Pourquoi vaut-il mieux enlever ses chaussures avant d’entrer chez soi?

11 septembre 2020
Dans la rue, nos chaussures entrent en contact avec tout type de micro-organismes. Si on ne se déchausse pas lorsqu'on arrive chez soi, on peut contaminer son foyer et y faire pénétrer des maladies.

Enlever ses chaussures à l’intérieur de la maison est une coutume japonaise. Des milliers de personnes l’ont adoptée par confort et hygiène. Cette pratique est un peu étonnante pour certains. Néanmoins, il a été démontré qu’elle peut avoir de nombreux bienfaits pour les personnes qui la mettent en pratique chez elles.

Avez-vous déjà pensé à tous les endroits que vous traversez dans votre journée ? Nous l’ignorons souvent, mais nos chaussures sont pleines de milliers de bactéries et de micro-organismes.

Ces micro-organismes peuvent provoquer des maladies, surtout lorsque le système immunitaire est fragile. Nous vous invitons ici à découvrir une étude scientifique qui explique pourquoi il est préférable d’enlever ses chaussures dès que l’on rentre chez soi.

Enlever ses chaussures à l’entrée de la maison ?

Enlever ses chaussures à l'entrée de la maison

L’habitude d’enlever ses chaussures avant d’entrer chez soi est une tradition japonaise qui prend de plus en plus d’importance dans le monde entier. Elle consiste à se déchausser dans l’entrée de sa maison. Puis de mettre des chaussures dans un placard ou un endroit spécial à côté de la porte.

Dans la culture des pays asiatiques, cette pratique est due à des questions d’hygiène, même si c’est également un signe de respect de l’espace privé. De fait, cette mesure se pratique aussi dans les restaurants, les salles de sport, les écoles et bien d’autres lieux fréquentés par les Japonais.

Beaucoup d’experts se sont intéressés à la question et ont pu vérifier que ce sont des sources de pathogènes dangereux.

Pour ranger les chaussures : Fabriquez votre propre placard à chaussures

Les chaussures contiennent plus de bactéries que les toilettes

enlever ses chaussures : elles contiennent plus de bactéries que les toilettes

En 2012, une recherche empirique étonnante publiée sur Journal of Research in Personality  a prouvé que les chaussures pouvaient être une bonne source d’informations sur la personnalité des individus.

Elles peuvent refléter un âge approximatif, un sexe, une condition financière et même des traits psychologiques. Ce que l’on ne savait pas, c’est que ces accessoires indispensables représentent une grande source de bactéries. Ils en contiennent même plus que les toilettes.

Dans l’étude menée en 2008 par Charles Gerba, professeur de microbiologie à l’Université d’Arizona, il a été démontré qu’en presque deux semaines, les chaussures accumulaient près de 420 000 bactéries à l’extérieur.

Selon le travail du professeur Gerba, de toutes les bactéries identifiées sur les chaussures, 27% étaient de l’espèce E. coli, des micro-organismes qui logent dans l’intestin des humains et des animaux. L’expert suggère que cela peut provenir du contact fréquent des chaussures avec les matières fécales dans la rue et dans les toilettes publiques.

enlever ses chaussures : bactéries fécales

La plupart des E.coli ne provoquent pas de problèmes de santé. Mais, dans certains cas, ils déclenchent des maladies et des épisodes de diarrhée chronique.

Le pire est à venir. Parmi les milliers de micro-organismes présents sur les chaussures, nous pouvons trouver de grandes quantités de Klebsiella pneumoniae et de Serratia marcescens.

  • La K. pneumoniae est l’une des responsables des infections du système urinaire, de la pneumonie et d’autres maladies des tissus mous et dues aux plaies ouvertes.
  • La S. marcescens a tendance à générer des conjonctivites, des kératites et dans certains cas des méningites et des endocardites.

Ces deux variétés de bactéries sont celles qui attaquent l’organisme lorsque ce dernier n’a pas suffisamment d’anticorps pour se défendre. Ce sont les bactéries à l’origine des complications dans les hôpitaux (les maladies nosocomiales).

Lisez aussi : Comment lutter contre la bactérie qui provoque des brûlures, des diarrhées et des ballonnements

Une bonne habitude à mettre en pratique

Nous insistons sur le fait que la probabilité d’infection dues aux bactéries présentes sur les chaussures sont minimes, à moins qu’elles aient un contact direct avec la bouche ou une plaie ouverte.

Toutefois, nombreux sont les moyens d’amener ces bactéries chez soi. Il est donc important d’éviter les risques en adoptant des mesures simples comme se déchausser avant de rentrer chez soi ou laver ses chaussures régulièrement avec de l’eau et du savon.