoles.

Elles vous permettront d’ouvrir pleinement vos voies respiratoires et de vous soulager.

Pour cela, vous devez remplir votre baignoire d’eau bien chaude. Ajoutez une tasse (200 grammes) de gros sel et deux verres d’eau oxygénée (400 ml).

Relaxez-vous dans l’eau et respirez normalement cette vapeur. Profitez de ce bain d’oxygène pendant au moins 20 minutes, et faites-le tous les jours.

2. L’infusion de gingembre

Vous avez forcément de la racine de gingembre à la maison, et vous connaissez déjà ses fabuleuses propriétés.

Elle permet de désenflammer et de guérir de nombreuses maladies, et elle agit comme un antibiotique et un calmant sans avoir d’effet secondaire.

N’en doutez pas, préparez-vous au moins deux infusions par jour.

3. Le remède à l’ail et à l’oignon

Ce remède peut être désagréable en bouche et vous laisser une mauvaise haleine. Mais la combinaison d’ail et d’oignon agit comme un remède très efficace contre la pneumonie.

Ils désenflamment les poumons et les guérissent. Ce sont des antibiotiques naturels à la portée de chacun.

Comment le préparer ? C’est très simple. Hachez deux gousses d’ail et 50 grammes d’oignon.

Ajoutez-les ensuite dans un verre d’eau, avec une cuillerée de miel. Mélangez bien le tout et buvez-en le matin. Vous verrez que c’est très efficace !

4. Le jus de carotte

Avant de dîner, il serait idéal que vous vous prépariez un petit jus de carotte, car ce légume va vous permettre de fortifier vos poumons.

La carotte va vous offrir une grande quantité d’antioxydants pour réparer les tissus endommagés de vos poumons.

De plus, elle est riche en vitamine A, en calcium, en fer, en magnésium, en potassium, en phosphore et en vitamines du complexe B.

Préparez-vous tout simplement un jus avec deux carottes et un verre d’eau.

A découvrir aussi